NANOPARTICULES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nanoparticules dans un poumon de souris

Nanoparticules dans un poumon de souris
Crédits : 2004 by the Society of technology, Toxicological Sciences 77, 126-134

photographie

Nanoparticules : stabilisation

Nanoparticules : stabilisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nanoparticules : production de grains de taille homogène

Nanoparticules : production de grains de taille homogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nanoparticules : croissance d'un dendrimètre

Nanoparticules : croissance d'un dendrimètre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Quel avenir pour les nanoparticules ?

Les nano-objets se prêtent à des applications fort variées. Certaines sont déjà opérationnelles : les revêtements à propriétés optiques contrôlables et les ferrofluides. Dans le domaine des matériaux, on peut modifier de façon contrôlée les caractéristiques mécaniques d'un pneu ou d'une matière plastique par des nano-inclusions.

Des perspectives plus originales encore se dessinent en biologie et en médecine. L'une des plus prometteuses concerne l'utilisation de nanograins comme vecteurs de médicaments ; leur petite taille leur permet, en effet, de se faufiler dans tout l'organisme, pouvant même pénétrer au sein des cellules en se faisant « phagocyter ». Les nanograins atteignent ainsi des cibles intracellulaires, par exemple des bactéries, qui sont inaccessibles aux antibiotiques administrés de façon classique. Un intérêt encore plus grand est porté à ces nanoparticules dans la perspective des nouveaux médicaments génétiques (fragments de protéines ou d'ADN). On pourra, par exemple, fixer ces nouveaux produits thérapeutiques sur des nanoparticules pour éviter qu'ils soient, du fait de leur similitude avec les molécules biologiques naturelles, assimilés et éliminés par l'organisme avant d'avoir rempli leurs fonctions. On peut même imaginer des nanosacs de médicaments, lestés de nanograins magnétiques, que l'on conduirait jusqu'à leur cible par un champ magnétique dirigé de l'extérieur...

Futuristes aussi, même s'il existe déjà quelques réalisations en laboratoire : des superstructures régulières où des nanoparticules s'organisent en réseaux périodiques, à deux ou trois dimensions. Ces nanograins peuvent être connectés entre eux par des nanofils, matérialisés par exemple par de longues molécules conductrices. Avec les possibilités qu'offrent les propriétés électriques et optiques de toute cette architecture, c'est peut être l'une des voies de l'optoélectronique de demain.

Les nanoparticules sont loin d' [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, directeur de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris, Prix Nobel de physique 1991
  • : agrégée de physique, docteur ès sciences, professeur honoraire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  NANOPARTICULES  » est également traité dans :

NANOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 6 259 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Nanotechnologies et éthique »  : […] Les nanotechnologies, comme toutes les technologies, ont leur part de risque, d'inconnu et d'incertitude, qu'il faut tenter de prévoir et de contrôler. Encore faut-il garder la tête froide. La création d'un être vivant artificiel, même des plus élémentaires, relève de la fiction la plus totale : la nature est plus douée que nous. Et pourtant, la nature elle-même ne sait pas « faire » des êtres int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies/#i_99653

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pourquoi s'inquiète-t-on de la toxicité des nanoparticules ? »  : […] Pour bien comprendre les interrogations actuelles sur les dangers et les risques des nanoparticules, il faut avoir en tête leurs propriétés spécifiques, qui ont permis l'explosion de leurs utilisations mais qui portent également en germe leurs dangers potentiels. En effet, un matériau donné divisé en particules de taille nanométrique peut acquérir des propriétés entièrement nouvelles. Les nanopar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_99653

Pour citer l’article

Pierre-Gilles DE GENNES, Madeleine VEYSSIÉ, « NANOPARTICULES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/