OBSERVATOIRE DE PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Observatoire de Paris

Observatoire de Paris
Crédits : Pascal Blondé/ Observatoire de Paris

photographie

Observatoire de Meudon

Observatoire de Meudon
Crédits : Frédéric Arenou/ Observatoire de Paris

photographie

Radiotélescope de l’observatoire de Nançay

Radiotélescope de l’observatoire de Nançay
Crédits : station de radioastronomie Nançay de l'observatoire de Paris/ CNRS/ Université d'Orléans

photographie


Une activité couvrant tout l’Univers

On se lance alors dans de nouveaux domaines : d’abord l’étude du ciel en ondes radio, la radioastronomie, avec la fondation de la station de Nançay en 1953, munie d’instruments pour l’étude du Soleil puis d’un grand radiotélescope. Puis c’est l’astronomie à partir de l’espace, qui utilise d’abord des fusées et des ballons stratosphériques, puis des satellites et des sondes spatiales. Dès lors, les chercheurs de l’Observatoire ont accès à toute la gamme des ondes électromagnétiques, depuis les rayons gamma et X jusqu’aux ondes radio.

Radiotélescope de l’observatoire de Nançay

Radiotélescope de l’observatoire de Nançay

Photographie

Finalisé en 1967 et installé sur le site de radioastronomie de Nançay, dans le Cher, le grand radiotélescope de Nançay comprend un miroir plan (200 m de longueur et 40 m de hauteur), visible à gauche de cette vue aérienne, qui renvoie les ondes radio provenant du ciel sur un miroir concave... 

Crédits : station de radioastronomie Nançay de l'observatoire de Paris/ CNRS/ Université d'Orléans

Afficher

Toutes les catégories d’astres qui peuplent l’Univers sont maintenant étudiées à l’Observatoire. Une de ses spécialités est la mesure très précise du temps, indispensable notamment au GPS (Global Positioning System). Les recherches se font en relation avec les physiciens et les chimistes universitaires et industriels. Elles ont souvent des retombées pratiques, par exemple en médecine pour l’examen détaillé de l’œil. Ainsi, c’est une nouvelle technique appelée optique adaptative qui corrige les imperfections optiques de l’œil, permettant ainsi d’obtenir une image parfaite de la rétine, de même qu’elle permet d’obtenir d’excellentes images astronomiques malgré la turbulence de l’atmosphère terrestre. Toutes les recherches impliquent d’importantes collaborations internationales et utilisent de gros ordinateurs pour les simulations numériques des phénomènes célestes. Les observations n’ont plus guère lieu localement, à l’exception de quelques-unes à Meudon et à Nançay : elles utilisent surtout des moyens internationaux.

Fort de 650 membres permanents, auxquels s’ajoutent 200 doctorants et post-doctorants, l’Observatoire de Paris est une des institutions astronomiques les plus importantes du monde. Intégré à l’ensemble universitaire Paris Sciences et Lettres, il participe activement à l’enseignement et à la vulgarisation. Il continue à porter les ambitions de la science tout en se faisant le gardien d’un patrimoine [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  OBSERVATOIRE DE PARIS  » est également traité dans :

FONDATION DE L'OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 342 mots

Résolus à s'organiser sur le modèle des académies européennes, des savants français élaborent en 1665 le projet d'une Compagnie des sciences et des arts. L'un d'entre eux, Adrien Auzout, expose dans une épître à Louis XIV la nécessité d'un observatoire astronomique : « Il y va SIRE, de la Gloire de Vostre Majes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-observatoire-de-paris/#i_89229

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'âge classique et la tradition vitruvienne »  : […] La rupture entraînée par la Renaissance n'est pas que théorique. En même temps que l'on redécouvre Vitruve s'affirme en effet une nouvelle figure d'architecte-humaniste dont un Filippo Brunelleschi (1377-1446) constitue l'une des premières incarnations. L'auteur de la coupole de la cathédrale de Florence se pense en effet comme un intellectuel fondamentalement différent des autres acteurs de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-sciences-et-techniques/#i_89229

AUZOUT ADRIEN (1622-1691)

  • Écrit par 
  • Robert M. MCKEON
  •  • 1 456 mots

Astronome, physicien et mathématicien, Adrien Auzout apparaît comme un homme de transition. Par sa compétence scientifique, par sa connaissance approfondie des langues orientales et par son amour de l'Antiquité, il représente l'homme de la Renaissance, tandis que par son œuvre scientifique et par sa méthode de recherche il illustre vraiment l'homme moderne. Sa démarche consiste à étudier la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrien-auzout/#i_89229

CASSINI LES

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 513 mots

Famille française représentée pendant quatre générations par des astronomes et des géodésiens. Jean-Dominique Cassini est né à Perinaldo, dans le comté de Nice, en 1625 et mort à Paris en 1712. Enseignant en Italie, il vient en France à la demande de Colbert, s'y installe et se fait naturaliser. En 1669, il est reçu à l'Académie des sciences et Louis XIV, peu après (1672), le nomme directeur de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cassini/#i_89229

FONDATION DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Simone MAZAURIC
  •  • 1 560 mots

Dans le chapitre « Les premiers pas de l’Académie des sciences  »  : […] En février 1666, Colbert, le principal ministre de Louis XIV, offre à une vingtaine de savants la possibilité de se réunir dans sa bibliothèque, puis, à la fin de l’année, dans la bibliothèque du roi, rue Vivienne à Paris. Ainsi est fondée, très discrètement, l’Académie des sciences . Nul texte n’officialise alors cette fondation et aucun règlement ne définit précisément les prérogatives et les mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-academie-des-sciences/#i_89229

LE VERRIER URBAIN JEAN JOSEPH (1811-1877)

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 1 690 mots

Dans le chapitre « Le Verrier et l'Observatoire de Paris »  : […] Fondé en 1667, l'Observatoire de Paris eut pour premier directeur Jean-Dominique Cassini, brillant astronome auteur de nombreuses découvertes, qui eut ses descendants pour successeurs jusqu'à la Révolution. En 1795, la Convention créa le Bureau des longitudes et lui confia la direction de l'Observatoire. De nombreux administrateurs se succédèrent, dont Arago fut le plus actif. En 1854, Le Verrier, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbain-jean-joseph-le-verrier/#i_89229

STEINBERG JEAN-LOUIS (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Michel COMBES, 
  • James LEQUEUX
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la Résistance à la radioastronomie »  : […] Né le 7 juin 1922 à Paris, Jean-Louis Steinberg mène des études d’ingénieur puis obtient en 1943 un diplôme de docteur-ingénieur. Ses parents, juifs non pratiquants, et les deux aînés de leurs trois fils (dont Jean-Louis) sont dénoncés et arrêtés en juin 1944. Ils sont déportés à Auschwitz-Birkenau, où Jean-Louis est actif dans la résistance à l’intérieur du camp. Il est le seul survivant des quat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-steinberg/#i_89229

Voir aussi

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « OBSERVATOIRE DE PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/observatoire-de-paris/