PHAGOCYTOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fonctions des phagocytes

Mobilité et chimiotactisme

L'extrême mobilité des cellules phagocytaires et leur capacité de former des voiles cytoplasmiques ou pseudopodes et de quitter les vaisseaux sanguins, par diapédèse, leur permet d'accéder très rapidement au site de l'infection.

Phagocytose

Photographie : Phagocytose

Capture de particules par émission de pseudopodes chez un être unicellulaire, Amoeba proteus (amibe). 

Crédits : Wim Van Egmond/ Science Photo Library

Afficher

À la faveur d'un processus inflammatoire (ou infectieux), les polynucléaires neutrophiles sont les premières cellules qui quittent les vaisseaux sanguins pour se rendre au site de l'inflammation, où ils vont exercer leur activité phagocytaire à laquelle ils ne survivront pas. L'ensemble des polynucléaires lysés et des germes constitue le pus. Dans les heures qui suivent, ce sont les monocytes qui parviennent au sein du foyer inflammatoire. Dans ce site, ils subissent une différenciation en macrophages, et vont persister pendant des laps de temps variables selon le site de l'inflammation mais, dans l'ensemble, beaucoup plus longs (de 20 à 140 jours) que les polynucléaires. Mais, contrairement à ces derniers, les macrophages ne sont pas suicidaires et peuvent survivre après l'acte de phagocytose.

En présence de certains agents tels que le facteur activé du complément C5a, le tripeptide formyl-méthionyl-leucyl-phénylalanine (FMLP) ou les leucotriènes, la mobilité des cellules phagocytaires est considérablement accrue et s'opère dans la direction déterminée par le gradient de concentration de l'agent. Ce déplacement secondaire à une reconnaissance chimique, ou « chimiotactisme », fait intervenir des récepteurs membranaires spécifiques de ces agents et les microtubules de la cellule qui la stabilisent et l'aident à s'orienter.

Activité phagocytaire

Parvenues dans les espaces extravasculaires, les cellules phagocytaires peuvent y exercer leur fonction principale de phagocytose. Elle comporte classiquement trois étapes : l'adhésion, l'ingestion et, selon les cas, la persistance ou la multiplication du micro-organisme ingéré.

L'adhésion est l'étape au cours de laquelle la membrane de la cellule phagocytaire adhère à la particule qu'elle va ingérer. Le degré d'adhésivité dépend de facteurs cellulaires tels que la polarisation et la mobilité de la membrane, la présence de récepteurs pour les opsonines (anticorps et complément), de facteurs du milieu intérieur tels que la température, le pH et les opsonines du sérum, et des propriétés de la particule ou du micro-organisme telles que sa composition en sucres et en protéines.

L'ingestion proprement dite se produit par invagination de la membrane autour de la particule et formation secondaire d'une vacuole de phagocytose ou phagosome. Au sein de ce phagosome, le devenir de la particule peut être de trois types :

– la digestion consécutive à l'accolement et à la fusion des lysosomes avec la membrane du phagosome constituant ainsi un « phagolysosome » au sein duquel les divers enzymes lysosomiaux vont se déverser et selon leur spécificité s'attaquer aux divers constituants de la particule ou du micro-organisme ;

– la persistance observée plus particulièrement avec les particules inertes difficilement biodégradables, mais également avec certains germes et dans les cellules de patients atteints de granulomatose chronique ;

– la multiplication intracytoplasmique, qui est le propre de certaines variétés de parasites tels que les leshmanies et les toxoplasmes, ou de virus tels que les HIV ou, enfin, de bactéries responsables d'infections particulièrement virulentes telles que la lèpre, la brucellose et la tuberculose.

Autres fonctions

Longtemps on a cru que la phagocytose était la seule fonction des phagocytes et que ces cellules avaient pour seule mission celle de servir d'éboueurs des éléments étrangers à notre organisme. Or il est aujourd'hui devenu clair que les polynucléaires comme les phagocytes du système mononucléé sont capables d'exercer bien d'autres fonctions que celle de la phagocytose qui les définit. Ainsi ces cellules sont-elles capables de synthétiser et de sécréter des métabolites agissant sur d'autres types de cellules, de détruire sans les englober des cellules tumorales, certains parasites, et des cellules normales ou tumorales sensibilisées par des anticorps. De plus, toute une série de fonctions sont plus particulièrement dévolues aux monocytes-macrophages.

