LIÈGE, ville

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Liège contemporain

Une industrialisation précoce

Sous le Directoire, le Consulat et l'Empire, Liège est la préfecture du département de l'Ourthe. Le concordat y rétablit un évêché, dont la juridiction s'étend au département de la Meuse-Inférieure.

Liège forme alors avec Verviers un des pôles géographiques majeurs de la révolution industrielle sur le continent. La nouvelle législation française y favorise la formation d'entreprises plus importantes et mieux équipées. La Fonderie impériale de canons y est créée. Sous le régime hollandais (1815-1830), Liège devient en outre le siège d'une université d'État. Le développement industriel s'y poursuit sur les sites d'exploitation des gisements de charbon.

L'industrialisation précoce s'accompagne d'une concentration également précoce du pouvoir économique autour d'entreprises de grande dimension. Ainsi l'entreprise de construction de machines textiles fondée à Verviers par William Cockerill et ses fils diversifie rapidement et multiplie ses implantations. Le château de Seraing, ancienne résidence d'été des princes-évêques de Liège, accueille en 1817 un premier grand complexe sidérurgique à l'initiative des frères John et James Cockerill. Cet investissement permet la mise en œuvre de nouvelles techniques et débouche sur de nouveaux produits. En 1829, Cockerill fournit le premier bateau à vapeur pour la navigation rhénane. La reprise d'ateliers existants à Ougrée par G.-A. Lamarche sera par ailleurs le point de départ d'un autre pôle de la sidérurgie liégeoise.

Même si une fraction de la bourgeoisie locale est, avec Cockerill, orangiste, c'est-à-dire favorable au maintien des liens avec les Pays-Bas du Nord, la participation liégeoise aux événements de 1830 qui conduisent à l'indépendance de la Belgique est importante. Membre du gouvernement provisoire, le libéral Charles Rogier est une figure dominante de la vie politique nationale. Il participe à de nombreux gouvernements et dirige plusieurs d'entre eux. C'est notamment sous son impulsion q [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles
  • : professeur à l'université de Liège, échevin des travaux publics et des Musées de la Ville de Liège

Classification


Autres références

«  LIÈGE, ville  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les domaines royaux »  : […] Une fois les Vikings hors d'état de nuire, la société se mit à revivre. Dès avant l'an 1000 apparurent les signes de l'expansion démographique qui devait durer jusqu'en 1350. Dans les régions belges, ce phénomène se manifesta par l'augmentation du nombre de hameaux autour des villages et autour des dépendances des monastères, par l'extension des enceintes fortifiées et par la présence d'églises to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_15421

BOUILLON DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc de Lorraine, et par là fut connu à travers les siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/#i_15421

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_15421

FERDINAND DE BAVIÈRE (1577-1650) prince-évêque de Liège (1612-1650)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 241 mots

Fils de Guillaume V, duc de Bavière, Ferdinand devient en 1612 archevêque de Cologne, évêque de Liège et de Munster. Ayant titre d'Électeur d'Empire, il participe aux élections successives des empereurs Matthias (1612) et Ferdinand II (1619). Il prend part à la guerre de Trente Ans (1618-1648), pendant laquelle il chasse les Français en 1637 de la redoutable forteresse d'Ehrenbreitstein, en face d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-de-baviere/#i_15421

HUBERT saint (mort en 727)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 158 mots

De très grande famille, probablement apparenté aux Pépin, Hubert était sans doute marié quand il fut élu évêque de Maastricht vers 705. Il travailla à extirper de son diocèse les restes d'idolâtrie. Le 24 décembre 717 (ou 718), il transféra de Maastricht à Liège les reliques de son prédécesseur immédiat, le martyr Lambert. Liège devint ainsi siège épiscopal. Hubert mourut à Tervueren et il fut ens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert/#i_15421

HUY

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 245 mots
  •  • 1 média

Ville belge située dans la province de Liège, au confluent de la Meuse et du Hoyoux. Étape obligatoire le long du fleuve, la localité de Huy fut, dès le vi e siècle, défendue par un castrum et renfermait un atelier monétaire qui frappait des sous d'or. La présence de cet atelier, qui se maintint à l'époque carolingienne, permet de supposer le car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huy/#i_15421

LIÈGE PROVINCE DE

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

La principauté épiscopale de Liège eut pendant huit siècles une existence et des institutions propres, distinctes de celles des autres principautés constitutives du territoire actuel de la Belgique . Cette principauté élective s'étendait le long de l'axe de la Meuse et de part et d'autre de la frontière linguistique entre parlers romans et germaniques, sur des territoires relevant de sept provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-de-liege/#i_15421

MOSAN ART

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 578 mots

L'art mosan est né sur une Lotharingie réduite, après la dislocation de l'Empire carolingien, au bassin de la Meuse et de la Moselle. La Haute-Lorraine avait pour centres spirituels Verdun et l'abbaye de Gorze, qui joua au xi e  siècle dans la réforme monastique et la résistance à l'émiettement féodal un rôle comparable en influence civilisatrice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-mosan/#i_15421

Voir aussi

Pour citer l’article

Xavier MABILLE, Jean LEJEUNE, « LIÈGE, ville », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liege-ville/