NUNAVUT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le territoire du Nunavut s'étend sur une grande partie de l'Arctique canadien et couvre 2 121 102 kilomètres carrés, soit un cinquième de la surface du Canada ; il représente également les deux tiers de son littoral. Les hivers y sont rudes (— 30 à — 35 0C) et les étés sont frais, voire froids (5 à 10 0C). Le Nunavut, « notre terre » en inuktitut, est issu de la division des Territoires du Nord-Ouest en deux entités distinctes. Il devient, en 1999, le troisième territoire du Canada (avec le Yukon). Il se compose de trois régions : Qikiqtaaluk (terre de Baffin), dans la partie orientale, Kivalliq (Keewatin, à l'ouest de la baie d'Hudson), dans le centre et Qitirmiut (Kitikmeot) dans la partie occidentale, pour une population totale de 29 474 habitants (2006) dont 85 p. 100 d'Inuit (Esquimaux). Sur cette immense étendue se trouvent vingt-sept communautés très distantes les unes des autres et peu nombreuses (moins de 1 000 habitants pour la plupart). Les villes se trouvent principalement en bordure côtière ; la capitale, siège de l'Assemblée législative, Iqaluit (6 184 habitants) est située sur l'île de Baffin.

Nunavut : carte physique

Nunavut : carte physique

Carte

Carte physique du territoire du Nunavut. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Mittimatalik, Canada

Mittimatalik, Canada

Photographie

Village de Pond Inlet (Mittimatalik), dans l'extrême-nord de la région de Qikiqtaaluk (terre de Baffin), État du Nunavut (Canada). 

Crédits : P. Ryan/ National Geographic/ Getty

Afficher

L'économie du Nunavut repose essentiellement sur les richesses minérales, notamment sur les réserves de fer et minerais non ferreux, les métaux précieux et les diamants, le pétrole et le gaz naturel (importantes réserves). L'exploitation de ces ressources se heurte, cependant, aux coûts élevés de production et aux difficultés de transport liées au territoire. Le gouvernement fédéral a largement participé à leur développement, notamment en fournissant l'infrastructure et l'aide dans la recherche des minéraux. La pêche constitue également une activité importante, notamment pour les communautés de l'est (crevettes, turbot...) qui exportent leurs produits vers les marchés du sud. Chasse et pêche traditionnelles sont encore pratiquées et attirent de plus en plus de touristes. Les organismes gouvernementaux sont toutefois la source majeure des emplois et des revenus.

À partir du milieu du xxe siècle, les Inuit abandonnèrent leur mode de vie nomade pour se sédentariser [...]


Médias de l’article

Nunavut : carte physique

Nunavut : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mittimatalik, Canada

Mittimatalik, Canada
Crédits : P. Ryan/ National Geographic/ Getty

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  NUNAVUT  » est également traité dans :

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays de l'Arctique et l'éveil des peuples autochtones »  : […] La méditerranée Arctique ne compte que cinq pays riverains, en excluant l'Islande. Ainsi l'immense façade de l'Eurasie, de la presqu'île de Kola en Europe au détroit de Béring, sur plus de 5 000 kilomètres, relève d'un seul pays, la Russie. En Amérique du Nord, le Canada exerce sa souveraineté sur l'ensemble de l'archipel arctique qui termine le continent, et l'Alaska appartient aux États-Unis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arctique/#i_23088

ASHEVAK KENOJUAK (1927-2013)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 343 mots

Considérée comme une figure majeure de l’art inuit, Kenojuak Ashevak fut une des premières artistes à s’essayer à la gravure. Son œuvre se caractérise par des lignes puissantes, des couleurs vives ainsi qu’une composition simple et sans perspective. Kenojuak Ashevak naît en 1927 dans le camp d’Ikerrasak, sur l’île de Baffin, dans les Territoires du Nord-Ouest (auj. au Nunavut). Son enfance est m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenojuak-ashevak/#i_23088

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Problématique d'une division régionale du Canada »  : […] On a souligné l'importance de l'immensité canadienne et la variété souvent méconnue des aspects du pays. Cela sous-tend une évidente complexité dès lors qu'on doit pratiquer au sein de l'ensemble un découpage spatial ou une division régionale. Il est indispensable de se défaire des normes européennes, même si, dans certains cas, le Canada offre l'existence de régions ou de « pays » de dimensions p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_23088

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les temps modernes »  : […] Après une longue période de contacts sporadiques avec les populations eskimo, les Occidentaux s'installèrent dans les régions arctiques, en nombre croissant, poursuivant des objectifs divers : évangélisation et alphabétisation, administration, commerce, prospection ou exploitation des ressources enfin, à partir des années 1950, défense stratégique (implantation de bases militaires dans toute la zo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquimaux-eskimo/#i_23088

Pour citer l’article

« NUNAVUT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nunavut/