ANDIN PACTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le manque de résultats significatifs obtenus par l'Association latino-américaine de libre-échange (A.L.A.L.E.), la nécessité de renforcer le commerce extérieur et d'entreprendre un effort pour développer l'économie interne, enfin la présence d'un marché interne insuffisant pour les produits durables poussèrent la Bolivie, le Chili, la Colombie, l'Équateur et le Pérou à créer un mouvement subrégional d'intégration économique. Après plusieurs réunions tenues à Quito, à Lima et à Bogotá par une commission mixte faisant office d'abord d'institution préparatoire puis d'organe suprême de l'accord, la signature officielle du pacte intervint le 26 mai 1969 à Cartagena (Colombie). Le Groupe andin (Gran) devait être rejoint, en 1973, par le Venezuela et quitté, en 1976, par le Chili. Son siège fut fixé à Lima (Pérou).

Avec l'Association latino-américaine d'intégration, qui devait succéder en 1980 à l'A.L.A.L.E., le Marché commun centraméricain et la Communauté des Caraïbes, le Gran témoigne des efforts récurrents déployés, depuis les années 1960, par la quasi-totalité des pays latino-américains pour constituer des zones d'intégration économique. Contrariés par les problèmes spécifiques de développement, par la faiblesse des échanges intrarégionaux et par la force d'attraction qu'exerce le marché américain, par l'instabilité politique, enfin, et par le poids d'endettements massifs, ces efforts reprirent de la vigueur dans la décennie de 1990. Les cinq pays du Pacte andin convenaient, en 1991, d'instituer au 1er janvier 1995 — vingt-cinq ans après la mise en œuvre de leur groupement — un tarif extérieur commun. Une nouvelle étape étaient ensuite franchie lorsque, en 1997, ces mêmes États fondaient la Communauté andine des nations (C.A.N.), aux objectifs d'intégration encore plus ambitieux.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ANDIN PACTE  » est également traité dans :

BOLIVIE

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Jean-Pierre BERNARD, 
  • Jean-Pierre LAVAUD
  • , Universalis
  •  • 11 759 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Enclave ou carrefour : vers une intégration régionale sud-américaine ? »  : […] Le sentiment national bolivien s'est construit sur le ressentiment à l'égard des pays voisins, au profit desquels la Bolivie a perdu plus d'un million de kilomètres carrés (54 p. 100 de son territoire) entre l'indépendance en 1825 et la guerre du Chaco (1932-1935), dont son accès à la mer, source d'une blessure profonde réactivée par la célébration annuelle du día […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolivie/#i_49816

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Évolution institutionnelle et forces politiques »  : […] 1938 marque un tournant dans la vie politique du Chili ; cette année, le candidat du Front populaire (créé en 1936), le radical Pedro Aguirre Cerda, l'emporte sur celui de la droite, l'ancien ministre des Finances d'Arturo Alessandri, Gustavo Ross. Les forces du centre occupent alors durablement la scène politique ; elles forment, pendant les trente années qui vont suivre, les gouvernements et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_49816

COMMUNAUTÉ ANDINE DES NATIONS (C.A.N.)

  • Écrit par 
  • Liliana GALVEZ
  •  • 597 mots
  •  • 1 média

Héritière du Pacte andin de 1969, la Communauté andine est une organisation internationale fondée en 1997 qui associait à l'origine la Bolivie, la Colombie, l'Équateur, le Pérou, le Venezuela dans un cadre institutionnel rénové appelé Système andin d'intégration . Depuis le départ du Venezuela en avril 2006, la Communauté andine représente une superficie de 3,7 millions de kilomètres carrés, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-andine-des-nations/#i_49816

ÉCONOMIE MONDIALE - 1994 : l'assainissement à mi-parcours

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 5 984 mots

Dans le chapitre « L'Amérique latine et l'intégration »  : […] L'ensemble des pays latino-américains a poursuivi en 1994 les progrès enregistrés dans les années précédentes grâce à l'assainissement financier chez les principaux d'entre eux, à de nouvelles avancées pour la restructuration de la dette et au retour des capitaux privés. La croissance — 3,7 p. 100, contre 3,2 p. 100 en 1993 — a été la plus élevée depuis huit ans. Le P.I.B. par habitant, après une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1994-l-assainissement-a-mi-parcours/#i_49816

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Difficile intégration en Amérique latine »  : […] Les problèmes sont passés de l'endettement aux échanges, constate un rapport du Système économique latino-américain (S.E.L.A.), publié au début de novembre 1992. Les pays de la région ont en effet été pénalisés par la récession qui se prolongeait aux États-Unis, leur principal débouché, et en Europe. Ces difficultés ont affecté la dynamique de l'intégration régionale sur laquelle ils comptaient po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_49816

ÉCONOMIE MONDIALE - 1991 : une économie convalescente

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 8 560 mots

Dans le chapitre « Les progrès de l'intégration en Amérique latine »  : […] Les ambitions de George Bush ne se sont pas limités à cette zone de libre commerce « de l'Arctique à Acapulco ». Son projet d'Entreprise pour l'initiative des Amériques (E.I.A.), annoncé le 27 juin 1990, visait à étendre le libre-échange aux deux Amériques, tout en codifiant les questions relatives aux investissements et à l'endettement. Moyennant l'engagement des pays partenaires d'ouvrir leurs m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1991-une-economie-convalescente/#i_49816

LLERAS RESTREPO CARLOS (1908-1994)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Président de la Colombie de 1966 à 1970. Né le 12 avril 1908 à Bogotá, Carlos Lleras Restrepo étudie le droit avant de se faire connaître sur la scène politique régionale et d'être nommé ministre des Finances en 1938 par le président Eduardo Santos. En 1941, il prend la direction du journal El Tiempo et devient le chef du Parti libéral. L'année suivante, il est élu sénateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-lleras-restrepo/#i_49816

PANAMÉRICANISME

  • Écrit par 
  • René Jean DUPUY
  •  • 4 055 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Définition des normes économiques »  : […] Alors que la charte de Bogotá était fort brève sur la coopération économique, la Conférence de Buenos Aires introduit, sous la forme de règles de comportement que les États membres de l'Organisation ont l'obligation de respecter, une véritable doctrine du développement. Certaines de ces normes imposent une politique économique et sociale à l'intérieur de chacune des républiques : accroissement su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panamericanisme/#i_49816

Pour citer l’article

« ANDIN PACTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pacte-andin/