MUTINS DE LA MER NOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1919, et particulièrement en avril, des mutineries de marins français éclatent en mer Noire. Quelle était la situation dans cette Russie méridionale un an après octobre 1917 ? La Russie connaît à la fois la guerre civile et l'intervention étrangère. En Ukraine, les Allemands soutiennent l'hetman Skoropadski qui sera vite éliminé par Petlioura. Plus au sud, opère le général blanc Denikine. D'après l'armistice du 11 novembre, les troupes allemandes doivent évacuer les territoires russes « dès que les Alliés jugeront le moment venu ». Le 13 novembre 1918, une flotte alliée mouille devant Constantinople dans le but officiel de veiller à cette évacuation. La deuxième escadre française, commandée par l'amiral Amet, et deux divisions de forces terrestres, avec le général Franchet d'Espéret, commencent l'intervention : le 13 décembre intervient l'occupation de Sébastopol ; le 18, celle d'Odessa et, en janvier 1919, celles de Nikolaïev et de Kherson. Simultanément les bandes de Petlioura et de Gregoriev opèrent en Crimée, les forces de Krasnov dans la région du Don, celles de Denikine au Kouban.

Quels sont les objectifs réels ? Dès le 23 décembre 1917, une convention franco-anglaise prévoyait des zones d'influence : pour la France, la Bessarabie, l'Ukraine et la Crimée. Pour empêcher les soviets d'occuper le vide créé par le départ des Allemands, Clemenceau propose, le 21 novembre, à Franchet d'Espéret « un plan général pour l'isolement économique du bolchevisme en Russie en vue de provoquer sa chute ». En même temps des directives prévoient le soutien des gouvernements locaux ; des Russes blancs réunis à Jassy, le 20 novembre, demandent à l'Entente l'envoi d'un corps expéditionnaire pour renverser les soviets. L'ordre d'occuper les ports est donc un aspect de la politique du « cordon sanitaire  [...]

Nikolaï Youdenitch

Nikolaï Youdenitch

Photographie

Nikolaï Youdenitch (1862-1933), futur commandant en chef des forces blanches du Nord-Ouest durant la guerre civile en Russie (vers 1917). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MUTINS DE LA MER NOIRE  » est également traité dans :

TON DUC THANG (1888-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 906 mots

Président de la république socialiste du Vietnam, pionnier et doyen du mouvement ouvrier vietnamien, Ton Duc Thang est né le 20 août 1888 dans une famille paysanne de la province de Longxuyen, dans ce qui était alors la Cochinchine française. Il fait son apprentissage à l'École pratique industrielle de Saigon dont il est diplômé en 1910. Il devient alors ouvrier dans une usine française de la cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ton-duc-thang/#i_49558

Pour citer l’article

René LEMARQUIS, « MUTINS DE LA MER NOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutins-de-la-mer-noire/