VINAVER MICHEL (1927- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Michel Vinaver occupe une place singulière dans la vie théâtrale française, dont il s'est longtemps tenu éloigné. À l'écart des plateaux, il a élaboré une œuvre majeure et, novatrice, qui a dès 1986 fait l'objet d'une publication complète en et inspiré de grands dramaturges : Roger Planchon, Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Alain Françon... Mais il a aussi entretenu durablement une relation ambivalente avec la scène, dans la mesure où il lui a fallu parfois attendre longtemps la création de certaines pièces et où il ne s'est pas toujours reconnu dans leur représentation. Le xxie siècle commençant lui apporte une audience renouvelée, une reconnaissance internationale élargie, en même temps qu'une activité accrue liée à sa réconciliation avec le plateau.

« Un art du présent »

Né en 1927 en France de parents russes, Michel Grinberg s'est voulu écrivain dès son jeune âge. Après des études de lettres, la publication chez Gallimard de deux romans, Lataume (1950), et L'Objecteur (1951), sous le nom de Vinaver, emprunté à sa famille maternelle, il commence en 1953 une carrière professionnelle dans la société Gillette, qui le conduit à assumer des fonctions directoriales et lui assure pendant vingt-sept ans une pleine autonomie financière. Une première pièce, Les Coréens (1955), remarquée par Roland Barthes, est montée successivement par Roger Planchon (1956) et Jean-Marie Serreau (1957). Mais le sort réservé aux deux suivantes, Les Huissiers (1957) et Iphigénie Hôtel (1959), qui ne seront mises en scène que tardivement, les responsabilités professionnelles et familiales vont provoquer une décennie de quasi-silence. Une grande période de production – environ vingt années de Par-dessus bord (1969) à L'Émission de télévision (1988) – sera suivie d'une autre décennie de silence, avant le retour à l'écriture que marque King (1998). Mais celle-ci est occupée cette fois par des activités liées à [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Poitiers, critique théâtrale de La Quinzaine littéraire et de En attendant Nadeau

Classification


Autres références

«  VINAVER MICHEL (1927- )  » est également traité dans :

11 SEPTEMBRE 2001 (mise en scène A. Meunier)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 926 mots

Parmi les nombreuses célébrations, dix ans après les attentats qui eurent lieu aux États-Unis, les représentations de la pièce de Michel Vinaver, 11 Septembre 2001, revêtaient un caractère particulier. Tourné vers l'avenir, le spectacle d'Arnaud Meunier conduit avec des lycéens de Seine-Saint-Denis relevait non de la commémoration, […] Lire la suite

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Pour en finir avec le jugement de Brecht ? »  : […] On peut se demander si l'immense succès du Berliner Ensemble n'a pas contribué à stériliser les écritures dramatiques dans les années 1950 et 1960. Du moins dans le camp de ceux qui se voulaient, dans un sens large, des réalistes (Adamov faisant exception, puisqu'il se situe justement dans un entre-deux de l'avant-garde des années 1950 et du brechtisme). En tout cas, à son retour en Europe, c'est […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fable introuvable »  : […] L'émergence, sur la scène contemporaine, de textes de théâtre de plus en plus fragmentés approfondit la mise en question d'une fable encore centrale dans la dramaturgie brechtienne, où elle implique un point de vue sur le monde. C'est un tel point de vue qui pourrait aujourd'hui faire défaut, conséquence de l'abandon des « grands récits fédérateurs » dont Jean-François Lyotard fait l'une des carac […] Lire la suite

Pour citer l’article

Monique LE ROUX, « VINAVER MICHEL (1927- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-vinaver/