GALVANI LUIGI (1737-1798)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien et médecin italien né le 9 septembre 1737 à Bologne (États pontificaux), mort le 4 décembre 1798 dans la même ville (République cisalpine).

Luigi Galvani obtient un diplôme de médecine à l'université de Bologne en 1759, puis un doctorat en 1762, avec une thèse sur la formation et la croissance osseuses. Il enseigne alors l'anatomie à l'université de Bologne et l'obstétrique dans une autre institution. Ses première recherches relèvent de l'anatomie comparée (tubule rénal, muqueuse nasale, oreille moyenne), mais avec un intérêt marqué pour la physiologie. Galvani donne plusieurs conférences sur l'anatomie de la grenouille en 1773 et sur l'électrophysiologie à la fin des années 1770. Après avoir acheté une machine électrostatique et une bouteille de Leyde, il réalise des expériences sur la stimulation électrique des muscles. Dès 1786, il obtient la contraction des muscles d'une grenouille en touchant ses nerfs avec une paire de ciseaux pendant un orage. Galvani confirme par des expériences ultérieures que la contraction est liée à l'activité électrique. Il obtient une contraction similaire sans sa machine électrostatique, en appuyant simplement un crochet en cuivre sur la moelle épinière du batracien et en suspendant ce crochet à une rampe en fer. Un arc métallique reliant les muscles et les nerfs peut donc remplacer la machine électrostatique.

Galvani annonce sa découverte en 1791, dans un essai intitulé De Viribus Electricitatis in Motu Musculari Commentarius (« Commentaire sur l'effet de l'électricité sur le mouvement musculaire »). Il conclut que le tissu animal contient une force vitale innée, jusqu'alors négligée, qu'il nomme « électricité animale », et qui active les nerfs et les muscles lorsque ces tissus sont reliés par un arc métallique. Il pense que le cerveau est l'organe qui sécrète ce « fluide électrique », conduit par les nerf [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien des sciences et des techniques, fondateur et directeur de la bibliothèque Burndy à Norwalk, Connecticut

Classification


Autres références

«  GALVANI LUIGI (1737-1798)  » est également traité dans :

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Bien que la possibilité d'une forme d'énergie électrique intervenant dans le fonctionnement du système nerveux ait déjà été évoquée par Newton dans ses Principia mathematica en 1713, il faut attendre la fin du xviii e  siècle pour que Luigi Galvani montre que la contraction du muscle gastrocnémien de grenouille peut être provoquée par la mise en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_15249

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les courants électriques »  : […] Cette analyse de l'électricité statique n'avait donné aucun moyen de produire du travail et n'avait donc pu conduire jusque-là à des applications. En 1746, Louis Guillaume Le Monnier (1717-1799) obtint un «   courant électrique » temporaire dans un long conducteur qu'il avait réuni aux armatures d'une bouteille de Leyde et observa que « la vitesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_15249

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L' électrologie médicale n'a débuté vraiment qu'au xviii e siècle lorsque l'abbé Nollet étudia les décharges du courant statique dans un but curatif (1744) et que Jalabert traita paralysies et contractures par l'électricité (1747). L'étape suivante fut franchie par L.  Galvani (1780), qui démontra l'existence de la bioélectricité (électricité anim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_15249

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Études et intérêt pour l’électricité »  : […] Né le 21 juin 1811 à Forlì (Italie), Carlo Matteucci étudie les mathématiques et la philosophie à l’université de Bologne entre ses quatorze et ses dix-sept ans, puis à l’École polytechnique de Paris auprès de François Arago (1786-1853). Il s’intéresse à l’électricité atmosphérique et à l’électrolyse dont il formule les lois, mais plus particulière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_15249

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Physiologie du muscle squelettique »  : […] Les propriétés essentielles des muscles striés – excitabilité, contractilité, élasticité – sont connues depuis longtemps, puisque Galvani découvrait en 1791 que la contraction musculaire pouvait être provoquée par des phénomènes électrostatiques (cf. électrophysiologie , chap. 1). Le fait que ces trois propriétés fondamentales ne soient pas seulem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_15249

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les idées nouvelles au XVIIIe siècle »  : […] Au xviii e  siècle, caractérisé par l'épanouissement des théories physiologiques,  les connaissances en anatomie continuent de s'accumuler. Raymond Vieussens (1641-1715), durcissant le cerveau par la cuisson dans l'huile, décrit le centre ovale et la capsule interne. Plus tard, Félix Vicq d'Azyr (1748-1794) distingue les régions frontale, pariétale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_15249

Pour citer l’article

Bern DIBNER, « GALVANI LUIGI - (1737-1798) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-galvani/