PARAGUAY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Paraguay (PY)
Chef de l'État et du gouvernementMario Abdo Benítez (depuis le 15 août 2018)
CapitaleAsunción
Langues officiellesespagnol, guarani
Unité monétaireguarani (PYG)
Population7 353 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)406 752

Le Paraguay depuis la transition démocratique

La transition vers la démocratie

Nombre d'observateurs ont considéré le coup d'État de février 1989 comme une simple révolution de palais, un homme fort en remplaçant un autre. Pourtant, force est de constater que l'élection de mai 1989 qui confirme Andrés Rodríguez dans ses fonctions de président de la République, avec plus de 74 p. 100 des voix, n'est pas frauduleuse et, surtout, que la liberté d'expression s'installe réellement dans le pays ; enfin, le calendrier électoral annoncé va être scrupuleusement respecté. Par ailleurs, la signature du traité d'Asunción, en mars 1991, créant le Marché commun du Sud (Mercosur), va permettre au Paraguay d'obtenir le statut de véritable partenaire régional et international.

Les premières élections organisées avec des registres totalement rénovés sont des municipales, en mai 1991. Outre les représentants des partis inscrits officiellement (Alliance nationale républicaine-parti Colorado [A.N.R.], Parti libéral radical authentique [P.L.R.A.], Parti révolutionnaire fébrériste [P.R.F.], Parti démocrate chrétien), des candidats indépendants sont autorisés à se présenter. Ainsi, dans la capitale, qui concentre presque la moitié des électeurs du pays, c'est un candidat indépendant, Carlos Filizzola, qui est élu. Jeune médecin, leader d'une grève antistroessniste en 1986, le maire d'Asunción devient un personnage clé de la jeune démocratie paraguayenne.

Mais la victoire est avant tout celle de la société civile qui s'organise enfin, alors qu'elle a été si longtemps écrasée par le pouvoir politique. Tandis que les partis traditionnellement opposés à Stroessner (P.L.R.A. et P.R.F.) sont désorientés par les changements, un mouvement citoyen, Decidamos. Campaña por la expresión ciudadana (« Décidons. Campagne pour l'expression citoyenne ») organise la formation des assesseurs des bureaux de vote. Puis, un dispositif de contrôle électoral parallèle, informatisé et exhaustif, est mis en place pour les élections municipales de 1991, sous le nom de Sakã (« transparence » en guarani), un consortium d’O.N.G. Le soir des élections, l'organe officiel (la Junta electoral central) restant muet, le président Rodríguez félicite personnellement les organisateurs de Sakã et transforme ainsi le contrôle parallèle en contrôle officiel, les élus étant reconnus par les autorités sur l'unique foi des données de Sakã.

Si la grande majorité des municipalités demeurent entre les mains du parti Colorado, le vieux parti hégémonique, pour la première fois depuis cinquante ans, a perdu la majorité en nombre de voix. Mais l'opposition politique nationale, divisée et handicapée par les années de domination de Stroessner, ne sait pas tirer parti de cet avantage. Certes, la nouvelle Constitution, votée en 1992, est marquée par ce renouveau politique et présente les caractères démocratiques de base (séparation des pouvoirs, respect des droits de l'homme, libertés publiques et individuelles, suppression de la peine de mort, non-rééligibilité du président, etc.). Mais aux élections générales de mai 1993, l'opposition au parti Colorado ne rassemble pas ses votes autour d'un seul candidat, alors même qu'ils sont encore une fois majoritaires.

Les incertitudes de la consolidation démocratique

Avec l'élection, en 1993, de Juan Carlos Wasmosy, du parti Colorado, c'est une page d'histoire qui se tourne : le Paraguay quitte l'ère stroessniste ; la transition stricto sensu vers la démocratie se termine. Le président Wasmosy, s'il est un rempart contre les débordements d'une armée très politisée et toujours stroessniste, n'est pas vraiment capable de relancer l'économie ni de mettre en œuvre les réformes indispensables (fiscale, administrative, judiciaire, notamment). L'atmosphère générale est au désenchantement : effets inflationnistes de l'entrée en vigueur du Mercosur, grèves pour des augmentations salariales, occupations de terres en friche par des paysans qui en réclament la propriété, création des mouvements « les sans-terre », puis « les sans-toit » par des ruraux poussés vers les abords de la capitale Asunción, etc.

