LOMEKWI, sites préhistoriques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les débuts de la taille de la pierre : des bonds en arrière successifs dans le temps

Depuis les années 1930, des équipes internationales et pluridisciplinaires – réunissant paléontologues, préhistoriens et géologues – sont à l'origine d'une série de découvertes majeures qui n'ont cessé de vieillir l'âge des plus anciens outillages en pierre façonnés par l'homme. Jusqu'au début des années 1970, la datation des plus vieux outils en pierre, représentés par les plus anciennes industries lithiques d’Olduvai (Bed I) en Tanzanie, était estimée à environ 1,8 million d'années. Ces vestiges étaient rapportés à la culture de l'Oldowayen. Depuis, les recherches intensives menées dans la basse vallée de l'Omo (Éthiopie) ont conduit à la découverte d'outillages vieux de 2,3 millions d'années. Un nouveau bond dans le temps a ensuite été opéré avec les nouveaux sites mis au jour à partir de la fin des années 1970 dans la formation d'Hadar (région de l'Afar, Éthiopie), permettant de dater entre 2,5 et 2,6 millions d'années le matériel trouvé dans le complexe de Gona. Les habiletés techniques mises en œuvre par les artisans de Gona suggéraient que des outillages en pierre plus anciens avaient probablement existé, tant elles indiquaient une parfaite maîtrise des principes élémentaires de la taille des roches dures. La formation de Nachukui (Kenya) a contribué à ce débat au début des années 2000 par la mise en évidence à Lokalalei 2c d'un outillage constitué de petits éclats aux bords coupants vieux de 2,3 millions d'années, résultat d'un processus de fabrication parfaitement maîtrisé et structuré. C'est dans cette même formation de Nachukui que se trouve le site de Lomekwi 3.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LOMEKWI, sites préhistoriques  » est également traité dans :

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Kenyanthropus platyops » »  : […] Dans la galerie de portraits des premiers Hominidés, il faut ajouter Kenyanthropus platyops provenant du gisement de Lomekwi sur la rive ouest du lac Turkana (Kenya). Vieux de 3,2 à 3,5 Ma, le genre créé sur un crâne écrasé présente des caractères différents de ceux des Australopithèques et des représentants du genre Homo , à l'exception d' Homo habilis et d' Homo rudolfensis . Toutefois, certa […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne DELAGNES, « LOMEKWI, sites préhistoriques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lomekwi-sites-prehistoriques/