STATHOUDER ou STADHOUDER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot néerlandais stathouder représente l'équivalent du latin médiéval locum tenens (en français lieu-tenant) et désigne celui qui tient la place d'un chef et commande en son absence. Le stathoudérat, ou fonction de gouverneur d'une province par délégation et au nom du souverain, est attesté dans les Pays-Bas dès le xiiie siècle, du moins de manière occasionnelle et toujours à titre temporaire. La fonction ne sera guère établie que sous Philippe le Hardi et finalement codifiée sous Charles Quint : le stathouder siège au Conseil d'État et préside le collège de justice ou cour souveraine, il convoque les états. À partir de 1566, la rébellion des provinces néerlandaises va déterminer une évolution de la fonction, qui restera entachée d'une certaine ambiguïté. Ainsi, entrant en conflit avec son souverain, le roi d'Espagne, Guillaume d'Orange se démettra de ses fonctions de stathouder de Hollande, de Zélande et d'Utrecht, en 1567, et s'exilera, mais, en 1572, les états réunis à Dordrecht le reconnaîtront comme seul stathouder. Jusqu'en 1581 la fiction de l'allégeance au souverain espagnol sera maintenue : certains stathouders seront encore nommés par ce dernier, d'autres désignés par les états généraux « au nom du roi d'Espagne », avec la mission de conduire la révolte.

Après 1581, l'ambiguïté subsiste un temps touchant l'autorité dont le stathouder est le lieutenant au sein d'une ou de plusieurs provinces. En 1584, Maurice de Nassau sera nommé par les états de Hollande et de Zélande stathouder de ces provinces. Cette nomination sera confirmée en 1586 par les états généraux, qui lui conféreront encore le stathoudérat d'Utrecht, de Gueldre et d'Overijssel. Toutefois, le particularisme provincial devait l'emporter : les successeurs de Maurice de Nassau et de son cousin Guillaume Louis de Nassau, stathouder de Frise et de Groningue, seront toujours choisis par les états provinciaux. On peut relever avec l'historien hollandais P. Geyl une autre ambiguïté : « ministre » du souverai [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  STATHOUDER ou STADHOUDER  » est également traité dans :

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 589 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La République ou les sept mini-républiques (XVIe-XVIIIe s.) »  : […] séparément la lutte contre l'Espagne : rien d'étonnant donc à ce que deux pouvoirs centralisateurs (le Conseil d'État et le stathouder en la personne de Maurice de Nassau, représentant respectivement les intérêts financiers et l'armée) aient pesé de tout leur poids dans les premières années qui suivirent la décision révolutionnaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_37078

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

Ceux-ci sont composés de délégués des villes et de représentants de la noblesse. Ces corps nomment les stathouders (traditionnellement un des membres de la maison d'Orange), qui exercent le commandement militaire. Ils désignent également un Pensionnaire, chargé de diriger l'administration provinciale. Le Pensionnaire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provinces-unies/#i_37078

WITT JAN ou JEAN DE (1625-1672)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 392 mots

Né à Dordrecht dont son père était le bourgmestre, élu député aux États comme républicain, Jean de Witt s'oppose aux Orange-Nassau. Nommé grand pensionnaire de Hollande en 1653, il travaille à ruiner le crédit de la maison d'Orange et à mettre un terme au système du stathoudérat en lequel il voit l'esprit d'une monarchie qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/witt-jan-ou-jean-de/#i_37078

Pour citer l’article

Paul DIBON, « STATHOUDER ou STADHOUDER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stathouder-stadhouder/