MICROÉLECTRONIQUE

Médias de l’article

Microélectronique : transistor à effet de champ.

Microélectronique : transistor à effet de champ.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microélectronique : connectique

Microélectronique : connectique
Crédits : IBM

photographie

Microprocesseur : le Pentium. 4

Microprocesseur : le Pentium. 4
Crédits : Intel .

photographie

Microprocesseur

Microprocesseur
Crédits : Pedrosala/ Shutterstock

photographie

Tous les médias


Mémorisation et traitement de l'information en microélectronique

Quelques rappels sur la numérisation

La numérisation de l'information, des signaux et des images est le fondement de l'exploitation des utilisations de la microélectronique.

Pour numériser l'information, les chiffres et les lettres sont représentés par des ensembles d'impulsions de tension, les « bits » d'information. Un bit correspond à « 0 » si l'impulsion est de 0 volt (en fait inférieure à une certaine tension), et a « 1 » si elle vaut un certaine tension nominale – 3,3 volts par exemple – (en fait si elle est supérieure à une certaine tension seuil). On représente les chiffres en comptant en binaire : 0 = « 00000000 » ; 1 = « 00000001 » ; 2 = « 00000010 » ; 3 = « 00000011 » ; 4 = « 00000100 »... Les lettres sont elles aussi codées : a = « 01100001 » ; A = « 01000001 » ; b = « 01100010 ». L'ensemble des chiffres et des lettres, ainsi que les ponctuations, sont ainsi traduites par des ensembles de huit bits, les octets (bytes). Grâce aux opérations logiques sur des bits, l'information peut être manipulée. Pour cela, on utilise des opérateurs portant sur un bit [le « non », ou (inverseur)] et des opérateurs portant sur deux bits à la fois (porte « et » : il faut que les deux bits « A » et « B » aient la valeur « 1 » pour que la sortie « A » et « B » vaille « 1 », sinon elle vaut « 0 », etc., cf. fig. 7b).

Informatique : réalisation de portes logiques

Informatique : réalisation de portes logiques

dessin

Opérations logiques effectuées avec des transistors. En a, porte logique « et » qui indique, en sortie, une tension logique « 1 » lorsque les deux entrées sont au niveau logique « 1 ». Pour l'obtenir, il suffit de mettre en série deux transistors. Il faut qu'ils conduisent tous deux le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La numérisation d'un son, qui est un signal d'amplitude et de fréquence variables, s'effectue en « échantillonnant » le signal, c'est-à-dire en prenant son amplitude à des instants successifs. Bien entendu, plus les variations du signal sont rapides, plus il faut échantillonner à intervalles de temps courts. Le théorème d'échantillonnage indique qu'il faut prendre des mesures avec une fréquence double de la fréque[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 21 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au C.N.R.S., École polytechnique, Palaiseau, professeur au Materials Department de l'université de Californie à Santa Barbara

Classification


Autres références

«  MICROÉLECTRONIQUE  » est également traité dans :

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 885 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Information et variables d'état »  : […] Cette densité ne cesse de croître avec les progrès des moyens de production de la microélectronique. On peut ainsi disposer, sur une seule pastille de silicium, de registres de mémoire d'une capacité considérable, de sorte que des variables numériques codées en mots de 8 ou 16 bits et même 32 bits (c'est-à-dire avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/#i_30471

CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Frédéric PÉTROT, 
  • Franck WAJSBÜRT
  •  • 8 972 mots
  •  • 20 médias

Les circuits intégrés monolithiques (encore appelés puces, traduction de l'anglais chips) constituent l'approche la plus sophistiquée de la microélectronique. Leur origine technologique remonte à 1958, et leur importance économique et industrielle est devenue considérable. La miniaturisation de plus en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circuits-integres/#i_30471

