VOLTA ALESSANDRO (1745-1827)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien italien connu pour ses travaux fondamentaux sur l'électricité et son invention de la pile électrique, Alessandro Volta est né le 18 février 1745 à Côme. Nommé professeur de physique au lycée de Côme en 1774, il y met au point l'électrophore, première machine électrique à influence, qui lui permet d'accomplir de nombreuses expériences. Il étudie par ailleurs la composition du gaz des marais et isole, en 1778, le méthane. Professeur à l'université de Pavie à partir de 1779, il construit un électromètre sensible à brins de paille puis obtient le premier « condensateur », plan métallique recouvert d'une couche de vernis, avec lequel il met en évidence l'électricité développée par le contact des métaux. De 1780 à 1782, il visite la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Angleterre et collabore avec Antoine de Lavoisier et Pierre de Laplace à une étude de l'électricité atmosphérique.

Alessandro Volta

Alessandro Volta

photographie

Le physicien italien Alessandro Volta (1745-1827) présentant sa «colonne», mise au point en 1800, dans laquelle il empile des disques de cuivre et de zinc en alternance, chaque paire étant séparée de sa voisine par un tissu imbibé d'eau salée : Volta invente ainsi la première pile... 

Crédits : Photos.com/ Thinkstock

Afficher

La découverte de l'électricité animale par Luigi Galvani amène Volta à étudier dès 1792 les conditions d'excitation des muscles d'une grenouille. Il peut alors rejeter la théorie de Galvani qui privilégiait la présence de tissu animal et mettre l'accent sur la nécessité d'un circuit électrique fermé constitué de métaux.

En mars 1800, Volta publie dans une lettre au président de la Royal Society l'invention de la pile qu'il a mise au point, empilement de couples de disques zinc-cuivre en contacts directs, chaque couple étant séparé du suivant par un carton humide. Il y souligne le fait que, lorsqu'on les sépare, la lame de cuivre prend une charge négative et celle de zinc une charge positive. En novembre 1801, Volta présente sa pile devant l'Institut de France et y énonce la loi des tensions ainsi que la valeur des tensions de contact des métaux classés par ordre d'électropositivité décroissante, du zinc à l'argent. Bonaparte, qui assiste à cette séance, lui fait décerner une médaille d'or, lui accorde une pension et le nomme comte et sénateur du royaume de Lombardie.

Volta étudia également la dilatation des gaz et inventa l'eudiomètre, instrument servant à l'analyse volumétrique des mélanges gazeux, avec lequel il réalisa la première synthèse de l'eau.

En 1819, Volta se retire dans sa ville natale où il meurt le 5 mars 1827. L'unité de tension électrique sera baptisée volt en son honneur.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  VOLTA ALESSANDRO (1745-1827)  » est également traité dans :

PILE DE VOLTA

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 158 mots
  •  • 1 média

En 1800, le physicien italien Alessandro Volta (1745-1827) invente la première pile électrique. La découverte de l'électricité animale par Luigi Galvani (1737-1798) avait conduit Volta à étudier, dès 1792, les conditions d'excitation des muscles d'une grenouille et à mettre l'accent sur la nécessité d'un circuit électrique fermé constitué de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pile-de-volta/#i_15678

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 203 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Découverte de la pile »  : […] Alessandro Volta (1745-1827) dépassa en les rejetant les idées de Galvani : il remarqua, à la suite d'expériences faites par Sulzer en Suisse, que, si l'on place la langue entre deux rondelles constituées par deux métaux différents reliés par un fil conducteur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_15678

GALVANI LUIGI (1737-1798)

  • Écrit par 
  • Bern DIBNER, 
  • Universalis
  •  • 825 mots

Les collègues de Galvani acceptent son point de vue, mais Alessandro Volta (1745-1827), l'éminent professeur de physique de l'université de Pavie, n'est pas convaincu par l'analogie avec la bouteille de Leyde. Il pense en effet que le contact de métaux différents est la véritable source de la stimulation, qu'il appelle « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-galvani/#i_15678

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « VOLTA ALESSANDRO - (1745-1827) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-volta/