MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Soldat sorti du rang, Maximien est remarqué par Dioclétien pour ses capacités militaires. Il est associé à l'Empire en 286 et reçoit le gouvernement de l'Occident. Il réussit à écraser, non loin de Paris, les derniers survivants de la révolte paysanne des Bagaudes en 286. Puis il repousse les Francs, les Burgondes et les Germains au-delà des frontières des Gaules, au prix d'épuisantes et incessantes campagnes qui durent jusqu'en 288. En 293, lorsque Dioclétien met en place le système de la tétrarchie, Maximien prend le surnom divin d'Hercule et règne sur l'Italie, sur la Rétie, sur l'Afrique et sur l'Espagne, laissant à Constance Chlore la Gaule et la Bretagne. Avec dureté mais efficacité, Maximien réprime en Maurétanie l'insurrection de bandes indigènes (298). Soldat attaché aux traditions, il collabore avec zèle aux persécutions contre les chrétiens ordonnées par Dioclétien. Le 1er mai 305, il abdique volontairement à Milan, en même temps que Dioclétien à Nicomédie, et se retire en Lucanie. Mais l'ambition de son fils Maxence, qui se fait proclamer auguste par les prétoriens et l'appelle à son secours, le fait sortir de sa retraite et le pousse à revêtir illégalement la pourpre impériale. Pendant quatre années, la confusion des pouvoirs dans l'Empire romain est totale. Finalement, vers l'année 310, l'histoire de cette période se décante peu à peu. Constantin, fils de Constance Chlore et époux de Fausta, fille de Maximien, revendique également le pouvoir. Maximien s'oppose inutilement à son gendre. Contraint de prendre la fuite, il se suicide à Marseille.

Le système de la tétrarchie, qui avait pour but d'assurer le bon fonctionnement de l'Empire, n'a pas résisté à l'appétit d'ambitieux généraux ; l'empereur Maximien, pour ne pas avoir respecté la règle de la retraite comme l'avait fait Dioclétien, est le premier coupable de cet échec ; il peut être considéré comme l'un des derniers empereurs païens, de type militaire. Avec lui disparaît un monde romain qui a tenté en vain de se réformer. Avec Constantin, son vainqueur, qui prend le pouvoir deux années après la mort de Maximien, naît l'Empire chrétien.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305)  » est également traité dans :

CARAUSIUS MARCUS AURELIUS VALERIUS (250 env.-293)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 334 mots

À la fin du iii e siècle, l'Empire romain est cerné par les peuples barbares, qui font pression sur ses frontières quand ils ne pénètrent pas sur son territoire. Débordés par l'ampleur des périls, incapables de colmater les brèches sur tous les limes , les empereurs sont contraints d'accepter pour un temps les usurpateurs qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcus-aurelius-valerius-carausius/#i_16851

DE LA TÉTRARCHIE DE DIOCLÉTIEN À LA MONARCHIE DE CONSTANTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 445 mots

284 Avènement de Dioclétien qui est un officier de l'empereur Carin mort assassiné. La multiplication des fronts l'oblige à prendre comme collègue l'un de ses généraux, Maximien, envoyé en Gaule contre les bagaudes (paysans révoltés). 286 Usurpation en Bretagne de Carausius, lieutenant de Maximien. Dioclétien fait de son collègue Maximien, al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-tetrarchie-de-diocletien-a-la-monarchie-de-constantin-reperes-chronologiques/#i_16851

GALÈRE (250 env.-311) empereur romain (305-311)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 461 mots

Empereur romain (305-311), né vers 250 près de Serdica en Thrace (auj. Sofia, en Bulgarie), mort en 311. Issu d'une famille modeste, Caius Galerius Valerius Maximianus, dit Galère, s'illustre par sa carrière militaire. Le 1 er  mars 293, l'empereur Dioclétien fonde la tétrarchie. Il répartit ainsi le pouvoir au sein d'un collège de quatre princes : deux augustes au somm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galere-250-env-311-empereur-romain-305-311/#i_16851

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les guerres civiles en Gaule »  : […] Les guerres civiles déclenchées après la mort de Commode (192) eurent en partie pour théâtre la Gaule, où Albinus avait soulevé les armées de Germanie, jointes à celles de Bretagne et d'Espagne. La fin de la guerre fut marquée, en 197, par une bataille livrée sous les murs de Lyon, à l'issue de laquelle Albinus, battu, se suicida. Le règne de Septime Sévère est caractérisé par un énergique redres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_16851

MAXENCE (280 env.-312) empereur romain (306-312)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots

Empereur romain (306-312), né vers 280, mort le 28 octobre 312 au pont Milvius, près de Rome. Le père de Maxence (lat. Marcus Aurelius Valerius Maxentius), l'empereur Maximien, abdique en même temps que le deuxième empereur, Dioclétien, en 305. Une seconde tétrarchie est alors mise en place, les nouveaux augustes, Galère et Constance I er , choisissant Maximin Daia et Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxence/#i_16851

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dioclétien et la tétrarchie (284-305) »  : […] Pour la première fois depuis longtemps un règne allait durer plus de vingt ans et se terminer par une abdication volontaire. Tels furent la chance et le mérite de Dioclétien, cet officier dalmate dont l'esprit organisateur et ingénieux créa les institutions du « Bas-Empire », en systématisant l'œuvre de ses prédécesseurs depuis Septime Sévère. Arrivé au pouvoir dans l'idée de régner seul, il en vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_16851

TÉTRARCHIE

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

La tétrarchie fut mise en place en 293. Elle désigne le système de gouvernement collégial de l'Empire romain entre quatre princes, Dioclétien, Maximien, Galère et Constance I er Chlore, tous issus de l'armée et originaires des Balkans. La concorde entre les empereurs était assurée par des mariages, par une préséance des anciens, qualifiés d'« augustes » (Dioclétien et Max […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetrarchie/#i_16851

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « MAXIMIEN, lat. MARCUS AURELIUS VALERIUS MAXIMIAMUS (250 env.-310) empereur romain (286-305) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximien-lat-marcus-aurelius-valerius-maximiamus-empereur-romain/