LOMEKWI, sites préhistoriques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une nouvelle perception des premiers tailleurs de pierre

Quels nouveaux enseignements sur les débuts de la préhistoire apporte une telle découverte ? Hormis le fait que Lomekwi 3 fait considérablement reculer dans le temps les débuts de la préhistoire, marqués par l'invention de la taille de la pierre, ce site vient valider l'hypothèse que les plus anciens artisans connus n'appartenaient pas au genre Homo, notre ancêtre direct, qui n'apparaît qu'après 3 millions d'années. C'est donc aux Australopithèques qu'il faut vraisemblablement attribuer cet outillage très ancien, qu'il s'agisse de Kenyanthropus platyops, qui vivait autour du lac Turkana vers 3,5 à 3,3 millions d'années ou d'Australopithecus afarensis, une forme gracile d'Australopithèque, présente également à cette période en Afrique orientale et dont l'un des plus célèbres spécimens est le squelette de Lucy.

L'étude de Lomekwi remet ainsi directement en cause un présupposé longtemps vivace qui souligne le rôle prépondérant d'une aridification du climat à compter de 3 millions d'années comme facteur ayant favorisé à la fois le développement du genre Homo et l'invention de la taille de la pierre. Elle vient ainsi confirmer que la fabrication des outils n’est donc plus uniquement associée au genre Homo mais aussi à ses ancêtres plus lointains comme les Australopithèques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOMEKWI, sites préhistoriques  » est également traité dans :

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Kenyanthropus platyops » »  : […] Dans la galerie de portraits des premiers Hominidés, il faut ajouter Kenyanthropus platyops provenant du gisement de Lomekwi sur la rive ouest du lac Turkana (Kenya). Vieux de 3,2 à 3,5 Ma, le genre créé sur un crâne écrasé présente des caractères différents de ceux des Australopithèques et des représentants du genre Homo , à l'exception d' Homo habilis et d' Homo rudolfensis . Toutefois, certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_56841

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne DELAGNES, « LOMEKWI, sites préhistoriques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lomekwi-sites-prehistoriques/