ENDOCYTOSE

Du grec endon (à l'intérieur) et kytos (enveloppe), l'endocytose désigne le processus par lequel les cellules « internalisent » diverses substances présentes dans le milieu environnant, soit sous forme de particules solides — on parle dans ce cas de phagocytose (de phagein, manger) —, soit sous forme de gouttelettes — on parle alors de pinocytose (de pinein, boire) —, en leur faisant franchir la membrane lipoprotéique qui enveloppe lesdites cellules. L'endocytose, qui joue un rôle dans diverses fonctions physiologiques, est un phénomène « actif », consommateur d'énergie.

La nutrition cellulaire par endocytose a été observée surtout chez les cellules animales isolées. La phagocytose par les globules blancs des corps étrangers à l'organisme en est un exemple apparemment simple. Chez certains protozoaires, tel Epistylis, ce mode de nutrition a pu être étudié plus en détail. En effet, la digestion des aliments capturés commence dans une vacuole digestive, formée au fond d'un canal d'alimentation, ou cytopharynx. Elle se poursuit dans les vésicules de pinocytose qui apparaissent ensuite tout autour des vacuoles digestives. Les aliments digérés passent alors dans le cytoplasme cependant que les déchets qui restent dans les vacuoles digestives sont expulsés de la cellule. Le déclenchement de l'endocytose dépendrait de stimuli chimiques (sels ou diverses protéines) au niveau du tonoplasme, autrement dit de la membrane délimitant la vacuole. Toutefois, le mécanisme par lequel cette membrane discrimine les aliments d'une façon précise n'est pas encore connu.

Certaines cellules stockent des réserves par endocytose. Ainsi, l'étude des ovocytes de moustique révèle que les vésicules de pinocytose fusionnent et se transforment en globules vitellins après cristallisation des protéines puisées dans le liquide extracellulaire.

Enfin, l'endocytose peut assurer le transit des substances extracellulaires d'une face à l'autre de la cellule, sans qu'il y ait contact entre ces substances et le cytoplasme. Au cours de la digestion, c'est de cette façon que les gouttelettes lipidiques franchissent d'abord l'épithélium intestinal, grâce aux vésicules de pinocytose qui se créent à la base des microvillosités, puis l'épithélium des capillaires lymphatiques, et sont finalement déversées dans la lymphe circulante.

—  Armand TIBI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur au Conservatoire national des arts et métiers

Classification


Autres références

«  ENDOCYTOSE  » est également traité dans :

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 010 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Modifications conformationnelles de la membrane »  : […] des molécules ou des particules qu'elle emprisonne dans les poches qui se détachent de sa surface, ce phénomène est l'endocytose (fig. 9b). Il permet soit la capture de corpuscules de grande taille dans des vacuoles de quelques micromètres de diamètre – c'est la phagocytose – soit le prélèvement de gouttelettes de milieu extracellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_15609

LYSOSOMES

  • Écrit par 
  • Christian de DUVE
  •  • 2 051 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécanismes fonctionnels »  : […] se fait par phagocytose, pinocytose ou toute autre forme d'endocytose, c'est-à-dire par un processus faisant intervenir une invagination de la membrane plasmique qui se referme autour du matériel capté et se détache dans le cytoplasme sous la forme d'une vacuole scellée contenant ce matériel. Les objets et molécules englobés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysosomes/#i_15609

MEMBRANES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 11 963 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Remaniements »  : […] eucaryotes. Ce flux membranaire résulte : en premier lieu de la grande activité phagocytaire des membranes cytoplasmiques qui internalisent une portion de leur surface autour des « proies » absorbées (bactéries, virus, agrégats moléculaires divers). Il se forme ainsi sans cesse des endovésicules qui s'enfoncent au sein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires/#i_15609

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'endocytose à récepteurs »  : […] qui établissent un pont entre un récepteur de la membrane cellulaire et la bactérie. Ces situations d'endocytose sont des cas particuliers d'une situation générale dans lesquelles les mouvements de la membrane cellulaire servent à faire pénétrer dans la cellule des molécules issues du milieu extracellulaire. Les lipid rafts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_15609

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 738 mots
  •  • 4 médias

hui considérée comme un cas particulier d'une fonction d'internalisation des substances que possèdent très généralement les cellules. Lorsque les objets ingérés ont un diamètre supérieur à 100 nm, on qualifie le phénomène de capture endocytose, si elles ont moins de 100 nm, on parle de pinocytose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_15609

THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique

  • Écrit par 
  • Olivier DANOS
  •  • 3 975 mots

Dans le chapitre «  Vecteurs non viraux »  : […] L'entrée dans la cellule s'effectue par endocytose, c'est-à-dire par captation du matériel exogène associé à un récepteur par invagination de la membrane plasmique et formation d'une vésicule endosomale. Les agents de transfection les plus efficaces sont ceux qui sont capables d'assurer la sortie des endosomes, ce qui permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapie-genique/#i_15609

TOXINES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel BARBIER
  •  • 17 492 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Mécanismes moléculaires d'action des neurotoxines »  : […] les toxines botuliques et tétanique subissent vraisemblablement une internalisation par endocytose après fixation sur leurs récepteurs spécifiques respectifs (encore mal identifiés) mais qui semble facilitée par les di-et tri-gangliosides. À la suite de leur internalisation, les neurotoxines se localiseraient dans des vésicules d'endocytose puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxines/#i_15609

Pour citer l’article

Armand TIBI, « ENDOCYTOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocytose/