MONDIALISATIONLe point de vue internationaliste

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une Internationale sans nom

Dans sa diversité et sa pluralité, ce mouvement international exprime une riposte aux effets inégalitaires de la mondialisation marchande. Les pays du Sud remboursent chaque année plus de 200 milliards de dollars aux pays riches. L'Afrique subsaharienne consacre au seul service annuel de la dette quatre fois plus qu'aux dépenses cumulées de santé et d'éducation. À travers le monde, quatre cinquièmes des dépenses de santé sont réservés à un cinquième de la population. Les rapports de domination économique, militaire, scientifique et technique s'accompagnent désormais d'un impérialisme écologique sans complexes, accaparant l'exploitation de l'eau et le traitement des déchets, utilisant les pays étranglés par la dette comme décharges publiques, envisageant d'instituer un marché des droits à polluer pour perpétuer la fracture énergétique entre pays riches et pays pauvres. Les thèmes unificateurs du nouvel internationalisme répondent à ces multiples défis. Ils exigent notamment :

– le contrôle des mouvements de capitaux pour mettre un peu d'ordre dans l'anarchie des marchés, selon les uns, pour initier une pédagogie anticapitaliste s'étendant à la dénonciation des paradis fiscaux, des licenciements boursiers, de la spéculation sur les retraites par les fonds de pension, selon les autres ;

– la renégociation de la dette des pays pauvres, pour les uns, son annulation pure et simple pour les autres, qui estiment que cette dette a déjà été plusieurs fois remboursée et qu'elle constitue une sorte de tribut colonial entraînant une saignée permanente du Sud vers le Nord ;

– le soutien aux droits démocratiques des femmes, des paysans, des jeunes, des enfants, et la défense des droits à la santé (illustrée par la défense de l'accès aux médicaments contre le sida) ou à l'éducation publique (menacée par la réduction des budgets sociaux et par les technologies de domination culturelle) ;

– la lutte contre la privatisation des s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences en philosophie, directeur de la revue Contretemps

Classification

Autres références

«  MONDIALISATION  » est également traité dans :

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 009 mots
  •  • 11 médias

La mondialisation économique désigne un processus d'intensification des échanges internationaux de toute nature : marchandises, capitaux, informations... Ce n'est ni un phénomène économique nouveau, ni un phénomène irréversible. À d'autres périodes de l'histoire correspondent d'autres formes de mondialisation, qui parfois ont pris fin dans une phase de repli autarcique. Le phénomène actuel se cara […] Lire la suite

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Au cours des deux dernières décennies du xxe siècle, les interdépendances se sont approfondies de manière inégale entre les pays et les régions du monde. Les échanges commerciaux se sont intensifiés, les firmes multinationales se sont déployées par les investissements directs à l'étranger et les différentes formes de partenariat, la mobilité des capit […] Lire la suite

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Les débats concernant la globalisation financière sont nombreux et s'étendent à des sujets aussi divers que la nature du capitalisme, les rapports entre l'État et le marché, les institutions internationales, la puissance américaine, l'environnement, les inégalités ou l'homogénéisation culturelle pour n'évoquer que quelques-unes des questions liées au thème géné […] Lire la suite

MONDIALISATION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Denis COLOMBI
  •  • 2 356 mots

Le terme mondialisation (globalization en anglais) s’est imposé pour désigner une interconnexion croissante à l’échelle mondiale : les personnes, les institutions, les lieux et, plus généralement, les sociétés seraient de plus en plus reliés par-delà les frontières nationales, du fait de l’accroissement des mouvements des capitaux, d […] Lire la suite

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 394 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le défi concurrentiel »  : […] La construction aéronautique civile s'insère, dès les années 1950, dans la mondialisation en raison du caractère international du transport aérien et de ses propres spécificités ; ainsi, une analyse macro-économique simple montre que le niveau global des livraisons (de l'ordre de 800 à 1 000 appareils par an) permet l'amortissement des investissements pour deux constructeurs au maximum, avec des […] Lire la suite

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les impératifs de la mondialisation »  : […] Si la révolution agricole marque la période industrielle et inversement, ses répercussions furent multiples : elles ont introduit la spécialisation en fonction des avantages offerts par les marchés nationaux, continentaux et transcontinentaux, eux-mêmes activés par la progression du libre-échange et, surtout, des moyens de locomotion ; l'irruption de la machine à vapeur a accéléré la mise au poi […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 467 mots
  •  • 1 média

Comme pour tout mouvement social, la dénomination du mouvement « altermondialiste » est l'enjeu, en son sein et à l'extérieur, de luttes symboliques ayant pour objet le sens à lui donner. Elle fait par conséquent l'objet de discussions et de variations d'un pays et d'un groupe à l'autre, mais aussi dans le temps pourtant court de son histoire. À la date fondatrice de la protestation du sommet de […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « De la critique politique à la critique culturelle »  : […] Si l'analyse réflexive des conditions de terrain s'est faite attendre, en revanche, le regard distancié sur la discipline a pris très tôt la forme d'une critique politique, à travers l'appel à l'engagement des anthropologues pour la défense des peuples colonisés (Leiris, 1969), ou la dénonciation de toute collusion entre l'anthropologie et l'impérialisme colonial (Asad, 1973 ; Hymes, 1974 ; Copans […] Lire la suite

NUMÉRIQUE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 438 mots

Dans le chapitre « Le numérique et la mondialisation »  : […] L’anthropologie du numérique ne se limite cependant pas à l’ethnographie virtuelle. Il est plus intéressant de combiner « terrain en ligne » et terrain classique afin d’éclairer les pratiques numériques des enquêtés à la lumière des autres facettes de leur vie sociale, comme l’ont souligné Daniel Miller et Don Slater à propos de leurs études des usages d’Internet à Trinidad. Ce genre d’approche pe […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déterritorialisation et interdépendance des marchés »  : […] L'internationalisation du commerce de l'art ne constitue pas un fait récent. De plus, elle n'exclut pas le maintien et le développement des marchés locaux, régionaux et nationaux qui ont leur dynamique propre. La spécificité de la période récente réside dans le fait que le marché de l'art ne fonctionne plus comme une juxtaposition de marchés nationaux communiquant plus ou moins bien entre eux, mai […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel BENSAÏD, « MONDIALISATION - Le point de vue internationaliste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-le-point-de-vue-internationaliste/