Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAPOLÉON III LOUIS-NAPOLÉON BONAPARTE (1808-1873) empereur des Français (1852-1870)

Après la chute… (1870-1873)

Reddition de Napoléon III à Sedan en 1870

Reddition de Napoléon III à Sedan en 1870

À l’été 1870, alors que son état de santé devrait l’en dissuader, Napoléon III prend donc la tête de son armée. Rapidement, il constate que l’état d’impréparation des troupes est encore plus catastrophique qu’il ne l’avait imaginé. Après un premier et unique succès le 2 août 1870 à Sarrebruck, l’armée française enchaîne les défaites face aux Prussiens. Sa reddition, le 2 septembre, à Sedan, évite certes un carnage, mais précipite la chute de l’Empire (proclamation de la IIIe République le 4 septembre 1870).

Après six mois de détention au château de Wilhelmshöhe ‒ qui avait été la résidence de Jérôme Bonaparte à l’époque où il était roi de Westphalie (1807-1813) ‒, Louis-Napoléon est autorisé par les Prussiens à rejoindre son épouse et son fils, installés à Chislehurst, aux environs de Londres. C’est là qu’il finit ses jours, le 9 janvier 1873, des suites d’une opération destinée à le débarrasser de son calcul en prévision d’un coup d’État qu’il projette alors pour reprendre le pouvoir en France…

La mémoire de Napoléon III a longtemps été négligée voire méprisée sous la IIIe République. Le premier président et dernier souverain de France n’est plus alors que Napoléon le Petit, selon le titre du pamphlet de Victor Hugo paru en 1852, ou le « traître de Sedan ». Cependant, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale surtout, nombre d’historiens proposent une approche plus scientifique et dépassionnée du personnage et rendent justice à son œuvre ‒ sans pour autant nier ses failles ou ses erreurs. La réévaluation de Napoléon III et de son règne gagne aussi le grand public et la classe politique, comme en témoignent les célébrations officielles du 150e anniversaire du congrès de Paris en 2006 et du bicentenaire de Louis-Napoléon Bonaparte en 2008. Cette reconnaissance demeure cependant fragile, comme l’illustrent les polémiques suscitées par l’éventualité du retour en France de la dépouille du troisième Napoléon, actuellement inhumée sur le sol britannique, à l’abbaye de Farnborough.

— Stella ROLLET

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteure en histoire, chercheuse associée au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines de l'UVSQ/université Paris-Saclay

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Napoléon III, empereur des Français, F. X. Winterhalter

Napoléon III, empereur des Français, F. X. Winterhalter

Napoléon III en famille

Napoléon III en famille

Reddition de Napoléon III à Sedan en 1870

Reddition de Napoléon III à Sedan en 1870

Autres références

  • EMPIRE SECOND (1852-1870)

    • Écrit par Stella ROLLET
    • 12 843 mots
    • 9 médias

    Le 2 décembre 1852, après une élection au suffrage universel masculin en 1848 ‒ la première de l’histoire de France ‒ et quatre années de pouvoir à la tête de la IIe République en tant que président de la République puis « prince-président », Louis-Napoléon Bonaparte proclame l’Empire,...

  • ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

    • Écrit par Universalis, Michel VERNÈS
    • 1 674 mots
    ...d'ingénieur en chef du service des Promenades de Paris. Ce poste d'apparence modeste embrasse pourtant un des aspects majeurs de la transformation de Paris. C'est que Napoléon III est acquis à la cause des jardins publics. Influencé par les doctrines saint-simoniennes et par la civilisation anglaise où il...
  • BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

    • Écrit par Michel EUDE
    • 4 879 mots
    • 3 médias
    ...universel d'un parlement allemand et donne à la Prusse la parité avec l'Autriche dans la direction de la Confédération. En même temps, sur les conseils de Napoléon III qu'il est allé voir à Biarritz en octobre 1865, Bismarck signe avec l'Italie un traité d'alliance qui obligera l'Autriche à se battre sur...
  • BONAPARTE LOUIS (1778-1846) roi de Hollande (1806-1810)

    • Écrit par Jean MASSIN
    • 398 mots

    Aspirant d'artillerie en 1790, Louis Bonaparte prend part à la campagne d'Italie en 1796 comme aide de camp de son frère et se retrouve colonel de dragons au retour de l'Égypte. Dès ce moment, atteint peut-être d'une maladie sur la nature de laquelle on s'interroge, il donne des signes de fragilité...

  • CAMPANA COLLECTION

    • Écrit par Dominique BRIQUEL
    • 2 232 mots
    • 1 média
    ...Grande-Bretagne, la Russie, et jusqu'à la Belgique s'étaient manifestées. Vu l'ampleur de la collection, la dépense à envisager avait de quoi faire hésiter : la France dut débourser 4800000 francs or pour les douze mille objets qu'elle acheta ; les journalistes hostiles à l'initiative eurent beau jeu de souligner...
  • Afficher les 32 références

Voir aussi