BALTIMORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville portuaire du nord-est des États-Unis, Baltimore est la plus grande ville de l’État du Maryland, avec 614 000 habitants en 2016 (2,8 millions avec l’agglomération). La cité est située au débouché du Patapsco, là où le fleuve se jette dans la baie de Chesapeake, à l’abri de l’Atlantique. Elle est l’avant-dernier maillon du sud de la mégalopole BosWash, qui s’étend de Boston à Washington ; ses banlieues sud-ouest tendent d’ailleurs à rejoindre celles de la capitale fédérale pour former une conurbation de plus de 9,5 millions d’habitants.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Édifiée à cheval sur le piémont appalachien et la plaine côtière, elle est divisée entre haute et basse ville, un site de contact accentué par sa situation géographique à l’échelle régionale, entre le nord et le sud du pays, même si son climat subtropical la rattache au Dixieland.

Baltimore doit son nom d’origine irlandaise au premier propriétaire de l’ancienne province du Maryland, Cecil Calvert, lord de Baltimore. Né de la réunion de trois petits établissements portuaires voisins, fondés entre 1706 et 1729 pour assurer un débouché commercial aux productions du fertile Maryland, le port de Baltimore concurrence rapidement New York et Boston, grâce au commerce du tabac, du blé, mais aussi du sucre et des esclaves, que lui permet sa plus grande proximité avec les Caraïbes. Le marché de Lexington, plus vieux marché encore en activité aujourd’hui aux États-Unis, est ainsi créé en 1782. Durant la guerre d’Indépendance (1775-1783), la ville profite par ailleurs du blocage des ports de New York, Philadelphie et Boston, et joue un rôle de premier plan dans la lutte contre les Anglais, jusqu’à la bataille de Baltimore de 1814, qui vit la défaite des troupes britanniques et inspira le texte de l’hymne américain.

La diversification de son activité industrielle au xixe siècle attire une population de plus en plus nombreuse, venue du Sud ou d’Europe, l’Inner Harbor (le port intéri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BALTIMORE  » est également traité dans :

PATRIMOINE INDUSTRIEL AUX ÉTATS-UNIS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 808 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps du transport continental de masse »  : […] La conquête intérieure du pays a suscité un prodigieux effort de construction de moyens de transport, que symbolise assez bien la promotion au premier rang des landmarks (monuments historiques) de l'industrie américaine de Brooklyn Bridge, à New York, sur l'East River – le chef-d'œuvre des ingénieurs Roebling père et fils –, mais tout autant la prolifération des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-aux-etats-unis/#i_30199

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « BALTIMORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baltimore/