MONDIALISATIONLe point de vue internationaliste

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le renouveau internationaliste

L'essor de l'humanitaire « sans frontières » (médecins, pharmaciens, avocats, reporters) a constitué en effet une première réponse aux déceptions politiques des années 1970 et à l'obscurcissement des idéaux émancipateurs. Il signifiait en même temps une prise de distance envers les grands projets de transformation sociale et un repli sur « la politique du moindre pire », selon la formule de Rony Brauman. Cette démarche correspondait également à la déconstruction postmoderne des grands récits ou à la « pensée faible » revendiquée dans les années 1980 par un philosophe comme Gianni Vattimo.

Le temps des « sans-frontières »

Le développement du « sans-frontiérisme » autour de la thématique des droits de l'homme a connu trois moments forts. Initialement, il s'est présenté comme une pratique d'assistance postcoloniale, dans une large mesure d'inspiration religieuse. Dans un deuxième temps, dynamisé par la reconversion partielle de la génération militante des années 1960, il a développé à la fin des années 1970 une pratique compassionnelle et antitotalitaire. Dans un troisième temps, après la chute du Mur de Berlin et avec les interventions militaires dans les Balkans ou en Somalie, sont apparues des différenciations liées à une repolitisation. Elles se sont traduites par une prise de distance de certains secteurs envers les ingérences militaires et la récupération de l'humanitaire par les intérêts d'État, et par une tension entre des O.N.G. tentées par la promotion institutionnelle, enclines à administrer « une suprématie morale », et d'autres plus sensibles à la critique sociale. Des convergences sont ainsi apparues entre une organisation comme Médecins sans frontières et certains thèmes portés par une nouvelle organisation comme Attac, même si la tradition humanitaire, défiante envers les illusions lyriques, s'intéresse moins aux fins politiques qu'à « une amélioration infinie des moyens ». Ces rapprochements n'en contribuent pas moins à l'idée d'une communauté éthique universelle en formation.

La mondialisation libérale ébranle en effet les trois piliers de la société moderne que sont la référence nationale, le sentiment d'appartenance de classe, et l'institution familiale. La première est bousculée par la mondialisation des marchés et des capitaux. La deuxième, par les mutations du salariat et par la complexité croissante des statuts et des identités. La troisième, par l'évolution des mœurs, la multiplication des familles monoparentales, les nouvelles techniques procréatives, la reconnaissance des couples homosexuels et la revendication de l'homoparentalité. Le compromis social de l'après-guerre est de plus en plus écartelé entre la supranationalité de la gouvernance globale d'un côté, l'ethnicisation et la confessionnalisation de l'autre ; entre le métissage multiculturel et les crispations identitaires ; entre un contractualisme « libertarien » et l'institution familiale. Cette mue des affiliations et des appartenances ne peut manquer d'affecter le renouveau internationaliste libéré de la mainmise des États et de la logique bipolaire Est-Ouest.

Internationalisme de réseaux

Le creusement des inégalités et la rechute de certains pays dans la spirale du sous-développement sous le choc des « thérapies » libérales a ainsi stimulé dès le début des années 1990 un nouveau tiers-mondisme en conflit avec « le nouvel ordre colonial global », avec le système hégémonique de gouvernance mondiale, avec les expéditions militaires de plus en plus brutales. Significativement, le soulèvement zapatiste du Chiapas s'est produit le 1er janvier 1994, date de l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange nord-américain (A.L.E.N.A.) entre le Mexique, les États-Unis et le Canada. La rencontre intercontinentale pour l'humanité et contre le néolibéralisme d'août 1996 se situait dans la continuité de cet événement. En 1999 se tenait à Bangalore (Inde) la deuxième conférence mondiale de « L'Action globale des peuples ». En octobre de la même année, se réunissait la première assemblée du « Cri latino-américain des exclus », puis, en novembre, à Johannesbourg, un « sommet Sud-Sud » contre la dette à l'initiative de Jubilee 2000, mouvement qui réunit depuis 1996 des O.N.G. confessionnelle [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences en philosophie, directeur de la revue Contretemps

Classification

Autres références

«  MONDIALISATION  » est également traité dans :