Le 22 avril 1996, le général Lino César Oviedo, qui avait participé activement au coup d'État contre Stroessner, refuse d'être destitué du commandement de l'armée de terre, et agite la menace d'un soulèvement. Après des négociations, Wasmosy accepte les exigences du mutin et le nomme m [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages

Médias de l’article

Paraguay : drapeau

Paraguay : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Paraguay : carte physique

Paraguay : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Paraguay : milieux naturels

Paraguay : milieux naturels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Asunción, Paraguay

Asunción, Paraguay
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : ambassadeur du Paraguay en France, écrivain
  • : directeur de recherche en science politique à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • : docteur en géographie, chargé de recherche à l'Institut de recherche pour le développement

Classification

Autres références

«  PARAGUAY  » est également traité dans :

PARAGUAY, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 707 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des États jaloux de leurs prérogatives »  : […] Pendant trois siècles, la colonisation a réduit l'Église catholique au rôle d'auxiliaire de l'autorité royale. Les gouvernants de l'indépendance ont pourtant gardé l'empreinte de cette relation inégale même si sa perpétuation était formellement rompue avec le retour à Lisbonne de Pierre I er en 1821 et la défaite des troupes de Ferdinand VII d'Espagne à Ayacucho en 1824. De son côté, l'Église esc […] Lire la suite

ASUNCIÓN, Paraguay

  • Écrit par 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 345 mots
  •  • 2 médias

Asunción, capitale du Paraguay fondée en 1537, est située au centre du pays, sur la rive gauche de la rivière Paraguay. Jusqu'aux années 1980, elle a été à la base de l'organisation territoriale du pays, alimentant les vagues successives de colonisation en cercles concentriques autour de la ville sur l'ensemble du territoire national. Aujourd'hui, sa population s'étend sur une vaste aire métropo […] Lire la suite

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 213 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rôle politique de l'armée »  : […] La guerre du Paraguay dura de 1865 à 1870. Sous le gouvernement du caudillo Solano Lopez, le Paraguay, fort d'une armée de 80 000 hommes, réussit à dresser contre lui le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay. La guerre fut dure, gênée par la difficulté des communications. Malgré la brillante victoire brésilienne des débuts, les Paraguayens ne s'avouèrent pas vaincus. En janvier 1869 seulement, les Bré […] Lire la suite

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 807 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une région convoitée »  : […] Les Espagnols remontant le Paraná cherchaient un accès direct aux régions minières andines. Deux promontoires de grès, dominant depuis la rive gauche la plaine du Chaco, fixèrent le site d'Asunción et de Corrientes. Mais, dès le xvii e  siècle, les colonisateurs durent se résigner à l'échec : malgré le succès de plusieurs expéditions, il s'avéra impossible d'ouvrir un passage régulier à travers l […] Lire la suite

CHACO GUERRE DU (1932-1935)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 582 mots

La guerre du Chaco opposa la Bolivie au Paraguay de 1932 à 1935. Les hostilités débutent dès 1928 dans le Chaco boréal, région sauvage d'environ 259 000 kilomètres carrés, qui fait partie du Gran Chaco et qui est délimité, au sud, par la rivière Pilcomayo et, à l'est, par le fleuve Paraguay. Depuis que le Chili a annexé toute la zone côtière bolivienne à l'issue de la guerre du Pacifique (1879- […] Lire la suite

CHIQUITO

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 189 mots

Indiens d'Amérique du Sud, les Chiquito vivent dans les collines boisées de la limite du Chaco, au pied des Andes boliviennes et dans la vallée du haut Paraguay. Ils parlent un dialecte propre. Dénommés « ceux qui sont petits » par les Espagnols en raison de la très faible élévation des portes de leurs huttes de chaume (il fallait en effet ramper sur les mains et les genoux pour y passer), les Chi […] Lire la suite

