MOZAMBIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mozambique : carte physique

Mozambique : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mozambique : drapeau

Mozambique : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Mozambique : économie

Mozambique : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Enfants victimes de la guerre au Mozambique

Enfants victimes de la guerre au Mozambique
Crédits : Penny Tweedie/ Getty Images

photographie


Nom officielRépublique du Mozambique (MZ)
Chef de l'État et du gouvernementFilipe Nyusi (depuis le 15 janvier 2015)
CapitaleMaputo
Langue officielleportugais
Unité monétairemetical (MZN)
Population29 824 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)799 380

Le Mozambique depuis l'indépendance

Un pays socialiste en guerre

En 1968-1969, le Frelimo a traversé une grave crise interne. Des factions se sont cristallisées et déchirées à propos de l'orientation politique, militaire et idéologique du mouvement. Après le départ, et parfois l'assassinat, de nombreux chefs et militants, la direction du Front est dominée par des éléments militaires et marxistes qui arriveront au pouvoir en 1975. C'est ainsi que Samora Machel devient le premier président du Mozambique indépendant et qu'il met rapidement en place un régime socialiste. Contrairement à la Tanzanie qui adopte un « socialisme africain », le Frelimo privilégie un marxisme-léninisme orthodoxe. En 1975, le nouveau gouvernement nationalise l'enseignement et la santé et investit massivement dans ces domaines. Au niveau politique, il met en place des structures du parti dans tout le pays (« groupes dynamisateurs », cellules du parti, etc.), il organise des élections populaires et travaille à la marginalisation des pouvoirs perçus comme réactionnaires (les capitalistes, les religieux, les chefs traditionnels). À la suite de l'officialisation de ses orientations lors de son IIIe Congrès en 1977, le Frelimo fusionne même le parti et l'État. Au niveau économique, il nationalise presque toutes les entreprises et restructure l'économie rurale par le biais d'une « socialisation de la campagne » (paysans regroupés dans des « villages communaux ») et par le développement de coopératives et de fermes d'État.

Si la révolution socialiste améliore les conditions sociales de la majorité de la population, l'autoritarisme politique du pouvoir va générer des résistances et, assez rapidement, une opposition armée. La grande majorité des colons portugais quitte le pays, ou est expulsée, durant la période de transition politique. Parmi la population restante, plusieurs secteurs résistent à certains aspects des nouvelles politiques menées (nationalisation, villagisation forcée, etc.), voire s'opposent franchement au nouveau régime. Ces résistances émanent de classes sociales et de régions particuli [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages



Écrit par :

  • : docteur en sociologie, chargé de cours à l'université de Lausanne, Suisse
  • : professeur de géographie à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne

Classification


Autres références

«  MOZAMBIQUE  » est également traité dans :

MOZAMBIQUE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/mozambique/#i_33644

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La province mozambiquienne (Mozambique-Malawi-Madagascar) »  : […] On appelle province mozambiquienne toute la région qui est située le long de la côte est de l'Afrique, à l'est des cratons de Tanzanie et du Zimbabwe. Vers le nord, il est difficile de savoir quels sont ses rapports avec le bouclier arabo-nubien. Madagascar appartient à cette vaste province du fait de sa position avant la dérive des continents. Cette province est caractérisée par le fait que la pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_33644

BEIRA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Ville portuaire située au centre de la côte du Mozambique, Beira est construite sur le canal de Mozambique (océan Indien) à l'embouchure des rivières Púngoè et Búzi. Sa fondation remonte à 1891, date à laquelle les Portugais établirent le siège de la Companhia de Moçambique (« compagnie du Mozambique ») sur l'ancien site musulman de Sofala. Confiée à l'origine à la compagnie marchande, l'adminis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beira/#i_33644

CABORA BASSA BARRAGE DE

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 189 mots

Construit entre 1967 et 1974 au Mozambique, le barrage de Cabora Bassa (ou Cahora Bassa) fait partie de l'aménagement général de la vallée du Zambèze dont une autre pièce maîtresse est le barrage de Kariba, au Zimbabwe, sur la frontière entre cet État et la Zambie. Cabora Bassa, construit dans une gorge étroite, est un barrage-voûte long de 302 mètres et de 171 mètres de hauteur. La centrale hydro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrage-de-cabora-bassa/#i_33644

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation portugaise en Afrique »  : […] Les Portugais avaient développé très tôt en Afrique le mythe selon lequel leurs colonies étaient soit des provinces d'outre-mer (ainsi les dix îles du Cap-Vert ou la Guinée-Bissau), soit des nations portugaises constituées par les colons et une minorité d'Africains « assimilés ». Mais la réalité, en Angola et au Mozambique, était celle d'un colonialisme économique sous-développé et d'une dominati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/#i_33644

IDAI CYCLONE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 662 mots
  •  • 3 médias

La dépression tropicale qui s’est développée sur le canal du Mozambique pendant la nuit du 3 au 4 mars 2019 a fait de nombreuses victimes et d’importants dégâts dans les États du Mozambique et du Malawi, avant de revenir sur la mer où elle s’est renforcée. Passé au stade de cyclone tropical, le système, désormais dénommé Idai, s’est précipité sur la ville de Beira (Mozambique), provoquant une ond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclone-idai/#i_33644

MACHEL SAMORA MOISES (1933-1986)

  • Écrit par 
  • Denis Constant MARTIN
  •  • 489 mots

Premier président du Mozambique indépendant. Né en octobre 1933 dans la province de Gaza, à environ 200 kilomètres de l'actuelle Maputo, Samora Machel va à l'école chez les catholiques, refuse d'entrer au séminaire, rejoint la capitale où il commence ses études secondaires et suit des cours pour devenir infirmier tout en travaillant. En 1961, il rencontre Eduardo Mondlane qui prépare l'unification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samora-moises-machel/#i_33644

