MÉTROPOLITAIN, ecclésiologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce terme désigne, dans l'Église latine, l'archevêque qui est à la tête d'une province ecclésiastique. Du fait de l'adoption par l'Église antique du principe d'accommodement qui lui fit calquer son organisation, à quelques exceptions près, sur les divisions administratives de l'Empire, une hiérarchie de droit coutumier s'est établie entre les Églises locales, pourtant théologiquement égales en principe. Les métropoles viennent de ce qu'on laissa à l'évêque de la capitale provinciale l'initiative de convoquer le synode bisannuel et le privilège de présider ses débats. Selon le canon 4 de Nicée (325), il appartient au métropolitain de présider à l'élection des évêques de sa province et à leur ordination.

L'institution perdit progressivement de sa signification en Occident, à la suite de la centralisation romaine. Peut-être son sens profond de primauté locale se retrouve-t-il avec la création des conférences épiscopales, consécutive au IIe concile du Vatican ; il est pourtant significatif que leur président ne soit plus, de droit, le métropolitain, mais tel évêque élu par l'assemblée épiscopale.

En Orient, le titre de métropolite, d'abord réservé aux chefs de l'orthodoxie russe, a également changé de sens : ainsi, on l'attribue à tous les évêques de l'Église orthodoxe de la Grèce continentale.

—  Hervé LEGRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉTROPOLITAIN, ecclésiologie  » est également traité dans :

ARCHEVÊQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 348 mots

Titre fréquemment donné dans les Églises chrétiennes à un évêque ayant sur les autres évêques d'une province une certaine juridiction, qu'il exerce en plus de son pouvoir diocésain, mais qui n'implique pas une supériorité d'ordre. L'archevêque est l'héritier des anciens évêques métropolitains, qui avaient autorité sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeveque/#i_3963

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 001 mots

Dans le chapitre « L'autorité sur les Églises particulières »  : […] d'Églises particulières. Cette législation est, pour une part, traditionnelle lorsqu'il s'agit du statut des provinces ecclésiastiques et du métropolitain ou archevêque, en raison du rôle important qu'ils ont joué dans l'histoire pour la création du droit au sein de conciles provinciaux (Églises particulières d'une province) et de conciles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-canonique/#i_3963

MÉTROPOLITE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 808 mots

Le titre de métropolite, qui ne correspond pas exactement à celui de métropolitain dans l'Église latine, bien qu'il soit actuellement employé en un sens assez large dans l'orthodoxie, appartient, à l'origine, à l'ecclésiologie russe. Son histoire a été d'abord marquée par l'importance qu'ont eue, en Russie, les sièges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolite/#i_3963

Pour citer l’article

Hervé LEGRAND, « MÉTROPOLITAIN, ecclésiologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolitain-ecclesiologie/