NORD-OUEST TERRITOIRES DU, Canada

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Territoires du Nord-Ouest forment depuis 1870 l’un des territoires fédéraux du Canada et ont pour capitale Yellowknife. Avec 1 346 106 kilomètres carrés, il s’agit de la troisième division administrative canadienne en superficie derrière le Nunavut et le Québec. Caractérisés par la nordicité, une faible densité de population, une forte proportion de population autochtone et une économie fondée sur l’extraction des ressources naturelles, les Territoires du Nord-Ouest apparaissent comme un ensemble hétéroclite au nord du 60e parallèle.

Territoires du Nord-Ouest : carte de situation

Carte : Territoires du Nord-Ouest : carte de situation

Carte de situation des Territoires du Nord-Ouest. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Territoires du Nord-Ouest : carte administrative

Carte : Territoires du Nord-Ouest : carte administrative

Carte administrative des Territoires du Nord-Ouest. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les Territoires reposent sur le bouclier canadien, formation géologique s’étendant à l’est, sur des plaines intérieures pénétrant depuis les provinces au sud, sur la cordillère de l’Ouest qui s’élève, dans les monts Mackenzie, jusqu’à plus de 2 700 mètres d’altitude et sur une partie de l’archipel arctique.

L’hydrographie est marquée par l’imposant fleuve Mackenzie, dont le bassin versant couvre environ 1,8 million de kilomètres carrés. Le Mackenzie draine l’eau de la majorité des Territoires, ainsi que d’une superficie importante du Yukon et des trois provinces au sud. Deux lacs, véritables mers intérieures, constituent des plans d’eau d’importance au sein du bassin versant : le grand lac de l’Ours et le grand lac des Esclaves.

L’espace correspondant aux Territoires du Nord-Ouest actuels aurait été parmi les premiers à être fréquentés par l’être humain en Amérique. Les descendants de ces groupes autochtones constituent aujourd’hui un peu plus de la moitié des 41 000 habitants des Territoires (recensement de 2016). Neuf des onze langues officielles témoignent de cette présence et de la diversité des Premières Nations – l’inuktitut, l’inuinnaqtun, l’inuvialuktun, le gwich’in, le cri, le chipewyan, le tlicho, l’esclave du Nord et l’esclave du Sud –, auxquelles s’ajoutent l’anglais et le français.

L’arrivée d’explorateurs dans les Territoires daterait de la fin du xviiie siècle et a été suivie par l’établissement de postes de traite et de missions religieuses. La création de l’entité administrative découle de l’acquisition par le gouvernement canadien, en 1870, du Territoire du Nord-Ouest et de la Terre de Rupert, un immense ensemble recouvrant tout l’intérieur et le nord du Canada actuel, alors sous le contrôle de la Compagnie de la baie d’Hudson, qui y détenait le monopole de la traite des fourrures. Les frontières actuelles sont le résultat de multiples remodelages : ajout de l’archipel arctique (1880), séparation du Keewatin (1876), du Yukon et du Moyen Nord québécois (1898), de l’Alberta et de la Saskatchewan (1905), des Nords manitobain, ontarien et québécois (1912) et enfin du Nunavut (1999).

L’économie traditionnelle (chasse, pêche, piégeage) des Premières Nations demeure une réalité pour certaines communautés et le tourisme attire un nombre restreint de visiteurs, venus pour les aurores boréales, les parcs nationaux (notamment le Wood Buffalo, partagé avec l’Alberta, qui est le plus grand parc national du Canada) et les activités cynégétiques et halieutiques. Néanmoins, ces domaines restent marginaux face à l’extraction des ressources naturelles, qui constitue la principale activité économique ténoise. Le diamant, le tungstène, le gaz naturel et le pétrole sont aujourd’hui tirés du sous-sol et le couvert forestier permet une exploitation des matières ligneuses, malgré un régime de feux qui emporte annuellement des dizaines de milliers d’hectares.