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 014 mots
  •  • 11 médias

La mondialisation économique désigne un processus d'intensification des échanges internationaux de toute nature : marchandises, capitaux, informations... Ce n'est ni un phénomène économique nouveau, ni un phénomène irréversible. À d'autres périodes de l'histoire correspondent d'autres formes de mondialisation, qui parfois ont pris fin dans une phase de repli autarcique. Le phénomène actuel se cara […] Lire la suite

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Au cours des deux dernières décennies du xxe siècle, les interdépendances se sont approfondies de manière inégale entre les pays et les régions du monde. Les échanges commerciaux se sont intensifiés, les firmes multinationales se sont déployées par les investissements directs à l'étranger et les différentes formes de partenariat, la mobilité des capit […] Lire la suite

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 378 mots
  •  • 2 médias

Les débats concernant la globalisation financière sont nombreux et s'étendent à des sujets aussi divers que la nature du capitalisme, les rapports entre l'État et le marché, les institutions internationales, la puissance américaine, l'environnement, les inégalités ou l'homogénéisation culturelle pour n'évoquer que quelques-unes des questions liées au thème géné […] Lire la suite

MONDIALISATION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Denis COLOMBI
  •  • 2 356 mots

Le terme mondialisation (globalization en anglais) s’est imposé pour désigner une interconnexion croissante à l’échelle mondiale : les personnes, les institutions, les lieux et, plus généralement, les sociétés seraient de plus en plus reliés par-delà les frontières nationales, du fait de l’accroissement des mouvements des capitaux, d […] Lire la suite

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 397 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le défi concurrentiel »  : […] La construction aéronautique civile s'insère, dès les années 1950, dans la mondialisation en raison du caractère international du transport aérien et de ses propres spécificités ; ainsi, une analyse macro-économique simple montre que le niveau global des livraisons (de l'ordre de 800 à 1 000 appareils par an) permet l'amortissement des investissements pour deux constructeurs au maximum, avec des […] Lire la suite

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les impératifs de la mondialisation »  : […] Si la révolution agricole marque la période industrielle et inversement, ses répercussions furent multiples : elles ont introduit la spécialisation en fonction des avantages offerts par les marchés nationaux, continentaux et transcontinentaux, eux-mêmes activés par la progression du libre-échange et, surtout, des moyens de locomotion ; l'irruption de la machine à vapeur a accéléré la mise au poi […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 468 mots
  •  • 1 média

Comme pour tout mouvement social, la dénomination du mouvement « altermondialiste » est l'enjeu, en son sein et à l'extérieur, de luttes symboliques ayant pour objet le sens à lui donner. Elle fait par conséquent l'objet de discussions et de variations d'un pays et d'un groupe à l'autre, mais aussi dans le temps pourtant court de son histoire. À la date fondatrice de la protestation du sommet de […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « De la critique politique à la critique culturelle »  : […] Si l'analyse réflexive des conditions de terrain s'est faite attendre, en revanche, le regard distancié sur la discipline a pris très tôt la forme d'une critique politique, à travers l'appel à l'engagement des anthropologues pour la défense des peuples colonisés (Leiris, 1969), ou la dénonciation de toute collusion entre l'anthropologie et l'impérialisme colonial (Asad, 1973 ; Hymes, 1974 ; Copans […] Lire la suite

NUMÉRIQUE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 438 mots

Dans le chapitre « Le numérique et la mondialisation »  : […] L’anthropologie du numérique ne se limite cependant pas à l’ethnographie virtuelle. Il est plus intéressant de combiner « terrain en ligne » et terrain classique afin d’éclairer les pratiques numériques des enquêtés à la lumière des autres facettes de leur vie sociale, comme l’ont souligné Daniel Miller et Don Slater à propos de leurs études des usages d’Internet à Trinidad. Ce genre d’approche pe […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déterritorialisation et interdépendance des marchés »  : […] L'internationalisation du commerce de l'art ne constitue pas un fait récent. De plus, elle n'exclut pas le maintien et le développement des marchés locaux, régionaux et nationaux qui ont leur dynamique propre. La spécificité de la période récente réside dans le fait que le marché de l'art ne fonctionne plus comme une juxtaposition de marchés nationaux communiquant plus ou moins bien entre eux, mai […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel BENSAÏD, « MONDIALISATION - Le point de vue internationaliste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-le-point-de-vue-internationaliste/