Ces fonctions sont multiples et peuvent varier selon la localisation des cellules et l'état physiologique de l'animal ou de l'individu. On en distingue trois types :

1. Des fonctions métaboliques, qui concernent pr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Ilia Metchnikov

Ilia Metchnikov
Crédits : Bibliothèque nationale de France

photographie

Emil von Behring

Emil von Behring
Crédits : Mondadori/ Getty Images

photographie

Endocytose : modalités

Endocytose : modalités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Phagocytose

Phagocytose
Crédits : Wim Van Egmond/ Science Photo Library

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PHAGOCYTOSE  » est également traité dans :

PHAGOCYTOSE ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

On peut dire que, après la découverte de l'immunisation induite préventive (Jenner, 1796), la découverte de l'immunité cellulaire par le savant d'origine ukrainienne Ilia Metchnikov (1845-1916) a constitué la deuxième étape importante dans la mise en place de l'immunologie. Selon une logique toute darwinienne, Metchnikov pensait que les mécanismes d'inge […] Lire la suite

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 5 115 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le système immunitaire reconnaît les cellules tumorales »  : […] Le système immunitaire a pour fonction de nous protéger de tout ce qui pourrait être perçu comme étranger à l’organisme, à savoir des agents pathogènes comme des virus ou des bactéries. Du fait des nombreuses mutations qui s’accumulent lors de la croissance tumorale et qui se traduisent par la synthèse de protéines modifiées, les cellules malignes peuvent également être considérées comme étrangèr […] Lire la suite

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 012 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications conformationnelles de la membrane »  : […] La cellule peut prélever dans le milieu extracellulaire des molécules ou des particules qu'elle emprisonne dans les poches qui se détachent de sa surface, ce phénomène est l' endocytose (fig. 9b) . Il permet soit la capture de corpuscules de grande taille dans des vacuoles de quelques micromètres de diamètre – c'est la phagocytose  – soit le prélèvement de gouttelettes de milieu extracellulaire […] Lire la suite

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 559 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signaux chimiques : la chimiotaxie »  : […] La chimiotaxie est le tactisme le mieux compris, car on peut, par manipulation génétique, découvrir peu à peu les protéines impliquées dans la transmission du signal : le principe est la liaison d'une molécule du milieu extracellulaire, une hormone ou un facteur de croissance par exemple, et d'un complexe protéique transmembranaire capable de la reconnaître. La liaison de la molécule-ligand à la […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, Paul Ehrlich et Émile Roux démontrent chacun l’existence d’une réponse égaleme […] Lire la suite

ENDOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 423 mots

Du grec endon (à l'intérieur) et kytos (enveloppe), l'endocytose désigne le processus par lequel les cellules « internalisent » diverses substances présentes dans le milieu environnant, soit sous forme de particules solides — on parle dans ce cas de phagocytose (de phagein , manger) —, soit sous forme de gouttelettes — on parle alors de pinocytose (de pinein , boire) —, en leur faisant franchir l […] Lire la suite

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le recyclage du fer héminique »  : […] La majorité du fer de l'organisme est associé à l'hémoglobine des érythrocytes circulants, et la phagocytose des érythrocytes sénescents par les macrophages assure un recyclage efficace des atomes de fer. Ce mécanisme concerne principalement les macrophages de la rate, de la moelle osseuse et, dans une moindre mesure, les cellules de Küpffer (macrophages du foie). Les globules rouges sénescents […] Lire la suite

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 522 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Manifestation de la réponse à médiation cellulaire »  : […] Mise en œuvre dans l'immunité contre de nombreux virus, la manifestation de la réponse à médiation cellulaire l'est également vis-à-vis d'un certain nombre de bactéries (bacille tuberculeux et autres mycobactéries, certaines corynebactéries, Brucella , Listeria , Legionella , Chlamydiae , Rickettsia ...), de certains protozoaires ( Leishmania , toxoplasmes, trypanosomes) et de micro-organismes fo […] Lire la suite

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 246 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La réactivité défensive »  : […] Un autre aspect des phénomènes immunologiques est né en 1881 lorsque un zoologiste russe, E. Metchnikoff (1845-1916) , travaillant à Messine (Italie), a montré que les cellules mobiles des larves d'étoiles de mer entourent en peu de temps un objet étranger (il s'agissait d'épines de roses). C'était la première expérience montrant la participation de cellules dans un mécanisme de protection. En exa […] Lire la suite

INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 3 486 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénomènes cellulaires »  : […] La réponse cellulaire qui, dans l'inflammation aiguë, fait suite à la réponse vasculaire implique surtout les cellules endothéliales et les leucocytes circulants. Les cellules endothéliales bordant les vaisseaux passant en regard du foyer inflammatoire sont activées sous l'influence de facteurs humoraux tels que l'interleukine-1 (IL-1), le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-á), l'anaphylatoxi […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Béatrice DESCAMPS-LATSCHA, « PHAGOCYTOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/