ODESSA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondée en 1795, Odessa eut son heure de gloire dans la seconde moitié du xixe siècle : n'était-elle pas en 1897 la première des villes ukrainiennes et la troisième de l'Empire ? Victime ensuite de l'avènement dans le pays d'une économie de type continental, mais bien vivante pourtant, Odessa n'était plus en 1981, avec 1 072 000 habitants, que la troisième des villes d'Ukraine ; mais elle était restée le premier port soviétique en mer Noire en même temps que le chef-lieu de l'oblast homonyme de la république socialiste soviétique d'Ukraine (33 300 km2, 2 445 000 hab. à l'époque). Avec la désagrégation de l'Union soviétique et l'indépendance de l'Ukraine (1991), sa fonction portuaire est essentielle pour l'économie du nouvel État mais, sur le plan démographique, Odessa n'est plus que la quatrième ville du pays (1 029 000 habitants en 2001).

Ukraine : carte administrative

Carte : Ukraine : carte administrative

Carte administrative de l'Ukraine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Une fois le littoral de la mer Noire occupé, les Russes, qui souhaitaient créer un port sur cette mer, hésitèrent sur le choix du site, tentant de s'installer d'abord à Kherson sur l'estuaire du Dniepr, puis à Nikolaïev sur celui du Boug méridional. Mais très vite les mauvaises conditions de navigation hivernale dans ces ports, puis l'envasement de leur rade décidèrent l'amiral de Ribas, approuvé en cela par Souvorov et Catherine II, à créer un nouveau port loin des bouches fluviales sur l'emplacement de l'ancienne forteresse turque d'Hadjibey. Le site du nouveau port, installé au cœur d'une baie naturelle, présentait de nombreux avantages : l'eau de mer y est peu chargée d'alluvions, les glaces gênent la navigation, sans l'interrompre, durant le seul mois de janvier et la proximité du Danube offre une excellente voie de pénétration vers l'Europe centrale. Les travaux d'aménagement du port commencèrent en 1794 et furent activement menés de 1803 à 1814 sous l'impulsion du gouverneur de la cité, le duc de Richelieu, qui laissait à son départ pour la France une ville de 35 000 habitants là où onze ans auparavant il n'avait trouvé que « quelques huttes couvertes de terre ou de paille ».

Les progrès se poursuivirent tout au long du siècle sous l'autorité de gouverneurs fort actifs comme le comte Langeron ou le prince Vorontsov, qui firent d'Odessa le premier port de l'Empire russe. Odessa, que l'on supposait construite à l'emplacement de la colonie grecque d'Odissos, était devenue le port d'exportation des grains produits sur les terres de la Nouvelle Russie colonisée depuis peu, la voie d'eau assurant leur transport avant que n'entre en service, en 1866, la première voie ferrée reliant le port au cœur de l'Ukraine. La création du réseau ferroviaire ukrainien, puis l'ouverture du canal de Suez marquèrent pour la ville le début d'une période de croissance démographique accélérée, de type américain, l'arrivée massive de ruraux, mais aussi l'installation d'immigrants de toutes nationalités, dotant la ville d'une population cosmopolite sans cesse plus nombreuse : 100 000 habitants en 1870, 400 000 en 1900, 600 000 en 1913.

La crise survint au lendemain de la révolution. La cité fut victime du déclin du commerce extérieur et de la perte de la Moldavie. Odessa était désormais, comme Leningrad, trop proche de la frontière nationale ; aussi, en 1939, sa population n'était-elle pas plus nombreuse qu'en 1913.

Comme Leningrad encore, Odessa dut subir un long siège durant la Seconde Guerre mondiale, et ses activités commerciales ne reprirent, sur une grande échelle, qu'au début des années 1960, lorsque se développèrent les échanges organisés entre l'Union soviétique, d'une part, et les pays du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique latine, d'autre part. Assurant alors la moitié du trafic portuaire de la façade soviétique sur la mer Noire, Odessa était aussi devenue un centre industriel de première grandeur doté d'un très puissant chantier de construction navale, d'une usine fabriquant des engins de levage, de plusieurs entreprises spécialisées dans la fabrication de machines-outils, ainsi que d'ateliers textiles et d'établissements consacrés à l'industrie alimentaire. La ville, qui possède une université (son enseignement médical est recherché), des observatoires astronomique et géophysique, des unités de recherches agronomiques, est renommée pour être une cité de haute culture musicale.

