NANOPARTICULES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nanoparticules dans un poumon de souris

Nanoparticules dans un poumon de souris
Crédits : 2004 by the Society of technology, Toxicological Sciences 77, 126-134

photographie

Nanoparticules : stabilisation

Nanoparticules : stabilisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nanoparticules : production de grains de taille homogène

Nanoparticules : production de grains de taille homogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nanoparticules : croissance d'un dendrimètre

Nanoparticules : croissance d'un dendrimètre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Quelques effets de taille...

L'optique est un domaine de choix pour illustrer la différence entre la matière massive et la matière divisée. En effet, les longueurs d'onde de la lumière, allant de 400 à 600 nm dans le visible, sont très petites à notre échelle, mais très grandes par rapport aux nanoparticules. L'apparence et la couleur des corps dépendent essentiellement de deux processus : l'absorption, qui se traduit par une diminution de l'intensité d'une onde traversant le corps, et la diffusion, qui intervient quand le milieu présente des variations locales d'indice optique sur des régions de taille comparable à la longueur d'onde.

Ainsi, l'oxyde de titane est un matériau parfaitement transparent dans le visible, s'il est massif et pur. Il trouve cependant son usage en peinture comme « pigment blanc » : dispersé en particules micrométriques dans une huile ou un vernis, il renvoie, par diffusion, dans toutes les directions de l'espace, la lumière qu'il reçoit. L'enduit ainsi formé paraît donc opaque et blanc comme le lait (et pour les mêmes raisons). Mais, réduit à l'état de nanoparticules, l'oxyde de titane redevient transparent car les grains sont trop petits pour diffuser la lumière visible mais, en revanche, ils absorbent les rayons ultraviolets. Ainsi, en jouant uniquement sur la taille des grains, l'oxyde de titane sert à la fabrication d'une peinture blanche ou de crèmes cosmétiques antisolaires et transparentes.

Autre domaine de la physique, le magnétisme permet d'apprécier la matière divisée. Dans une pièce de fer macroscopique, les aimants élémentaires forment souvent des arrangements complexes pour refermer les flux à l'intérieur du morceau. En revanche, une nanoparticule est toute simple : c'est un « monodomaine », c'est-à-dire l'équivalent d'une minuscule aiguille aimantée, avec un axe nord-sud bien défini. Si on inclut de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, directeur de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris, Prix Nobel de physique 1991
  • : agrégée de physique, docteur ès sciences, professeur honoraire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  NANOPARTICULES  » est également traité dans :

NANOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 6 261 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Nanotechnologies et éthique »  : […] des performances, la dimension nanométrique permet à des objets libres (à l'état libre de nanoparticules, c'est-à-dire non assemblés dans des matériaux ou des composants) de cette échelle de franchir des filtres artificiels ou des barrières naturelles comme la peau. Les systèmes incorporant des nanoparticules doivent faire l'objet d'études d'impact […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies/#i_99653

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pourquoi s'inquiète-t-on de la toxicité des nanoparticules ? »  : […] Pour bien comprendre les interrogations actuelles sur les dangers et les risques des nanoparticules, il faut avoir en tête leurs propriétés spécifiques, qui ont permis l'explosion de leurs utilisations mais qui portent également en germe leurs dangers potentiels. En effet, un matériau donné divisé en particules de taille nanométrique peut acquérir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_99653

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Gilles DE GENNES, Madeleine VEYSSIÉ, « NANOPARTICULES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/