PARAGUAY, chronologie contemporaine

 

2018

22 avril 2018
Paraguay. Élection de Mario Abdo à la présidence.

L’ancien président du Sénat Mario Abdo Benítez, candidat du parti Colorado (droite), remporte l’élection présidentielle avec 46,4 p. 100 des suffrages. Il devance Efraín Alegre – 42,7 p. 100 des voix –, candidat de la Grande Alliance nationale pour le renouveau, une coalition d’opposition incluant le Parti libéral radical authentique (PLRA), des formations de gauche et le Front Guasú de l’ancien p […] Lire la suite

2017

31 mars-17 avril 2017
Paraguay. Violences après l’adoption d’un amendement constitutionnel.

Le 31, des manifestants mettent à sac le siège du Congrès, à Asunción, à la suite de l’adoption par le Sénat d’un amendement constitutionnel qui prévoit l’abolition du mandat présidentiel unique, ce qui permettrait au président conservateur Horacio Cartes de se représenter. Le 1er avril, le président du mouvement Jeunesse libérale, Rodrigo Quintana, est tué par la police lor […] Lire la suite

2015

5-12 juillet 2015
Vatican – Équateur – Bolivie – Paraguay. Visite du pape François en Amérique latine.

Du 5 au 7, le pape François entame par l’Équateur son premier déplacement en Amérique latine. À Guayaquil, il défend la famille, « la grande “richesse sociale” que d’autres institutions ne peuvent pas remplacer ». À Quito, alors que le président Rafael Correa est contesté dans la rue depuis plusieurs semaines pour son autoritarisme, le pape appelle à « abandonner […] toute forme de répression, le  […] Lire la suite

2013

21 avril 2013
Paraguay. Élection de Horacio Cartès à la présidence.

Le 21, le candidat du parti Colorado (conservateur), le chef d'entreprise millionnaire Horacio Cartes, remporte l'élection présidentielle avec 45,8 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Efrain Alegre, candidat du Parti libéral radical authentique (P.L.R.A., centre droit), recueille 36,9 p. 100 des voix. La gauche, au pouvoir depuis avril 2008 après soixante et un ans de domination des co […] Lire la suite

2012

15-29 juin 2012
Paraguay. Destitution du président Fernando Lugo.

Le 15, une opération visant à expulser des paysans sans terre qui occupaient la propriété d'un sénateur conservateur à Curuguaty, au nord-ouest d'Asunción, se solde par la mort de onze paysans et de six policiers. Le président Fernando Lugo limoge le ministre de l'Intérieur et le chef de la police.Le 22, le Sénat destitue, à une large majorité, Fernando Lugo, coupable d'avoir « mal rempli ses fonc […] Lire la suite

2008

20 avril 2008
Paraguay. Élection de Fernando Lugo à la présidence.

Fernando Lugo, surnommé l'« évêque des pauvres », remporte l'élection présidentielle avec 40,8 p. 100 des suffrages contre 30,7 p. 100 pour la candidate du parti Colorado au pouvoir, Blanca Ovelar, et 21,9 p. 100 pour l'ex-général putschiste Lino Oviedo. Le taux de participation dépasse 65 p. 100. Adepte de la « théologie de la libération », Fernando Lugo, a renoncé à sa charge épiscopale en 2006  […] Lire la suite

2004

1er août 2004
Paraguay. Incendie meurtrier dans un centre commercial.

Quatre cents personnes au moins meurent dans l'incendie accidentel d'un centre commercial à Asunción, les responsables ayant fermé les portes afin d'empêcher les clients de partir sans payer. Le propriétaire du centre, son fils et quatre vigiles sont inculpés d'homicide volontaire. […] Lire la suite

2003

27 avril 2003
Paraguay. Élection de Nicanor Duarte à la présidence.

Nicanor Duarte, candidat du parti Colorado au pouvoir depuis cinquante-six ans, remporte l'élection présidentielle avec 37,1 p. 100 des suffrages. Il devance notamment Julio César Franco, du Parti libéral radical authentique, qui recueille 24 p. 100 des voix, et Pedro Fadul, du mouvement Patria Querida, qui en obtient 21,3 p. 100. Le taux de participation s'élève à 64,2 p. 100. […] Lire la suite

1999

23-30 mars 1999
Paraguay. Assassinat du vice-président et démission du président.

Le 23, le vice-président Luis Maria Argana est assassiné à Asunción. La répression des manifestations massives organisées par ses partisans fera six morts. Ceux-ci accusent le président Raúl Cubas et le général à la retraite Lino Oviedo, dont le vice-président était l'adversaire politique, d'être responsables de son assassinat. Luis Maria Argana avait été battu par Lino Oviedo lors des primaires a […] Lire la suite

1998

10 mai 1998
Paraguay. Élection de Raúl Cubas à la présidence.

Raúl Cubas, candidat du parti Colorado au pouvoir depuis 1947, remporte l'élection présidentielle avec plus de 53 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Domingo Laino, candidat de l'Alliance démocratique. Sa victoire résulte en partie de la campagne menée, depuis sa prison, par l'ancien général populiste Lino Cesar Oviedo. Responsable d'une tentative de putsch contre le président Wasmosy en avril […] Lire la suite

1996

22-25 avril 1996
Paraguay. Rébellion du commandant en chef de l'armée.

Le 22, le commandant en chef de l'armée, le général Lino Oviedo, rejette l'autorisation de faire valoir ses droits à la retraite que lui accorde le gouvernement et appelle ses partisans à se soulever contre le régime du président élu Juan Carlos Wasmosy. Les autorités civiles redoutaient les ambitions politiques du général Oviedo qui avait participé au renversement du dictateur militaire Alfredo S […] Lire la suite

1995

1er janvier 1995
Amérique du Sud. Entrée en vigueur du Mercosur.

Né d'un accord de libre-échange signé à Asunción (Paraguay) en mars 1991, par l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, le Marché commun du Sud (Mercosur) entre en vigueur, un an après la mise en place de l'Accord de libre-échange nord-américain (A.L.E.N.A.) conclu entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Avec quelque 200 millions d'habitants, le Mercosur devient le troisième espace  […] Lire la suite

1993

9 mai 1993
Paraguay. Élection de Juan Carlos Wasmosy à la présidence et victoire de l'opposition aux élections législatives.

Les premières élections démocratiques depuis le coup d'État du général Alfredo Stroessner, en mai 1954, mettent un terme à la période de transition menée par le général Andrés Rodriguez, auteur du coup d'État de février 1989. Le scrutin se déroule dans le calme et le respect des règles, quoique sous la menace des propos du général Lino Oviedo, commandant du plus puissant corps d'armée du pays, qui […] Lire la suite

1989

1er mai 1989
Paraguay. Élection du général Andres Rodriguez à la présidence.

Les premières élections libres depuis 1928 ont lieu dans le calme et l'enthousiasme populaire. Le général Andres Rodriguez, auteur du coup d'État du 2 février contre le dictateur Alfredo Stroessner, est élu pour quatre ans à la présidence avec 74,18 p. 100 des suffrages contre un peu plus de 18 p. 100 à son adversaire du Parti libéral radical authentique (P.L.R.A., centre gauche), Dominguo Laino.  […] Lire la suite

2-6 février 1989
Paraguay. Le président Alfredo Stroessner renversé.

Le 2, le général Alfredo Stroessner, dictateur au pouvoir depuis trente-cinq ans, est renversé par un soulèvement armé dirigé par son ancien bras droit, le général Andrés Rodriguez. Ce coup d'État résulte des divisions au sein du parti Colorado au pouvoir, dues à la mise à l'écart, en 1987, des « traditionalistes » auxquels appartient Andrés Rodriguez.Le 6, le général Rodriguez, qui se propose de  […] Lire la suite

1988

7-18 mai 1988
Vatican – Uruguay – Bolivie – Pérou – Paraguay. Voyage du pape Jean-Paul II en Amérique latine

Le 7, Jean-Paul II commence son neuvième voyage en Amérique latine par une visite de trois jours en Uruguay. Accueilli avec enthousiasme par la faible population catholique du pays le plus laïc du continent, il défend les valeurs de la famille et du travail.Du 9 au 15, Jean-Paul II se rend pour la première fois en Bolivie, pays en proie à une forte contestation sociale. Dans la banlieue de La Paz  […] Lire la suite

1983

6 février 1983
Paraguay. Maintien du général Alfredo Stroessner au pouvoir

Le général Alfredo Stroessner est réélu avec plus de 90 p. 100 des suffrages à la présidence de la République. Porté au pouvoir en 1954 par un putsch militaire, le dictateur du Paraguay voit, à soixante-dix ans, son mandat prolongé jusqu'en août 1988. […] Lire la suite

— Universalis