WALSER MARTIN (1927- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur dramatique, romancier et essayiste, Martin Walser est né à Wasserburg, sur le lac de Constance. Après avoir été mobilisé en 1944, il entreprend, dès 1946, des études de littérature, de philosophie et d'histoire à Ratisbonne puis à Tübingen. De 1951 à 1957, il travaille comme metteur en scène et auteur dramatique à la radio et à la télévision. Puis il s'établit près de son village natal pour se consacrer essentiellement à son œuvre. Martin Walser a obtenu plusieurs prix littéraires allemands, notamment celui du Groupe 47 (auquel il adhéra en 1953) et le prix Herman Hesse.

L'œuvre de Walser, qui sut très tôt affronter la crise des valeurs et des institutions de l'Allemagne d'après guerre, aura tiré parti de l'effondrement des idéologies pour interroger la situation paradoxale de l'homme dans les sociétés libérales contemporaines : être à la fois libre et totalement dépendant. Depuis Ehen in Philippsburg, 1957 (Mariages à Philippsburg) et Halbzeit, 1960 (Mi-Temps), Walser fait dériver la destinée de ses héros dans le monde de l'argent et de la performance économique et sociale ; monde où chacun, vivant sous le regard de l'autre, se perd sous les masques dont il s'affuble. Tel est le cas de ces Lügengeschichten (Histoires pour mentir), titre d'un recueil de nouvelles paru en 1965, où des relations aberrantes affectent des êtres à l'identité incertaine. Le mensonge est encore le thème de Eiche und Angora, 1962 (Chêne et lapins angoras), la pièce la plus célèbre de Walser (elle fut représentée en 1968 au T.N.P.), qui oppose aux malheurs d'un paysan toujours en retard d'un régime les habiletés de ceux qui savent changer d'uniforme. Aloïs, interné comme « rouge » sous Hitler, puis rééduqué, et qui s'obstine à répéter dans l'Allemagne du miracle économique les vérités nazies qui lui furent inculquées au camp, paiera d'un internement (psychiatrique cette fois) le prix de sa sincérité intempestive. Une autre pièce, Ein Kinderspiel, 1970 (Un jeu d'enfants), mettra en scène les tentatives de récupération culturelle de la révolt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  WALSER MARTIN (1927- )  » est également traité dans :

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un théâtre témoin de son temps »  : […] Au demeurant, ce documentarisme aux contours moins délimités que le terme ne le laisse entendre s'inscrit dans une tendance beaucoup plus vaste du théâtre à témoigner maintenant du présent, dont le rapport au passé, en toute hypothèse, forme un élément déterminant. Cette tendance s'affirme dès le début des années 1960 avec Martin Walser (né en 1927) : Chênes et lapins angora (1962), une « chroniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_41956

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les années 1950-1965 : les liens du présent et du passé »  : […] Le renouvellement s'effectue, dans les années cinquante, grâce à la génération rassemblée, sans organisation rigide, autour du Groupe 47. Refusant les idéologies, ces écrivains veulent affronter la réalité de la « reconstruction adenauerienne » où ils analysent les survivances morales du passé. C'est l'ère d'un « réalisme critique » où la description sociologique s'allie aux recherches formelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_41956

GROUPE 47

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 2 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un organe de promotion de la littérature allemande contemporaine »  : […] Désormais, les participants, toujours plus nombreux, du Groupe 47 vont susciter des orientations nouvelles, plus diverses et plus riches. Les problèmes de l'identité, les malaises de la civilisation technicienne occupent une large place. Le ton devient sarcastique ou grinçant. Le grotesque, ou le bizarre, foisonne. Ilse Aichinger, qui lit sa célèbre nouvelle Histoire d'un miroir ( Spiegelgeschic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-47/#i_41956

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Vers 1960, alors que Beckett et Ionesco commençaient à être joués sur toutes les scènes du monde et faisaient l'objet d'innombrables commentaires, peu ou prou universitaires (américains, notamment), le « nouveau théâtre » des années 1950 était bel et bien mort. Il avait sans doute rempli sa tâche : celle d'un « déconditionnement » de la dramaturgie bourgeoise héritée du xix e  siècle et un peu fro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_41956

Pour citer l’article

Pierre DUBRUNQUEZ, « WALSER MARTIN (1927- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-walser/