L’effondrement du trafic portuaire qui a marqué l’époque de la disparition de l’U.R.S.S. n’a été surmonté qu’au début des années 2000. De fait, la région d’Odessa compte sept ports, dont trois sont situés dans la ville capitale et deux villes-satellites limitrophes : Odessa, Youjni et Illytchyivsk. Ces ports concentrent 60 p. 100 du trafic régional. Odessa est spécialisé dans le pétrole (65 p. 100 du volume traité) et les métaux ferreux, Youjni, dans la chimie, et Illytchyivsk, dans les métaux et le trafic de conteneurs. Compte tenu de son emplacement en centre-ville et des contraintes environnementales, le port d’Odessa ne peut plus s’étendre. Les industries agroalimentaires (viticulture), mécaniques, chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques constituent, avec le traitement des métaux, les principales activités industrielles de la ville. Afin de favoriser la croissance, un important effort a été entrepris pour densifier les réseaux routier et ferroviaire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ODESSA  » est également traité dans :

BABEL ISAAC (1894-1940)

  • Écrit par 
  • Zsuzsa HETÉNYI, 
  • Shimon MARKISH
  •  • 1 935 mots

Né le 13 juillet 1894 à Odessa dans une famille juive aisée, Isaac Babel étudie à l'École de commerce d'Odessa, tout en recevant parallèlement une éducation religieuse juive ; il lit le yiddish et acquiert en outre une bonne maîtrise du français. Pendant la Première Guerre mondiale, il se trouve à Petrograd où il fait la connaissance de Maxime Gorki. « En sept ans – de 1917 à 1924 –, il a fallu ap […] Lire la suite

MUTINS DE LA MER NOIRE

  • Écrit par 
  • René LEMARQUIS
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

En 1919, et particulièrement en avril, des mutineries de marins français éclatent en mer Noire. Quelle était la situation dans cette Russie méridionale un an après octobre 1917 ? La Russie connaît à la fois la guerre civile et l'intervention étrangère. En Ukraine, les Allemands soutiennent l' hetman Skoropadski qui sera vite éliminé par Petlioura. Plus au sud, opère le général blanc Denikine. D'a […] Lire la suite

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 580 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Économie »  : […] La mer Noire constitue un axe de transport important tout au long de l'année, reliant les pays d'Europe de l'Est aux marchés internationaux. Odessa, autrefois première ville d'Ukraine, et le port voisin d'Illitchivsk, voient passer la majeure partie des marchandises qui transitent par la mer Noire. Les ports de Novorossiisk et, dans une moindre mesure, de Tuapse (tous deux en Russie) ainsi que de […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 641 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Un tableau régional plus complexe qu'il n'y paraît »  : […] L'ouest de l'Ukraine s'ouvre largement sur l'Europe centrale et peut être divisée en plusieurs sous-ensembles bien individualisés. Le plateau de Podolie et de Volhynie correspond à la partie occidentale des Terres noires, entre les villes de Kiev et de Lviv. C'est une région fondamentalement rurale de collines et de terres basses, où les densités de population croissent en allant vers le sud. Le […] Lire la suite

Les derniers événements

25-29 novembre 2018 Russie – Ukraine. Affrontement en mer Noire.

d’Odessa – deux vedettes et un remorqueur – qui sont arraisonnés par les services de sécurité du FSB chargés de la défense des frontières. Vingt-quatre marins ukrainiens sont faits prisonniers. Moscou affirme que ces navires étaient entrés dans les eaux territoriales de la Crimée, dont l’annexion par la Russie en mars 2014 n’a pas été reconnue par  […] Lire la suite

12 février 2018 Ukraine. Expulsion de l'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili.

d’Odessa Mikheïl Saakachvili est arrêté et expulsé vers la Pologne. Déchu de la nationalité ukrainienne en juillet 2017, il était entré en force dans le pays en septembre, venant de Pologne, pour réclamer la destitution du président Petro Porochenko. Il était accusé par les autorités de vouloir s’emparer du pouvoir par la force avec le soutien du président […] Lire la suite

5-11 décembre 2017 Ukraine. Tentatives d'arrestation de Mikheïl Saakachvili.

d’Odessa est accusé par les autorités de vouloir s’emparer du pouvoir par la force grâce au soutien financier de proches du président déchu Viktor Ianoukovitch. Le 8, Mikheïl Saakachvili est arrêté et placé en détention. Le 11, un tribunal de Kiev rejette son assignation à résidence demandée par le parquet et le remet en liberté. […] Lire la suite

10 septembre 2017 Ukraine. Retour dans le pays de Mikheïl Saakachvili.

d’Odessa et avait obtenu la nationalité ukrainienne. Il avait démissionné de son poste en novembre 2016, dénonçant la corruption des dirigeants ukrainiens. En février, Mikheïl Saakachvili a fondé un parti politique réformateur en Ukraine, le Mouvement des forces nouvelles. En juillet, le président Petro Porochenko lui a retiré la nationalité ukrainienne […] Lire la suite

30 mai 2015 Ukraine. Nomination de Mikhaïl Saakachvili comme gouverneur d’Odessa

d’Odessa. Riveraine de la mer Noire, celle-ci est limitrophe de la « République moldave du Dniestr » – non reconnue internationalement, mais soutenue par Moscou et proche de la Crimée. Artisan de la Révolution des roses de 2003 dans son pays, Mikhaïl Saakachvili est un adversaire du pouvoir russe. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « ODESSA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/odessa/