NOSFERATU LE VAMPIRE, film de Friedrich Wilhelm Murnau

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après de brèves études en histoire de l'art et une courte expérience du théâtre (il croise, chez Max Reinhardt, Conrad Veidt et Ernst Lubistch), Murnau (1888-1931) devient cinéaste à plus de trente ans ; il est l'un des piliers du cinéma allemand, choisi par la puissante firme U.F.A. pour de grands projets tels Le Dernier des hommes (Der Letzte Mann, 1924) et Faust (1926), avant de finir sa carrière en Amérique sur deux chefs-d'œuvre L'Aurore (Sunrise, 1927) et Tabou (Tabu, 1931). Nosferatu le vampire (Nosferatu, eine Symphonie des Grauens), son dixième film, est l'œuvre inattendue d'un réalisateur prolifique, et qui a jusque-là abordé des genres bien différents.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  NOSFERATU LE VAMPIRE, Friedrich Wilhelm Murnau  » est également traité dans :

NOSFERATU LE VAMPIRE (F. W. Murnau), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Si l'expressionnisme cinématographique est né en 1919 avec Le Cabinet du docteur Caligari, de Robert Wiene, il trouve une manière d'accomplissement avec Nosferatu. F. W. Murnau (1888-1931) le fait passer du simple « jeu » esthétique, à une dimension métaphysique, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire-f-w-murnau-en-bref/#i_37058

LEUTRAT JEAN-LOUIS (1941-2011)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 498 mots

Historien de la littérature et du cinéma. Né en 1941 à Vichy, professeur agrégé, Jean-Louis Leutrat enseigne d'abord à Grenoble, puis, devenu professeur des universités, à Paris-III-Sorbonne nouvelle. Il sera par la suite président de cette université de 1996 à 2001. Son œuvre se situe résolument au carrefour des différents domaines artistiques que sont la littérature, le cinéma et la peinture. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-leutrat/#i_37058

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'horreur à l'Éden »  : […] De son vrai nom Friedrich Wilhelm Plumpe, né à Bielefeld (Westphalie), mort à Hollywood par suite d'un accident d'auto, Murnau, en vingt-deux ans, dirige vingt-deux films, dont une dizaine seulement sont conservés et quatre sont considérés comme des classiques : Nosferatu (1921-1922) , Le Dernier des hommes (1924), L'Aurore (1927) e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_37058

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « NOSFERATU LE VAMPIRE, film de Friedrich Wilhelm Murnau », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire/