ENDOCYTOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du grec endon (à l'intérieur) et kytos (enveloppe), l'endocytose désigne le processus par lequel les cellules « internalisent » diverses substances présentes dans le milieu environnant, soit sous forme de particules solides — on parle dans ce cas de phagocytose (de phagein, manger) —, soit sous forme de gouttelettes — on parle alors de pinocytose (de pinein, boire) —, en leur faisant franchir la membrane lipoprotéique qui enveloppe lesdites cellules. L'endocytose, qui joue un rôle dans diverses fonctions physiologiques, est un phénomène « actif », consommateur d'énergie.

La nutrition cellulaire par endocytose a été observée surtout chez les cellules animales isolées. La phagocytose par les globules blancs des corps étrangers à l'organisme en est un exemple apparemment simple. Chez certains protozoaires, tel Epistylis, ce mode de nutrition a pu être étudié plus en détail. En effet, la digestion des aliments capturés commence dans une vacuole digestive, formée au fond d'un canal d'alimentation, ou cytopharynx. Elle se poursuit dans les vésicules de pinocytose qui apparaissent ensuite tout autour des vacuoles digestives. Les aliments digérés passent alors dans le cytoplasme cependant que les déchets qui restent dans les vacuoles digestives sont expulsés de la cellule. Le déclenchement de l'endocytose dépendrait de stimuli chimiques (sels ou diverses protéines) au niveau du tonoplasme, autrement dit de la membrane délimitant la vacuole. Toutefois, le mécanisme par lequel cette membrane discrimine les aliments d'une façon précise n'est pas encore connu.

Certaines cellules stockent des réserves par endocytose. Ainsi, l'étude des ovocytes de moustique révèle que les vésicules de pinocytose fusionnent et se transforment en globules vitellins après cristallisation des protéines puisées dans le liquide extracellulaire.

Enfin, l'endocytose peut assurer le transit des substances extracellulaires d'une face à l'autre de la cellule, sans qu'il y ait contact entre ces substances et le cytoplasme. Au cours de la digestion, c'est de cette façon que les gouttelettes lipidiques franchissent d'abord l'épithélium intestinal, grâce aux vésicules de pinocytose qui se créent à la base des microvillosités, puis l'épithélium des capillaires lymphatiques, et sont finalement déversées dans la lymphe circulante.

—  Armand TIBI

Écrit par :

  • : professeur au Conservatoire national des arts et métiers

Classification


Autres références

«  ENDOCYTOSE  » est également traité dans :

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications conformationnelles de la membrane »  : […] La cellule peut prélever dans le milieu extracellulaire des molécules ou des particules qu'elle emprisonne dans les poches qui se détachent de sa surface, ce phénomène est l' endocytose (fig. 9b) . Il permet soit la capture de corpuscules de grande taille dans des vacuoles de quelques micromètres de diamètre – c'est la phagocytose  – soit le prél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_15609

LYSOSOMES

  • Écrit par 
  • Christian de DUVE
  •  • 2 050 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécanismes fonctionnels »  : […] Les lysosomes jouent un rôle essentiel dans la digestion intracellulaire . Ce processus a lieu dans des vacuoles limitées par une membrane – les lysosomes secondaires – au sein desquelles un pH acide, de l'ordre de 4,5 à 5,0, conforme aux exigences des hydrolases lysosomiales est maintenu activement par une pompe à protons située dans la membrane. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysosomes/#i_15609

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'endocytose à récepteurs »  : […] Les amibes sont capables de lancer des pseudopodes et d'englober une micro-goutte du milieu extracellulaire qui contient leur alimentation, bactéries et fragments divers. On parle de pinocytose, un phénomène général mais non spécifique. En 1886, lors de son séjour au laboratoire de biologie marine de Messine, Elie Metchnikoff observe que des cellu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_15609

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

C'est au zoologiste Élie Metchnikoff , venu de Russie en 1886 pour travailler à l'Institut Pasteur et Prix Nobel de médecine en 1908, que l'on doit la première description des cellules capables d'incorporer dans leur cytoplasme des particules inertes et de les digérer. Il devait les baptiser phagocytes (de phagein , manger et kytos , cellule) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_15609

THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique

  • Écrit par 
  • Olivier DANOS
  •  • 3 975 mots

Dans le chapitre «  Vecteurs non viraux »  : […] On oppose souvent l'approche « naturellement efficace » de la vectorologie virale à celle qui base le développement d'outils de transfert de gène sur la rationalisation et la synthèse chimique. En contrôlant chacun des composants du vecteur, on cherche à s'affranchir de la complexité, de la reproductibilité difficile et du coût important des prépar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapie-genique/#i_15609

Pour citer l’article

Armand TIBI, « ENDOCYTOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocytose/