MAURICE DE NASSAU, prince d'Orange (1567-1625) stathouder de Hollande et de Zélande (1584-1625)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À sa mort en 1584, Guillaume le Taciturne, stathouder de Hollande, laisse trois fils issus de trois de ses quatre mariages : Philippe, prisonnier des Espagnols, Frédéric-Henri de Nassau, qui vient de naître, et Maurice de Nassau, qu'il a eu d'Anne de Saxe. Jean van Oldenbarnevelt, grand pensionnaire de la province de Hollande, propose que Maurice de Nassau, âgé alors de dix-sept ans, soit nommé stathouder de Hollande et de Zélande. En 1587, les états généraux confient à Maurice de Nassau le commandement de l'armée, avec le titre de capitaine général de Hollande et de Zélande afin de poursuivre la lutte contre l'Espagne. Maurice de Nassau est servi par la chance : le désastre de l'« invincible armada » en 1588. L'assassinat, la même année, de Henri III de Valois et les prétentions de Henri IV, prince réformé, au trône de France affaiblissent militairement et diplomatiquement l'Espagne. Devenu en 1589, stathouder d'Utrecht, de Gueldre, d'Overijssel, Maurice de Nassau prend en 1590 et en 1591 Breda, Zutphen, Hulst et Nimègue. Il fait le siège de Gertruydenberg et, en 1592, victorieux, il défait le général espagnol Verdugo, s'empare de Steewijck et de Koewoorden. Ainsi est réalisée par les armes l'unité des sept Provinces-Unies (Gueldre, Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Overijssel et Groningue), dont la reine Élisabeth Ire d'Angleterre et Henri IV de France reconnaissent l'indépendance. En 1596, l'alliance de Maurice de Nassau et de Henri IV parachève l'œuvre de libération entreprise par le stathouder contre les Espagnols, qui perdent toutes les villes situées au nord du Rhin. Le 6 mai 1598, Philippe II tente de régler le sort des Pays-Bas en confiant le gouvernement de ceux-ci à l'archiduc Albert. Mais, si les Pays-Bas du Sud reconnaissent la suzeraineté des Habsbourg, en revanche les Pays-Bas du N [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  MAURICE DE NASSAU, prince d'Orange (1567-1625) stathouder de Hollande et de Zélande (1584-1625)  » est également traité dans :

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La recherche de la mobilité »  : […] Les armées européennes du xvi e  siècle et de la première moitié du xvii e présentent ainsi une physionomie nouvelle. L'engouement pour l'arme à feu détermine l'abandon de l'arc et de l'arbalète, malgré la très faible portée et la lenteur du tir des arquebuses et mousquets. Mais, à courte distance, les armures sont percées. À Pavie (1524), la gend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_19399

ARMINIANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 858 mots

Dans le chapitre « L'évolution des arminiens Les « remonstrants » ou arminiens »  : […] Peu après la mort d'Arminius, ses partisans rédigèrent une « Remonstrance » en cinq articles (1610). Ils se recrutaient parmi l'oligarchie bourgeoise qui souhaitait un adoucissement de la doctrine calviniste et une plus grande tolérance. Le Pensionnaire de Hollande, Jean Oldenbarnevelt, et le juriste Hugo Grotius les soutenaient. « Jésus-Christ es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arminianisme/#i_19399

OLDENBARNEVELT JAN VAN (1547-1619)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 435 mots

Conseiller et ami de Guillaume le Taciturne et grand pensionnaire de Hollande à partir de 1577, Jan van Oldenbarnevelt est aussi le plus habile diplomate de la période au cours de laquelle Maurice de Nassau exerce la charge de stathouder. Il est spécialement chargé de missions délicates afin de rechercher des alliances auprès des princes européens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-van-oldenbarnevelt/#i_19399

ORANGE, France

  • Écrit par 
  • François SALVIAT
  •  • 964 mots
  •  • 1 média

Sur la colline Saint-Eutrope, qui domine la ville au sud, Orange a conservé des vestiges préhistoriques et protohistoriques. Mais c'est seulement après ~ 36, sous le deuxième triumvirat, que fut fondée par Rome, adossée à ce point fort, mais se développant dans la plaine, la colonie romaine d' Arausio  : les vétérans qui y furent installés pour sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orange-france/#i_19399

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 579 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1588-1609, troisième phase : les débuts de la victoire sur l'Espagne »  : […] Après la défaite de l'Invincible Armada (1588), Philippe II imprima une nouvelle orientation à la politique extérieure ; à ses yeux, les Pays-Bas et l'Angleterre perdaient de leur importance ; la guerre coûtait trop cher et Philippe II s'intéressait davantage à la France. L'Angleterre reconnut la République et la soutint prudemment. Au sein de la R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_19399

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 304 mots
  •  • 1 média

Fédération « lâche » de provinces du nord des Pays-Bas formée lors de l'Union d'Utrecht (1579) et dissoute par le traité de La Haye (1795). Par l'Union d'Utrecht, les sept provinces calvinistes des Pays-Bas septentrionaux (Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Groningue, Gueldre et Overijssel) constituent la république des Provinces-Unies. Sous la con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provinces-unies/#i_19399

SPINOLA LES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 488 mots

Une des quatre lignées patriciennes les plus puissantes de la république de Gênes. Elle est attestée dès 1102 avec Guido, premier du nom, souche de très nombreuses branches qui, jusqu'à sa disparition, en 1798, fournissent à la « Superbe » des hommes d'État (onze doges), des gens de guerre, des diplomates, des dignitaires ecclésiastiques (treize ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-spinola/#i_19399

STATHOUDER ou STADHOUDER

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 920 mots

Le mot néerlandais stathouder représente l'équivalent du latin médiéval locum tenens (en français lieu-tenant) et désigne celui qui tient la place d'un chef et commande en son absence. Le stathoudérat, ou fonction de gouverneur d'une province par délégation et au nom du souverain, est attesté dans les Pays-Bas dès le xiii e  siècle, du moins de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stathouder-stadhouder/#i_19399

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « MAURICE DE NASSAU, prince d'Orange (1567-1625) - stathouder de Hollande et de Zélande (1584-1625) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-de-nassau/