SULTANAT MAMELOUK(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

1171 Fondation de la principauté syro-égyptienne par Saladin. Début du règne des princes ayyoubides.

1250 Révolte du régiment de mamelouks « bahrites » du prince ayyoubide al-Sālih Ayyūb contre le fils de celui-ci qui vient de lui succéder et veut les écarter.

1260 Victoire mamelouke d'‘Ayn Djālūt sur les Mongols. Baybars, un officier mamelouk, assassine le prince Kutūz et prend sa place.

1277 Mort de Baybars. Son fils Berke khān devient sultan mais, en 1279, il est contraint d'abdiquer par Qalāwūn, ancien compagnon d'armes de Baybars, qui prend sa place.

1291 Khalīl, un fils de Qalāwūn, s'empare d'Acre et met fin à la présence croisée en Orient.

1323 Paix conclue avec les Mongols, par Muhammad al-Malik al-Nāsir, un autre fils de Qalāwūn.

1337 Expansion du pouvoir mamelouk en Anatolie et en Cilicie arménienne ; contrôle de la Nubie.

1382 Fin de l'époque des mamelouks « turcs » dits « bahrites ». Accession au pouvoir restreinte aux seuls mamelouks d'origine circassienne dits « burdjites ». Début de la concurrence ottomane.

1402 Affaiblissement temporaire des Ottomans, grâce à la victoire des Mongols de Tamerlan à Ankara.

1403-1406 Famine provoquée par l'insuffisante crue du Nil et peste consécutive.

1422-1437 Règne de Barsbāy : progressive renaissance mamelouke.

1468-1496 Sultanat de Qāytbāy : apogée du second âge mamelouk. Essor et développement architectural du Caire.

1491 Après quelques affrontements directs, rétablissement de la paix avec les Ottomans.

1516 Défaite mamelouke de Mardj Dabīq, au nord d'Alep, face aux Ottomans de Selim Ier : perte des territoires syro-égyptiens.

1517 Disparition du sultanat mamelouk du Caire. L'Égypte entre dans l'Empire ottoman.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAMELOUK SULTANAT (1250-1517)  » est également traité dans :

SULTANAT MAMELOUK

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Les Mamelouks héritent de la principauté syro-égyptienne mise en place par Saladin en 1171 et dirigée par les Ayyoubides jusqu'en 1250. À cette date, ces esclaves militaires, qui constituent le régiment enrôlé au Caire par le dernier prince ayyoubide, se révoltent contre leurs maîtres. En 1260, l'un des chefs mamelouks, Baybars, après avoir participé à la vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sultanat-mamelouk/

ABBASSIDES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 429 mots

750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside. 762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde de Madīnat al-Salām (« ville du salut » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbasides-abbassides-reperes-chronologiques/#i_16912

BAḤRITES ou BAḤRIYYA

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 329 mots

L'avance mongole arrache à leur patrie un grand nombre de populations des steppes, qui viennent remplir les marchés musulmans d'esclaves. Comme ses prédécesseurs, le sultan ayyūbide al-Sālih Nadjm al-Dīn Ayyūb (1240-1249) achète un grand nombre d'esclaves originaires en particulier des steppes turques de Kiptchak et des environs. Il crée avec eux, vers la fin de son règne, un régiment d'élite de h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bahrites-bahriyya/#i_16912

BAÏBARS ou BAYBARS (1223-1277)

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 1 677 mots

Baïbars (ou Baybars) I er , al-Malik al-Ẓāhir Rukn al-dīn al-Ṣāliḥī, fut le quatrième sultan des Mamlouks Baḥrides. Ce dernier qualificatif, dérivé de baḥr , est appliqué au Nil, les premiers esclaves turcs achetés par le sultan ayyūbide al-Malik al-Ṣāliḥ ayant été casernés dans une île au milieu du fleuve, au sud du Caire. Le nom de sultan, dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baibars-baybars/#i_16912

BAYÉZID ou BAJAZET II (1447-1512) sultan ottoman (1481-1512)

  • Écrit par 
  • V. J. PARRY
  • , Universalis
  •  • 697 mots

Sultan ottoman né vers 1447 à Demotika (auj. Dhidhimotikhon) en Thrace, mort le 26 mai 1512 à Demotika. Fils aîné du sultan Mehmed II, Bayézid II, surnommé Adlī (« le Juste »), règne de 1481 à 1512. À la mort de son père en 1481, son frère Djem conteste la succession au trône mais Bayézid réussit à s'emparer du pouvoir grâce à l'appui d'une faction puissante de fonctionnaires de cour. Djem se ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ii/#i_16912

BURDJITES ou BURDJIYYA

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 284 mots

Le régiment des burdjiyya, ou burdjites, créé par le sultan al-Manṣūr Qalā‘ūn (1279-1290), était composé d'environ quatre mille mamlūk logés dans les tours ( burdj , d'où leur nom) de la citadelle du Caire. Tenus à l'écart des affaires de l'État par Qalā‘ūn et son fils Khalīl al-Ashraf (1290-1293), les burdjiyya arrivèrent, après le meurtre de ce dernier, à jouer un rôle dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burdjites-burdjiyya/#i_16912

CAIRE LE

  • Écrit par 
  • Éric DENIS, 
  • Gaston WIET
  •  • 5 838 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Constructions des mamlouks »  : […] Le dénombrement des édifices religieux construits sous les sultans mamlouks (1250-1517) ne manque pas d'éloquence : plus de cent cinquante monuments, qui soulèvent encore l'admiration (mosquées, collèges, couvents, mausolées, fontaines). On imagine l'étonnement des voyageurs européens qui se hissaient au sommet du Moqattam. On avait de là une des plus belles vues du monde, un panorama magnifique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-caire/#i_16912

DAMAS

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 3 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'époque mamelouke »  : […] Les Mongols ayant été repoussés de Syrie, une phase nouvelle commence : en 1260, les sultans Mamelouks (Mamlūk) prennent le pouvoir au Caire et vont dominer Damas que Tamerlan achèvera de ruiner en 1400 en déportant à Samarkand les meilleurs artisans de la ville. Les monuments de cette époque sont caractérisés par des façades polychromes, des portails monumentaux et des coupoles élevées. Le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damas/#i_16912

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 895 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une puissance politique et économique »  : […] Les Ayyoubides laissèrent néanmoins quelques conceptions grandioses, que les sultans mamelouks surent exploiter. D'abord ils continuèrent, ils accentuèrent même le gouvernement des militaires, qui prennent définitivement le pas sur l'élément civil : la construction de la Citadelle en avait été le symbole. En second lieu, les Ayyoubides avaient fait en partie la preuve qu'un État formé de la réunio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/#i_16912

IBN FAḌL ALLĀH AL-‘UMARĪ (1301-1349)

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 533 mots

Écrivain arabe et l'un des plus importants représentants de l'encyclopédisme qui se développa dans le cadre de l'État et du domaine mamlūk. Né à Damas, Shiḥāb al-dīn Aḥmad ibn Faḍl Allāh al-‘Umarī appartient, par sa famille, à la bourgeoisie des fonctionnaires : il finira par remplacer son père à la tête de la chancellerie, au Caire. Ayant été un temps en disgrâce et emprisonné, il reprend ses fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-fadl-allah-al-umari/#i_16912

IBN TAGHRĪBIRDĪ ABŪ L-MAḤĀSIN (1530/31-1604)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 134 mots

Historien issu d'une famille de mamlūk turcs d'Égypte, milieu auquel son œuvre doit certains caractères, Abū l-Maḥasin ibn Taghrībirdī est l'auteur, d'une part, d'un dictionnaire des principaux mamlūk, le Manhal al-safi , genre dans lequel il est unique, d'autre part de deux histoires, l'une, les Hawādith al-duhūr fī wadā l-ayyām wa-l-shuhur continuant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-l-mahasin-ibn-taghribirdi/#i_16912

ĪLKHĀN D'IRAN LES

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 528 mots

Descendants de Hülegü (Hūlāgū), frère du grand khān mongol Qubilai [Kūbīlāy] (1260-1294), qui conquièrent et réunifient l'Iran dans la seconde partie du xiii e siècle et s'efforcent de faire renaître la vie économique et culturelle dans l'Orient musulman dévasté par les hordes mongoles. À l'instigation de son frère, le grand khān Möngke (Māngu), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ilkhan-d-iran/#i_16912

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La nouvelle expansion musulmane, œuvre des non-Arabes »  : […] La nouvelle vague d'expansion, qui se situe entre le xi e et le xiv e  siècle, n'a pas le caractère spectaculaire de conquête territoriale qu'avaient revêtu les deux premières vagues. Mais d'autres caractéristiques y tiennent une place importante. C'est d'abord le rôle des non-Arabes – Turcs ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_16912

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des Mamlouks (1250-1517) »  : […] La basse extraction des sultans mamlouks – d'origine servile (Turcs d'Asie centrale au xiii e  siècle, Caucasiens au milieu du xiv e ), ils seront toujours contestés – amena ceux-ci à une politique d'auto-affirmation, et l'architecture devint un moyen de légitimation du pouvoir. Le Caire s'agrand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_16912

KHĀN ou CARAVANSÉRAIL

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Le khān ou caravansérail est une institution en relation avec l'organisation commerciale dans les pays islamiques. On en connaît fort mal l'évolution, car les khāns sont situés bien souvent loin des routes actuelles. Le khān naquit du besoin de se protéger contre le pillage dans des régions où nomades et montagnards faisaient régner l'insécurité. Distants en général d'une journée de marche, les kh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khan-caravanserail/#i_16912

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Solutions locales »  : […] Le monde hispano-maghrébin, d'un conservatisme rigide, reste fidèle à la mosquée hypostyle à cour de type basilical. Certes, les différentes dynasties apportent chacune sa marque distinctive, les matériaux et les techniques évoluent, comme évoluent les décors. Des variations subtiles se précisent dans l'utilisation de modules de base, dans la forme des nervures qui soutiennent les coupoles devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee/#i_16912

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La conquête musulmane et les croisades »  : […] Partis des déserts d'Arabie, les conquérants musulmans (cf. islam  - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman) déferlèrent sur la Palestine. Sous la dynastie des Omeyyades, puis celle des ‘Abbāsides, fut entreprise l'arabisation de la Palestine (cf. ‘ abbāsides , omeyyades ) qui devint l'une des principales provinces du m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_16912

SÉLIM Ier (1466-1520) sultan ottoman (1512-1520)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Sultan ottoman (1512-1520), né en 1466 à Amasya, dans l’Empire ottoman (auj. en Turquie), mort en septembre 1520 à Çorlu, près de Constantinople. Sélim I er , dit le Terrible, monte sur le trône ottoman en 1512 avec l’appui des janissaires après l’abdication de son père, Bayézid II, au terme d’une querelle de succession entre ses trois fils. Sélim élimine alors tous les pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selim-ier/#i_16912

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Mamlouks »  : […] En 1250, des mercenaires serviles, d'origine turque, s'emparèrent du pouvoir en Égypte. Ce fut le début du règne des Mamlouks (Mamlūk) qui, après avoir vaincu les Mongols entrés en Syrie, portèrent les derniers coups aux croisés. Ils prirent, l'une après l'autre, leurs citadelles côtières. La dernière, Saïda, succomba en 1291. Les sultans mamlouks gouvernèrent l'Égypte et sa colonie syrienne penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_16912

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Tissus musulmans »  : […] Après la victoire des Arabes sur les Perses en 642, l' Islam établit sa suprématie sur l'Iran ainsi que sur les territoires voisins, la Syrie et l'ancienne Mésopotamie. Sans doute la production reste-t-elle plus ou moins inchangée dans les centres qui existaient déjà avant l'invasion, sans que nous possédions beaucoup de renseignements précis sur cette première période. À partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_16912

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « SULTANAT MAMELOUK - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamelouk-reperes-chronologiques/