MILS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Une céréale : le millet

Une céréale : le millet
Crédits : M. Mosolova/ Pixtal/ Age Fotostock

photographie

Une céréale : le sorgho ou « gros mil »

Une céréale : le sorgho ou « gros mil »
Crédits : www.fondation-farm.org

photographie

Millets : producteurs

Millets : producteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Grains de millets

Grains de millets
Crédits : TH-Foto/ Lithium/ Age Fotostock

photographie

Tous les médias


Les mils : des céréales cultivées dans des régions sèches et chaudes

Les mils sont des céréales de pays chauds : leur croissance est stoppée au-dessous de 15 0C, et 30 0C constitue pour ces plantes une température optimale. Ils sont également bien adaptés à la sécheresse et à la semi-aridité. Les plus rustiques sont les millets. Certaines variétés, remarquablement adaptées aux conditions climatiques semi-arides, sont capables de réaliser leur cycle végétatif en trois mois et de mettre ainsi à profit les saisons des pluies particulièrement courtes qui caractérisent le Sahel africain. Il arrive qu'elles soient cultivées par des populations semi-nomades. Dans les terroirs de l’ethnie serer du Sénégal, étudiés dans les années 1960 par P. Pélissier, le mil était traditionnellement cultivé, d'une part, sous forme de petit mil précoce ou hâtif (cycle végétatif de 90 jours et rendement de 4 à 5 q/ha), dans l'auréole des champs qui sont cultivés chaque année (sans année de jachère) à proximité même du village et, d'autre part, sous forme de petit mil proprement dit (cycle végétatif de 120 jours et rendement de 7 à 9 q/ha) dans l'auréole, plus éloignée du village, des champs assolés où alternaient sur trois ans jachères, mils et arachides. Après la récolte des grains, les troupeaux étaient menés sur les champs où ils se nourrissaient des tiges de mils. Toutefois, aujourd’hui, les jachères ont tendance à disparaître alors que des mils hâtifs se trouvent désormais de plus en plus cultivés dans cette zone plus éloignée des champs assolés.

Aux États-Unis, les chercheurs ont mis au point, comme pour le maïs, des variétés hybrides de sorgho. Celles-ci, aux rendements nettement plus élevés, sont bien adaptées au climat semi-aride chaud du Wheat Belt méridional, tout en étant moins résistantes à la sécheresse que les millets. Mais, dès que l'irrigation est possible, les agriculteurs substituent le maïs au sorgho.

En Inde, le millet indien ou éleusine offre au mieux des rendements de l'ordre de 10 q/ha, rendemen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, correspondant national de l'Académie d'agriculture de France

Autres références

«  MILS  » est également traité dans :

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Céréales et civilisations »  : […] Les céréales constituent depuis le Néolithique la base de l'alimentation humaine dans la plupart des régions du monde . Tout au long de l'histoire des civilisations, une relation étroite a existé entre le développement des cultures céréalières et l'accroissement des densités de population. La « boucle de la riziculture asiatique » , illustre de façon remarquable comment une augmentation de la prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cereales/#i_15464

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « MILS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mils/