PHILADELPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Philadelphie, États-Unis

Philadelphie, États-Unis
Crédits : Françoise Weyl

photographie


Ville portuaire, Philadelphie est, comme la plupart de ses voisines du nord-est des États-Unis, une ville de fond d’estuaire, abrité de l’océan dans la baie du Delaware. Son agglomération de 6,09 millions d’habitants en 2017 – dont 1,58 million dans la ville de Philadelphie – est l’un des maillons majeurs de la mégalopole BosWash. Reine déchue, « Philly » fut longtemps la plus grande ville américaine et la première en matière de politique, de finance et de commerce, avant d’être quelque peu éclipsée par ses rivales voisines : Washington, New York, Baltimore. La plus grande ville de Pennsylvanie n’en reste pas moins un centre économique majeur et garde une place particulière dans le cœur des Américains par le rôle qu’elle a joué dans l’histoire de la nation.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville est fondée en 1682 par le quaker William Penn, qui cherche à établir une cité pour sa minorité religieuse. Bien que le roi d’Angleterre Charles II lui ait cédé toute la Pennsylvanie en remboursement d’une dette, il achète la terre aux Indiens lenape pour assurer la paix à sa colonie et à sa ville ; il y défend la liberté et la tolérance religieuse et nomme la cité Philadelphie, qui signifie en grec « amour fraternel ».

Pour éviter un développement désordonné de la colonie, qu’il voulait essentiellement rurale, William Penn imagine un damier parfait entre les rivières Schuylkill et Delaware, rythmé par des blocs non bâtis aménagés en parcs. Philadelphie est ainsi la première grande ville américaine tracée selon une grille, un plan qui devait être répété au fur et à mesure de la croissance de la colonie et qui servit de modèle à de nombreuses créations urbaines du Nouveau Monde tout au long des xviiie et xixe siècles. Le centre-ville actuel a d’ailleurs conservé cette grille ponctuée de parcs. L’ouverture portuaire sur le Delaware devait alors en assurer la prospérité.

Le site était si bien pensé – les Indiens lenape l’avaient d’ailleurs déjà utilisé – que la ville compte 2 500 h [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PHILADELPHIE  » est également traité dans :

PHILADELPHIE ORCHESTRE DE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 798 mots
  •  • 2 médias

Fondé en 1900, l'Orchestre de Philadelphie (The Philadelphia Orchestra) est, avec celui de Cleveland, le benjamin des grands orchestres américains. Ses deux premiers chefs permanents sont allemands : Fritz Scheel (1900-1907) et Carl Pohlig, un ancien assistant de Gustav Mahler (1907-1912). Fritz Kreisler se produit en soliste dès la première saison, Richard Strauss vient diriger ses œuvres en 1904 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-de-philadelphie/#i_28808

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les labels de soul music »  : […] À Detroit, la personnalité, la volonté et la vision de Berry Gordy. (né en 1929) expliquent une partie du succès phénoménal rencontré par le label Motown, fondé en 1959, le talent des artistes et des musiciens de session étant l’autre moteur de cette réussite artistique et commerciale. Comme le proclame le slogan publicitaire du label, le son Motown est avant tout le « son de la jeune Amérique ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_28808

STRICKLAND WILLIAM (1788-1854)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 452 mots

Architecte et ingénieur américain, né en 1788 à Navesink, dans le New Jersey, mort le 6 avril 1854 à Nashville, dans le Tennessee. William Strickland se fait d'abord connaître comme peintre de décors de théâtre ; bien qu'il ait déjà suivi une formation en architecture auprès de Benjamin Latrobe de 1803 à 1805. En 1810, il conçoit le Masonic Temple à Philadelphie. S'éloignant de son maître, qui ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-strickland/#i_28808

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « PHILADELPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philadelphie/