LOIRE, fleuve et bassin

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fleuve français le plus long (1 012 km) et le plus étendu par son bassin (115 120 km2), la Loire prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc, aux confins du Vivarais et du Velay, à 1 408 mètres d'altitude.

France : carte physique

France : carte physique

carte

Carte physique de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Sollicitée vers le nord par les grandes cassures méridiennes du Massif central, elle débouche en plaine à Roanne (268 m), après un parcours difficile de 285 kilomètres à travers gorges et bassins (défilé d'Arlempdes, bassin du Puy, gorges du Velay, bassin du Forez, seuil de Neulise). Modeste cours d'eau encore en Sologne bourbonnaise, où elle s'attarde en méandres divagants, elle reçoit, sitôt entrée dans le Bassin parisien, son premier grand affluent, l'Allier (408 km). Large alors de 300 à 500 mètres, elle traverse, entre coteaux berrichons et nivernais, d'opulentes campagnes : le val de Loire commence. Sensible à la subsidence qui, au Tertiaire (mer des Faluns), déprime tout le sud-ouest du Bassin parisien, elle amorce en Orléanais, à 80 kilomètres seulement de la Seine, une ample inflexion vers l'ouest (val d'Orléans, varennes tourangelles, vallée d'Anjou, Loire armoricaine) ; celle-ci lui livre en Touraine les drainages berrichon et limousin (Cher, 366 km ; Indre, 281 km ; Vienne, 352 km, grossie de la Creuse, 267 km), en Anjou le drainage manceau (Loir, 312 km ; Sarthe, 285 km ; Mayenne, 185 km, confluant dans la Maine, 10 km). En aval de Nantes s'ouvre l'estuaire, dans une zone tectoniquement effondrée (marais de la Grande Brière). Le lit de la Loire, troué de fosses ou mouilles, encombré de seuils et de grèves de sables et graviers arrachés aux pentes d'un bassin essentiellement cristallin et siliceux, présente une originale topographie de fond, sans cesse reprise par les eaux.

Méditerranéenne et montagnarde dans son haut bassin, semi-continentale de plaine dans son cours moyen, océanique dans son cours inférieur, la Loire obéit à trop de combinaisons climatiques pour avoir un régime simple. Tributaire du Mas [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  LOIRE, fleuve et bassin  » est également traité dans :

BLOIS

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 743 mots
  •  • 1 média

Ville fluviale de la Loire moyenne adossée à un escarpement du plateau de Beauce, Blois a été édifiée au croisement de l'axe Orléans-Tours et de la route menant de Chartres à Bourges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blois/#i_37567

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une région sous tensions »  : […] Moins soumis à l'influence pressante de l'hypercentre, le Val de Loire regroupe des territoires mieux structurés par les sociétés urbaines (Orléans, Blois, Tours) et mieux connectés au système métropolitain parisien. Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'U.N.E.S.C.O. en 2000 et deuxième foyer de tourisme culturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-val-de-loire-region-administrative/#i_37567

GASCOGNE GOLFE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 363 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géomorphologie et sédimentologie »  : […] les autres n'existant qu'au-dessous de 15 ou 20 m de profondeur (baie de Concarneau). La Loire, après avoir jalonné de sables grossiers son chenal des temps de régression, a depuis construit successivement, l'un devant l'autre, deux deltas sous-marins. Un ourlet de matériaux détritiques borde le continent et les îles, tandis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/golfe-de-gascogne/#i_37567

MASSIF CENTRAL

  • Écrit par 
  • André FEL
  • , Universalis
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Un massif hercynien original »  : […] de grandes dénivellations : les monts du Forez dominent de plus de 1 000 mètres les bassins de l'Allier et de la Loire. Vers le nord, le Morvan (900 m) fait encore partie du même système de soulèvement, ici affaibli. Au nord-ouest, le Limousin est plus monotone, et la « montagne » limousine n'est qu'un plateau parmi d'autres, un peu plus élevé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/#i_37567

NANTES

  • Écrit par 
  • François MADORÉ
  • , Universalis
  •  • 1 266 mots
  •  • 1 média

Nantes est le chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et de la région des Pays de la Loire. La ville, la sixième plus peuplée de France (291 600 habitants dans la commune en 2012), située au fond de l'estuaire de la Loire, est indissociable de celle de Saint-Nazaire, de fondation très récente, car créée au milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nantes/#i_37567

ORLÉANS

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 970 mots
  •  • 1 média

Ville de la Loire moyenne, Orléans doit à sa situation géographique son succès et son infortune. Au coude de la Loire, la ville s'ouvre, à l'ouest, sur l'Atlantique et le Sud-Ouest ; à l'est, sur Lyon et la Méditerranée. Par la voie terrestre du sud, via Bourges, elle donne sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orleans/#i_37567

TOURS

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 1 074 mots
  •  • 1 média

La situation géographique de Tours combine les avantages d'une ville de la Loire à la croisée de deux voies d'échanges, fréquentées dès l'Antiquité : un axe est-ouest, reliant Lyon à la Bretagne via Bourges, un axe nord-sud entre Paris et l'Aquitaine via […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tours/#i_37567

Pour citer l’article

Yves BABONAUX, « LOIRE, fleuve et bassin », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loire-fleuve-et-bassin/