Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MURCHISON sir RODERICK IMPEY (1792-1871)

Sa marche vers l'est

De là, il s'engage encore plus à l'est avec Édouard de Verneuil (1805-1873), vers la Russie, alors très peu connue quant à sa géologie. Soutenu localement par le comte Alexander von Keyserling (1815-1891), paléontologue, et le lieutenant Kotcharoff, ses compétences sont vite reconnues, et il est engagé en 1841 par le tsar Nicolas Ier pour diriger les travaux de levés géologiques de l'empire. Retrouvant des couches rouges qu'il connaissait déjà, bien que plus anciennes, il propose en 1841 le nom de Permien (terme issu de l'ancien royaume finno-hongrois Permya). Cette époque est la plus récente du Paléozoïque, s'étendant environ entre 299 et 251 millions d'années. Il explore ensuite la chaîne de l'Oural et les provinces méridionales de la Russie, en particulier les districts du Carbonifère (subdivision un peu plus ancienne que le Permien), entre les fleuves Dniepr et Don. Ces travaux seront publiés avec Édouard de Verneuil, sous forme de deux volumes en 1845. Ces expéditions sont enrichies, en parallèle, par l’exploration des formations paléozoïques de Scandinavie (Suède et Norvège surtout).

Murchison est alors au sommet de sa carrière scientifique d'autant plus qu’à partir de ses seules considérations géologiques, et par comparaison avec la géologie de l'Oural, il prédit que certaines parties de l'Australie doivent être riches en gisements d'or. En 1846, il est fait chevalier et préside la British Association for the Advancement of Science.

En 1854, il résume ses travaux sur le Silurien dans un ouvrage intitulé Siluria et, l’année suivante, on lui confie la direction des levés géologiques de l'Angleterre. En 1856, il publie un Atlas géologique de l'Europe. À la fin de sa vie, il s'intéresse à son Écosse natale et crée, à l'université d'Édimbourg, la chaire de géologie et minéralogie en 1871 dont son élève, Archibald Geikie (1835-1924), devient le premier titulaire.

Roderick Murchison est décédé à Londres le 22 octobre 1871. Avec plus de cent cinquante publications scientifiques à son actif, il avait reçu de nombreuses distinctions, prix et médailles, et le titre de baronnet en 1869.

— Patrick DE WEVER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite, Muséum national d'histoire naturelle, Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Roderick Murchison

Roderick Murchison

Autres références

  • SEDGWICK ADAM (1785-1873)

    • Écrit par Patrick DE WEVER
    • 986 mots
    • 1 média
    En 1827, associé à son compatriote Roderick Impey Murchison (1792-1871), Adam Sedgwick étudie la stratigraphie de l'Écosse. C’est le début d'une longue et fructueuse coopération. Deux ans plus tard, il est élu président de la Société géologique de Londres, poste qu’il occupera jusqu’en 1831. Son...

Voir aussi