BLOIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu du département du Loir-et-Cher, Blois comptait, en 2012, 47 867 habitants dans la commune même, 66 745 dans l'agglomération et 127 053 dans l'aire urbaine (recensement de 2012).

Centre-Val de Loire : carte administrative

Carte : Centre-Val de Loire : carte administrative

Carte administrative de la région Centre-Val de Loire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Ville fluviale de la Loire moyenne adossée à un escarpement du plateau de Beauce, Blois a été édifiée au croisement de l'axe Orléans-Tours et de la route menant de Chartres à Bourges.

Au pied de l'escarpement et le long du fleuve, sur la plate-forme alluviale, se trouve le berceau de la cité, dominé par ses activités commerçantes et portuaires, puis, plus tard, par les établissements monastiques. Isolé du plateau par le vallon de l'Arrou, l'éperon rocheux offre une position de défense, occupée par des châteaux successifs à partir du viiie siècle. Surplombant la ville basse, la crête du coteau est dédiée aux fonctions religieuses : la cathédrale actuelle (Saint-Louis) occupe le site de la première église de la cité. Les pentes du coteau, entre plaine alluviale et revers du plateau, difficiles à mettre en valeur, ne sont occupées que progressivement à partir du xiiie siècle.

Après les fastes de la période royale, Blois, devenu chef-lieu du Loir-et-Cher en 1790, se transforme en une tranquille ville de province repliée sur ses souvenirs et l'accueil de ses retraités. La cité souffre de l'influence de deux puissantes voisines situées à égale distance, Orléans et Tours, et sa taille, longtemps modeste, ne lui assure qu'une fragile emprise sur la vie d'un département rural et agricole, caractérisé par un déclin démographique continu entre 1891 et 1954 et par de faibles densités (en 2012, la densité du Loir-et-Cher s'élevait à 52,3 hab./km2). Recrutée au sein des professions libérales, sa bourgeoisie n'a pas fait le choix de l'industrie : au temps de la batellerie sur la Loire, Blois reste un port de commerce, à l'écart des manufactures.

À partir des années 1960, la ville s'inscrit dans une phase d'expansion. Quelques activités traditionnelles se sont maintenues et se modernisent comme le chocolatier Poulain, propriété du groupe britannique Cadburry-Schweppes, puis de l’Américain Kraft Foods et aujourd’hui du Suisse Mondelez. Surtout les décentralisations industrielles, favorisées dès le début des années 1950 par un marketing territorial innovant, renouvellent les activités. Les secteurs de l'agroalimentaire, de la pharmacie et des cosmétiques (Laboratoires Lachartre rachetés en 1984 par Procter & Gamble), de l'imprimerie (usine Cino del Duca, reprise par le canadien Quebecor en 1996, fermée en 2008) et des équipementiers de l'automobile (Delphi Diesel Systems, Valeo) fondent les bases économiques de la ville. L'essor de fonctions universitaires (antenne de l'université de Tours, École d'ingénieurs du Val de Loire), le renforcement du commerce, de la culture (les « Rendez-vous de l'histoire » en octobre, depuis 1998) et du tourisme (la fréquentation annuelle du château oscille entre 350 000 et 400 000 visiteurs, celle de la maison de la Magie autour de 60 000) accompagnent le changement.

Au fil des décennies, industrieuse et ouvrière, Blois s’est transformée. Impossible sur un site initial trop étroit, l'extension de la ville s’est réalisée sur le revers du plateau. À proximité de l'A10, la multiplication des zones d'activités répond ainsi aux ambitions de l'industrialisation. L'édification des « quartiers nord », dans les années 1950-1970, a permis d'accueillir le tiers de la population communale, même si ce développement, composé de grands ensembles collectifs et de logement social, a nécessité rénovation urbaine et revitalisation économique (zone franche urbaine depuis 2004). L'aménagement des quartiers centraux n'a pas été oublié : la réhabilitation de l'ancien site de la chocolaterie Poulain a donné lieu à un programme de restructuration sur vingt hectares (ZAC Saint-Vincent - Gare Médicis). L'implantation en centre-ville de nouvelles fonctions commerciales et, surtout, de l'école d'ingénieurs donne l'image et apporte les fonctionnalités d'une agglomération qui s'affirme comme l'un des principaux centres de la Loire moyenne.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BLOIS  » est également traité dans :

BLOIS CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 222 mots
  •  • 1 média

Résidence princière, puis royale, notamment sous les Valois, le château de Blois, resté à ce titre dans les mémoires pour divers épisodes majeurs de l'histoire de France comme l'assassinat du duc de Guise en 1588, est aussi l'un des monuments où se traduit le mieux l'évolution des différents styles architecturaux du Moyen Âge au xix e  siècle. Aussi fait-il partie des tout premiers édifices protég […] Lire la suite

Les derniers événements

11-27 mars 2001 France. Des élections municipales aux résultats mitigés

Blois, Quimper, Nîmes, Châteauroux, Lisieux, Épinay-sur-Seine, Colombes, Argenteuil, Drancy...; l'extrême droite ne contrôle plus que trois villes, perdant Toulon. Quatre autres ministres sont battus: Élisabeth Guigou à Avignon, Jack Lang à Blois, Pierre Moscovici à Montbéliard et Alain Richard à la cantonale de Cergy-Nord (Val-d'Oise). Les Verts confirment […] Lire la suite

6 février 1994 France. Victoire du Parti socialiste dans deux élections législatives partielles sur trois

Blois (Loir-et-Cher), Michel Fromet (P.S.), suppléant de l'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang, invalidé, bat Jacqueline Gourault (U.D.F.-C.D.S.). Mais à Digne (Alpes-de-Haute-Provence), face à François Massot (P.S.), Francis Galizi (U.D.F.-C.D.S.) conserve à la majorité le siège enlevé en mars 1993 par Pierre Rinaldi (R.P.R.).  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Franck GUÉRIT, « BLOIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/blois/