IMAGERIE TÉRAHERTZ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 424 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’émission térahertz, un développement récent »  : […] Le développement de sources puissantes et compactes n’a vraiment commencé qu’avec l’éclosion de la microélectronique et des nanotechnologies à la fin du xxe siècle. Les lasers à cascade quantique, mis au point en 1994 aux laboratoires Bell de Murray Hill (New Jersey, États-Unis) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-terahertz/#i_30471

KILBY JACK ST. CLAIR (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 344 mots

C'est pendant l'été de 1958 que Kilby conçoit et construit, à l'aide de matériels empruntés ou bricolés, le premier circuit électronique dont tous les composants sont fabriqués sur un unique échantillon semi-conducteur. Le 12 septembre, il démontre expérimentalement le fonctionnement correct de ce premier circuit intégré monolithique, qu'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-st-clair-kilby/#i_30471

MÉMOIRES NUMÉRIQUES

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 7 444 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Histoire des mémoires »  : […] 30 p. 100 du marché mondial des semi-conducteurs : un composant électronique vendu sur trois est une mémoire. Il n'est donc pas étonnant que les mémoires soient un indicateur fiable de l'état de l'art de l'industrie microélectronique et de sa santé financière. Aujourd'hui, le marché des mémoires à semi-conducteurs est dominé par de grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-numeriques/#i_30471

MICROSYSTÈMES, technologie

  • Écrit par 
  • Daniel HAUDEN
  •  • 3 753 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Augmentation du couple mécanique et de la puissance dans les micromécanismes »  : […] (bistables), ont été privilégiées pour augmenter le couple et la puissance mécanique. La réalisation complète d'un microsystème électromécanique intégré impose alors de combiner les technologies microélectroniques et celle d'actionnement qui est alors ajoutée sur le circuit intégré (above integrated circuit, technologie « au- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microsystemes-technologie/#i_30471

MOORE LOI DE

  • Écrit par 
  • Christophe LÉCUYER
  •  • 1 003 mots
  •  • 1 média

La loi de Moore est un ensemble de conjectures et d’énoncés sur la complexité des circuits intégrés, qui a été formulé par Gordon Earle Moore, chimiste et entrepreneur américain. Moore est aussi connu pour avoir cofondé deux sociétés de semi-conducteurs dans la Silicon Valley […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-moore/#i_30471

NANOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 6 261 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La miniaturisation du microprocesseur »  : […] Un microprocesseur, cœur de l'ordinateur, est constitué d'un ensemble de circuits électroniques comprenant des transistors, des résistances et des condensateurs. Tous ces éléments sont fabriqués sur un support en matériau semiconducteur, la puce de silicium (ayant typiquement un centimètre de côté), et constituent un circuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies/#i_30471

PHOTOGRAPHIE - Procédés de prise de vue numérique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 6 041 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Deux types de capteurs »  : […] Les appareils photographiques numériques sont généralement équipés de capteurs matriciels CCD (charge coupled device) ou CMOS (complementary metal oxide semiconductor). Ces dispositifs saisissent l'image au travers de l'objectif sous forme de photons qui remplissent plus ou moins le puits de chaque photosite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-de-prise-de-vue-numerique/#i_30471

PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques numériques

  • Écrit par 
  • Maxime CHAMPION
  •  • 2 137 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le capteur »  : […] Il existe deux types de capteurs dans les appareils photographiques numériques : les CCD et les CMOS (complementary metal-oxide semiconductor). Dans les deux cas, il s'agit de composants électroniques surfaciques qui transforment l'image réelle formée par l'objectif en une information électrique analogique. Le CCD, plus cher à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-appareils-photographiques-numeriques/#i_30471

PREMIERS BREVETS DE CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 289 mots

À partir du milieu des années 1950, les semiconducteurs (diodes et transistors) sont venus progressivement remplacer les tubes électroniques. De plus faible dimension, ils sont très supérieurs en termes de rendement énergétique, de longévité, de fiabilité (problème crucial dans un ordinateur) et aussi de potentiel économique, puisque l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-brevets-de-circuits-integres/#i_30471

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude WEISBUCH, « MICROÉLECTRONIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microelectronique/