CHARLEROI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans la vallée de la Sambre, sur l'étroit synclinal houiller qui traverse la Wallonie d'ouest en est, Charleroi compte 202 180 hab. en 2015 ; c'est la ville la plus peuplée de Wallonie, les fusions de communes de 1977 y ayant été plus larges qu'à Liège. C’est également la principale agglomération de la province de Hainaut, mais non le chef-lieu. Le bassin d'emploi s'étend largement vers le sud sur l'Entre-Sambre-et-Meuse, peu densément peuplée, mais est rapidement limité vers le nord par la zone d'influence de Bruxelles, vers l'est par celle de Namur et vers l'ouest par celle de La Louvière.

Belgique : carte administrative

Belgique : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Belgique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Charleroi n'est, à l'indépendance de la Belgique, qu'une localité d'à peine plus de 5 000 habitants, formée d'une forteresse au plan rayonnant édifiée face à la France par les Espagnols en 1666, sous le règne de Charles II, surmontant une ville basse sur la Sambre. Prise par les Français dès 1667, renforcée par Vauban, elle fut restituée aux Espagnols en 1678, puis plusieurs fois prise et reprise entre 1693 et 1748. Les fortifications ont été alors démantelées, mais la ville a été fortifiée à nouveau après 1815, jusque 1867-1871.

Charleroi et ses environs doivent leur essor à la révolution industrielle. La houille était exploitée depuis le xiiie siècle. Conjuguée à l'existence dans les environs d'une tradition métallurgique (clouterie) et verrière, sa présence a entraîné le développement d'une sidérurgie et d'une puissante industrie des constructions métalliques et, par la suite, électriques. La ville a bénéficié de l'ouverture, en 1832, du canal charbonnier en direction de Bruxelles, dont la mise au gabarit de 1 350 tonnes a été achevée en 1968 et sur lequel s'embranche aussi le canal du Centre, qui permet la navigation vers l'Escaut. Toutefois, comme ailleurs dans le sillon wallon, cette industrialisation fut peu divers [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : docteur en sciences géographiques, professeur à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie

Classification


Autres références

«  CHARLEROI  » est également traité dans :

HAINAUT

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Le Hainaut était, sous l'Ancien Régime, une des principautés des Pays-Bas méridionaux, réunie aux possessions bourguignonnes en 1433. La partie méridionale du comté a été acquise par la France en 1659 et en 1678. Restée possession des Habsbourg, la partie septentrionale va former, en 1795, la base du territoire du département de Jemappes, qui incorporera aussi le Tournaisis et des terres brabançon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hainaut/#i_28557

Pour citer l’article

Christian VANDERMOTTEN, « CHARLEROI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charleroi/