MAKONDÉ

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

La majorité des Makondé vit en Tanzanie (9,5 millions en 2005), l'autre partie vit au Mozambique (environ 0,4 million). À la différence de leurs voisins, Yao et Makua, appartenant comme eux au groupe linguistique bantou, ils sont restés à l'écart des circuits commerciaux contrôlés par les Arabes et n'ont pas été islamisés. Cependant, aux xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/makonde/#i_33644

MALANGATANA (1936-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 316 mots

L 'artiste mozambicain Malangatana témoigna, à travers ses immenses toiles aux couleurs vives, de la violence et de la souffrance que connut son pays durant la lutte pour l'indépendance (1975) face au Portugal et pendant les seize années de guerre civile qui suivirent entre le parti marxiste-léniniste au pouvoir, le Frelimo (le Front de libération du Mozambique), et la guérilla de la Renamo (Résis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malangatana/#i_33644

MALAWI

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe L'HOIRY
  • , Universalis
  •  • 4 781 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'évolution pragmatique de la politique étrangère »  : […] Le Malawi a mené sa politique extérieure, largement sous la houlette directe du président Banda, avec beaucoup de réalisme. Dans un premier temps, les choix ont quelque peu tranché sur la scène internationale avec ceux des pays voisins. Avec ces derniers, qui avaient soutenu l'opposition à H. K. Banda ou accueilli les dissidents après 1964, les relations ont été difficiles au départ. Une dizaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malawi/#i_33644

MAPUTO, anc. LOURENÇO MARQUES

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS
  •  • 474 mots
  •  • 1 média

Capitale du Mozambique , Maputo – Lourenço Marques jusqu'en 1976 –, qui comptait 2,5 millions d'habitants en 2007 (dans l'agglomération), est située sur la côte à l'extrême sud du pays, à quelque soixante-dix kilomètres de la frontière avec l'Afrique du Sud. La ville n'a accédé au statut de capitale qu'en 1898, quand le siège de la colonie portugaise fut déplacé de Ilha de Moçambique, au nord, à M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maputo-lourenco-marques/#i_33644

NAMPULA

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 132 mots
  •  • 1 média

Ayant succédé à Moçambique comme chef-lieu de province homonyme en 1898, Nampula (477 900 hab. au recensement de 2007), troisième ville du pays, est située dans la zone de moyenne altitude du Mozambique septentrional, entre la plaine côtière et les hautes terres de l'intérieur. Elle doit à cette position une température modérée (21,5  0 C en moyenne). C'est avant tout une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nampula/#i_33644

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Littératures africaines d'expression portugaise »  : […] Bien que nées dans la seconde moitié du xix e  siècle, les littératures des anciennes colonies portugaises d'Afrique ne s'affirment qu'à partir de 1936 avec, dans les îles du Cap-Vert, la création de la revue Claridade – où sont publiés notamment quelques chapitres du roman Chiquinho , de Baltasar Lope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_33644

RAPATRIÉS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 8 350 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Portugal »  : […] C'est à ce moment qu'eut lieu le grand drame des retornados portugais. Le Portugal a connu des vagues très inégales de retour. L'occupation de Goa par les Indiens en décembre 1961 entraîna la double expulsion des Indiens du Mozambique, en juin 1962, et des Portugais de l'enclave. Ceux-ci étaient beaucoup moins nombreux que ceux-là ; moins de 4 500 Européens et métis contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rapatries/#i_33644

SHONA ou MASHONA

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PENRAD
  •  • 646 mots

Vivant pour la plupart au nord et à l'est du Zimbabwe, mais aussi dans la région contiguë du Mozambique, les Shona ont probablement eu pour ancêtres les hommes qui négociaient l'or et l'ivoire, avec les marchands arabo-swahili de la côte, pour le compte du royaume de Zimbabwe, dont la capitale aurait été fondée vers le viii e siècle. Les Portugai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shona-mashona/#i_33644

THONGA ou TSONGA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 314 mots

Au nombre de 4 500 000 environ dans les années 2006-2007, les Thonga (ou Tsonga) vivent en majorité au Mozambique, au sud de la rivière Save, mais leur territoire déborde vers l'ouest au Zimbabwe et vers le sud sur l’Eswatini (ex-Swaziland) et surtout l'Afrique du Sud. Alors que les autres Bantou continuaient leur marche vers le sud, les Thonga se sont fixés dans leur habitat dès le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thonga-tsonga/#i_33644

YAO, ethnie africaine

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

On compte environ 1,9 million de Yao dans les années 2000, répartis entre le sud du Malawi (où ils constituent 10 p. 100 de la population totale), le sud de la Tanzanie et la région comprise entre les fleuves Rovuma et Lugenda au Mozambique (3 p. 100 de la population). Ils n'ont pas d'autre unité que culturelle et linguistique. Divisés en nombreux lignages, ils sont dirigés par des chefs dont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yao-ethnie-africaine/#i_33644

ZAMBÈZE

  • Écrit par 
  • Nic J. MONEY, 
  • Arthur N. L. WINA
  •  • 2 558 mots
  •  • 3 médias

Fleuve du centre de l'Afrique australe, le Zambèze forme, avec ses affluents, le quatrième bassin hydrographique du continent, soit environ 1 250 000 kilomètres carrés. Depuis sa source dans les plateaux qui s'étendent aux confins de la République démocratique du Congo, de la Zambie et de l'Angola, il parcourt près de 2 660 kilomètres avant de se jeter dans l'océan Indien. Le Zambèze (qui signifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zambeze/#i_33644

Voir aussi

Pour citer l’article

Eric MORIER-GENOUD, Bernard CALAS, « MOZAMBIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozambique/