LYSOSOMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mécanismes fonctionnels

Les lysosomes jouent un rôle essentiel dans la digestion intracellulaire. Ce processus a lieu dans des vacuoles limitées par une membrane – les lysosomes secondaires – au sein desquelles un pH acide, de l'ordre de 4,5 à 5,0, conforme aux exigences des hydrolases lysosomiales est maintenu activement par une pompe à protons située dans la membrane. Cette acidité explique le « lysosomotropisme » de très nombreux composés faiblement basiques : ils se concentrent dans les lysosomes (et dans les endosomes, voir ci-dessous) par protonation et donnent lieu à des phénomènes tels que la coloration vitale (par exemple rouge neutre, acridine orange), la vacuolisation par appel osmotique d'eau (par exemple chloroquine) et divers effets pharmacologiques.

Exceptionnellement, hydrolases et acidité lysosomiales sont déversées dans une cavité extracellulaire où elles exercent leur action digestive. Les ostéoclastes creusent la matrice osseuse par un tel mécanisme. Celui-ci intervient aussi dans certaines lésions pathologiques des tissus de soutien.

Les substrats de la digestion lysosomiale proviennent de l'extérieur, ou de l'intérieur de la cellule. Dans le premier cas (hétérophagie), la capture des matériaux se fait par phagocytose, pinocytose ou toute autre forme d'endocytose, c'est-à-dire par un processus faisant intervenir une invagination de la membrane plasmique qui se referme autour du matériel capté et se détache dans le cytoplasme sous la forme d'une vacuole scellée contenant ce matériel. Les objets et molécules englobés de cette manière sont souvent fixés par des récepteurs spécifiques situés sur la membrane plasmique (endocytose par récepteur interposé). Ce phénomène permet aux cellules de sélectionner certains nutriments dans leur milieu environnant, par exemple les lipoprotéines de faible densité porteuses de cholestérol. Il leur donne, par ailleurs, le moyen de limiter l'action d'hormones et d'autres agents actifs qui se [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Louvain et à la Rockefeller University

Classification


Autres références

«  LYSOSOMES  » est également traité dans :

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cellule animale »  : […] Les fibroblastes humains sont les cellules spécifiques du tissu conjonctif comme le derme de la peau, le chorion du tube digestif, les tendons ou la paroi des veines et des artères ; ce sont des cellules isolées qui baignent dans le milieu extracellulaire contenant de nombreuses fibres protéiques de collagène et d'élastine ainsi que des macromolécules complexes – les protéoglycanes – formées de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_1915

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 699 mots

Médecin et biologiste belge. Christian, vicomte de Duve, est né le 2 décembre 1917 en Grande-Bretagne où sa famille était réfugiée, et décédé le 4 mai 2013 à Nethen près de Louvain, en Belgique. Il est docteur de médecine de l’université catholique de Louvain (U.C.L.) en 1941 et docteur en chimie de cette même université en 1946 pour d’importants travaux de recherche sur l’insuline et la physiolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-duve/#i_1915

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Phagocytose et bactéricidie »  : […] Les cellules phagocytaires sont représentées par les polynucléaires neutrophiles et les cellules du système réticulo-histiocytaire ( macrophages pulmonaires, spléniques, hépatiques – cellules de Küpffer –, monocytes sanguins, cellules mésangiales du rein, cellules microgliales du cerveau, macrophages résidents des ganglions lymphatiques). La destruction d'une bactérie par phagocytose fait interve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_1915

INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 3 486 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénomènes cellulaires »  : […] La réponse cellulaire qui, dans l'inflammation aiguë, fait suite à la réponse vasculaire implique surtout les cellules endothéliales et les leucocytes circulants. Les cellules endothéliales bordant les vaisseaux passant en regard du foyer inflammatoire sont activées sous l'influence de facteurs humoraux tels que l'interleukine-1 (IL-1), le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-á), l'anaphylatoxi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflammation/#i_1915

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 601 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les maladies de surcharge lysosomales et peroxysomales »  : […] Ces maladies rares sont liées à des défauts enzymatiques entraînant l'accumulation de substrats dans les lysosomes ou les peroxysomes, organelles cellulaires ayant pour principale fonction la synthèse et/ou la dégradation de molécules complexes. La surcharge qui en résulte dans les neurones, conduisant à la mort neuronale, est la caractéristique pathologique majeure de certaines de ces maladies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-neurodegeneratives/#i_1915

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'endocytose à récepteurs »  : […] Les amibes sont capables de lancer des pseudopodes et d'englober une micro-goutte du milieu extracellulaire qui contient leur alimentation, bactéries et fragments divers. On parle de pinocytose, un phénomène général mais non spécifique. En 1886, lors de son séjour au laboratoire de biologie marine de Messine, Elie Metchnikoff observe que des cellules de l'intestin d'une étoile de mer sont capable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_1915

MORTS CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc PERFETTINI
  •  • 5 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques de la nécrose cellulaire »  : […] Les principales modifications morphologiques observées lors de la mort cellulaire nécrotique sont l'augmentation du volume cellulaire, également appelée oncose (du grec onkos , « dilatation »), un gonflement des organites et une accentuation de la perméabilité de la membrane plasmique des cellules mourantes. Ces phénomènes contribuent à la rupture de la membrane plasmique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-cellulaires/#i_1915

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Activité phagocytaire »  : […] Parvenues dans les espaces extravasculaires, les cellules phagocytaires peuvent y exercer leur fonction principale de phagocytose. Elle comporte classiquement trois étapes : l'adhésion, l'ingestion et, selon les cas, la persistance ou la multiplication du micro-organisme ingéré. L'adhésion est l'étape au cours de laquelle la membrane de la cellule phagocytaire adhère à la particule qu'elle va ing […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_1915

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 810 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 3 octobre 2016 au microbiologiste japonais Yoshinori Ohsumi pour ses découvertes sur les mécanismes de l’autophagie, qui ont conduit à un nouveau paradigme dans notre compréhension de la manière dont la cellule recycle son contenu. L’autophagie (étymologiquement « le fait de se manger soi-même ») est un phénomène connu depuis les années  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2016/#i_1915

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 466 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cas du développement des œufs holoblastiques »  : […] Les recherches ont surtout porté sur l'utilisation des réserves au cours du développement embryonnaire à partir d'œufs peu chargés en vitellus, c'est-à-dire du type oligolécithe des Échinodermes, de nombreux Mollusques et des Annélides Polychètes. La réserve nutritive est essentiellement protéique. Les plaquettes vitellines ou granules vitellins sont petits et distribués d'une manière sensiblement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-animales/#i_1915

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 405 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cas de la lignée granuleuse : la granulopoïèse »  : […] Comme on l'a vu ci-dessus, les polynucléaires neutrophiles et les monocytes sont des cellules très proches, alors que les polynucléaires éosinophiles et les polynucléaires basophiles sont des cousins plus éloignés. La terminologie, liée à l'aspect morphologique du noyau, est donc trompeuse. L' aspect cytologique est dominé par l'élaboration des granulations, ou lysosomes, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_1915

VACUOLE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 826 mots

La cellule végétale typique (cellule foliaire, cellule corticale de racine ou de tige) renferme une grande vacuole centrale, ce qui signifie que le protoplasme de cette cellule est creusé d'une vaste dépression remplie d'une solution saline ou colloïdale diluée — le liquide vacuolaire — et bordée par une membrane simple, le tonoplaste . Certains coloran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vacuole-vegetale/#i_1915

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian de DUVE, « LYSOSOMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysosomes/