LOMEKWI, sites préhistoriques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le grand rift est-africain, berceau de l'humanité

À ce jour, les plus vieux ancêtres de la lignée humaine tout comme les plus anciens outils en pierre sont concentrés dans une unique partie du monde : l'Afrique de l'Est et sa grande faille naturelle et ramifiée qu'est le grand rift est-africain. Ce phénomène de rifting de grande ampleur résulte d'une activité tectonique continue à la jonction des plaques arabique, nubienne et somalienne depuis plus de 100 millions d'années. Il s'accompagne d'une intense activité volcanique et d'une sédimentation lacustre et fluviatile importante. C'est précisément la combinaison de ces trois facteurs  – tectonique, volcanique et sédimentaire – qui fait de ce contexte du grand rift est-africain un cadre unique pour la préservation, la mise au jour et la datation des sites préhistoriques les plus vieux du monde. La forte sédimentation a en effet permis l'enfouissement rapide et la préservation des vestiges. Le volcanisme a conduit au dépôt d'épaisses couches de cendres volcaniques (les tufs), qui s'intercalent dans les sédiments lacustres ou fluviatiles et se prêtent à des datations radiométriques à la fois fiables et précises, en particulier par la méthode argon-argon. La tectonique, enfin, a provoqué la surrection, l'effondrement et (ou) le basculement d'énormes blocs sédimentaires, rendant accessibles les dépôts fossilifères le long des coupes naturelles ainsi dégagées et soumises à l'érosion.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOMEKWI, sites préhistoriques  » est également traité dans :

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 486 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Kenyanthropus platyops » »  : […] il faut ajouter Kenyanthropus platyops provenant du gisement de Lomekwi sur la rive ouest du lac Turkana (Kenya). Vieux de 3,2 à 3,5 Ma, le genre créé sur un crâne écrasé présente des caractères différents de ceux des Australopithèques et des représentants du genre Homo, à l'exception d'Homo habilis et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_56841

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne DELAGNES, « LOMEKWI, sites préhistoriques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lomekwi-sites-prehistoriques/