CIUDAD DEL ESTE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 154 mots

Autrefois dénommée Puerto Presidente Stroessner, Ciudad del Este est une ville de l'est du Paraguay, située sur la rive droite du Paraná à la frontière brésilienne et tout près de la frontière argentine. Fondée en 1957 en plein cœur de la forêt tropicale, elle devint la deuxième ville du Paraguay (222 274 hab. en 2002), après Asunción, la capitale. Son économie repose surtout sur le commerce de d […] Lire la suite

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 113 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Drogues, conflits locaux et terrorisme »  : […] Il est également difficile d'évaluer les sommes provenant de la production et du commerce des drogues qui sont investies dans l'achat d'armement, d'infrastructures, la solde des combattants. Depuis le début des années 1990, la multiplication des conflits locaux, effet pervers de la fin de l'antagonisme des blocs et des soubresauts provoqués par l'effondrement de l'Union soviétique, est une autre […] Lire la suite

GUARANI

  • Écrit par 
  • Hélène CLASTRES
  •  • 1 389 mots

Dans le chapitre « Guarani et Jésuites »  : […] On ne saurait parler des Guarani sans évoquer cet épisode original de leur histoire postcolombienne : la vie dans les missions jésuites. En 1609, le roi d'Espagne Philippe III, à la demande du gouverneur du Paraguay, accordait aux Jésuites le droit d'entreprendre la « conquête spirituelle » des 150 000 Indiens du Guaira. L'année suivante, la première mission était fondée ; trente ans plus tard, l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 septembre 2020 France. Rejet du projet d'accord commercial avec le Mercosur.

Le Premier ministre Jean Castex rejette le projet d’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur, qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, signé en juin 2019. Avalisant le rapport remis le même jour par la commission d’experts chargée par son prédécesseur d’étudier l’impact de cet accord sur le développement durable, il déclare que la déforestation entraînée par l’augmentation des productions agricoles de ces pays « met en péril la biodiversité et dérègle le climat ». […] Lire la suite

23 août 2019 Europe – Amérique du Sud. Conclusion d'un accord de libre-échange.

Les États membres de l’Association européenne de libre-échange (AELE) – Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein – annoncent la conclusion d’un accord de libre-échange avec le Mercosur, le marché commun sud-américain qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay. En juin, le Mercosur et l’Union européenne ont signé un accord de même type. […] Lire la suite

28 juin 2019 Union européenne – Amérique du Sud. Conclusion d'un accord de libre-échange.

L’Union européenne (UE) et le Mercosur, espace économique constitué du Brésil, de l’Argentine, du Paraguay et de l’Uruguay, concluent un accord de libre-échange qui crée un marché de sept cent quatre-vingts millions de consommateurs. Il s’agit du plus important accord de ce type négocié par l’UE. Tandis que les milieux d’affaires brésiliens saluent la suppression des droits de douane sur de nombreux produits, des ONG dénoncent l’absence de garanties sur la politique sociale et environnementale du régime du président brésilien Jair Bolsonaro. […] Lire la suite

15 décembre 2018 Australie – Israël. Reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le Paraguay, qui l’avait fait à la même date, a relocalisé son ambassade à Tel-Aviv en septembre sur l’initiative de son nouveau président Mario Abdo Benítez. […] Lire la suite

14-29 mai 2018 Israël – Autorité palestinienne. Déménagement de l'ambassade américaine et violences meurtrières à la frontière avec Gaza.

Le Guatemala inaugurera sa nouvelle ambassade à Jérusalem le 16 et le Paraguay le 21. Le 14 également, l’armée réprime les manifestations de dizaines de milliers de Palestiniens à la frontière avec la bande de Gaza, tuant par balles au moins soixante-deux d’entre eux. Ce rassemblement parachevait la « marche du grand retour » organisée chaque vendredi depuis fin mars, dont la répression a déjà fait une cinquantaine de morts. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rubén BAREIRO-SAGUIER, Renée FREGOSI, Sylvain SOUCHAUD, « PARAGUAY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paraguay/