LOMEKWI, sites préhistoriques

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La formation de Nachukui

Cette formation sédimentaire de Nachukui, située à l’extrême nord du Kenya, constitue une étroite bande qui s'étend sur environ 80 kilomètres entre la bordure occidentale du lac Turkana et les massifs du Labur et du Murua Rith situés plus à l’ouest. Elle fait partie du vaste ensemble du bassin du Turkana, qui comprend également les formations fossilifères de Shungura au nord et de Koobi Fora à l'est, sur l’autre rive du lac Turkana. Les tufs intercalés dans les dépôts sédimentaires sont corrélés d'une formation à l'autre par leur composition géochimique, résultat d'épisodes éruptifs successifs à large échelle régionale. Les niveaux majeurs de tufs, huit au total dans la formation de Nachukui, découpent cette formation en autant de subdivisions (appelées membres) dont la base et le sommet sont datés grâce à ces tufs. L'ensemble s'inscrit dans une fourchette de temps comprise entre plus de 4 millions d'années et environ 700 000 ans. Son fort potentiel pour notre compréhension de la diversité biologique et comportementale des hominidés anciens tient au fait que le registre archéologique y est quasi continu à partir de 3,3 millions d'années. Une trentaine de sites archéologiques ont fait l’objet de recherches depuis 1994 sous l’égide de la mission franco-kenyane West Turkana Archaeological Project dirigée par Hélène Roche puis par Sonia Harmand.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOMEKWI, sites préhistoriques  » est également traité dans :

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Kenyanthropus platyops » »  : […] Dans la galerie de portraits des premiers Hominidés, il faut ajouter Kenyanthropus platyops provenant du gisement de Lomekwi sur la rive ouest du lac Turkana (Kenya). Vieux de 3,2 à 3,5 Ma, le genre créé sur un crâne écrasé présente des caractères différents de ceux des Australopithèques et des représentants du genre Homo , à l'exception d' Homo habilis et d' Homo rudolfensis . Toutefois, certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_56841

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne DELAGNES, « LOMEKWI, sites préhistoriques », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lomekwi-sites-prehistoriques/