L’écoumène des Territoires est épars : trois communautés seulement comptent plus de 3 000 habitants (parmi lesquelles la capitale) et les hameaux sont parfois séparés de plusieurs centaines de kilomètres. Le réseau routier, souvent non bitumé, est complété à la saison froide par des routes d’hiver, construites sur la neige compactée ou la glace, qui permettent de franchir certains plans d’eau. Le passage du Nord-Ouest emprunte les eaux de ce territoire fédéral, mettant la région au cœur du développement maritime international.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Territoires du Nord-Ouest : carte de situation

Territoires du Nord-Ouest : carte de situation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Territoires du Nord-Ouest : carte administrative

Territoires du Nord-Ouest : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  NORD-OUEST TERRITOIRES DU, Canada  » est également traité dans :

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 725 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Primauté du Nord dans la géographie canadienne »  : […] S'il est une question qu'il faut bien se garder de poser, c'est de savoir où commence le Nord au Canada... Au poète québécois Pierre Morency, qui écrit à propos de sa province : « Le Nord n'est pas dans la boussole, il est ici », répond en écho le géographe Louis-Edmond Hamelin, qui pense que « le Nord est un état mental ». En fait, qu'elle soit idéalisée ou trop pessimiste, la vision que l'on a […] Lire la suite

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 334 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Développement et souveraineté »  : […] La devise choisie par les fondateurs du nouveau pays, A mari usque ad mare , exprimait l'œuvre déjà accomplie mais aussi un programme pour l'avenir. Sitôt constitué, le gouvernement canadien négocia l'achat des territoires du Nord-Ouest, propriété de la Compagnie de la baie d'Hudson (1869). L'année suivante, la province du Manitoba était créée. En 1871, la Colombie britannique se joignait à la f […] Lire la suite

CANADA, économie

  • Écrit par 
  • Serge COULOMBE
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Les territoires du Nord canadien »  : […] Le vaste ensemble du Nord canadien (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut) est très peu peuplé (133 000 habitants en 2016). L’exploitation de ses importantes ressources minières, pétrolières et gazières est freinée par la rigueur du climat et le coût élevé du transport. Les administrations des trois territoires sont fortement subventionnées par le gouvernement fédéral. Elles recevaient en m […] Lire la suite

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Nord : autochtonie et « grandes affaires » »  : […] Le Nord correspond à l’ensemble formé par les trois territoires du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. On pourrait y inclure aussi le Nunavik, au nord du Québec, qui partage plusieurs caractéristiques et aspirations du Nunavut voisin, voire de la partie septentrionale de toutes les autres provinces à l’exception des provinces maritimes. Le Nord est la région la plus étendue du Can […] Lire la suite

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les temps modernes »  : […] Après une longue période de contacts sporadiques avec les populations eskimo, les Occidentaux s'installèrent dans les régions arctiques, en nombre croissant, poursuivant des objectifs divers : évangélisation et alphabétisation, administration, commerce, prospection ou exploitation des ressources enfin, à partir des années 1950, défense stratégique (implantation de bases militaires dans toute la zo […] Lire la suite

NORD CANADIEN

  • Écrit par 
  • Caroline DESBIENS
  •  • 1 174 mots
  •  • 1 média

Le Nord canadien est une vaste région qui dépasse les trois entités administratives que sont le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut . De prime abord, il faut distinguer la partie située au nord du cercle arctique, désignée comme le Grand Nord, et celle du Moyen Nord – soit la zone de transition entre la forêt boréale et le cercle arctique, qui varie en fonction des spécificités mor […] Lire la suite

Les derniers événements

29 novembre 2017 Canada. Nomination de Sheilah Martin à la Cour suprême.

Le Premier ministre Justin Trudeau annonce la nomination à la Cour suprême de Sheilah L. Martin, jusque-là juge à la Cour d’appel de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Cette nomination est consécutive au départ à la retraite de Beverley McLachlin, juge en chef à la Cour suprême. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jimmy COUILLARD-DESPRÉS, « NORD-OUEST TERRITOIRES DU, Canada », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/territoires-du-nord-ouest-canada/