FERDINAND DE BAVIÈRE (1577-1650) prince-évêque de Liège (1612-1650)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Guillaume V, duc de Bavière, Ferdinand devient en 1612 archevêque de Cologne, évêque de Liège et de Munster. Ayant titre d'Électeur d'Empire, il participe aux élections successives des empereurs Matthias (1612) et Ferdinand II (1619). Il prend part à la guerre de Trente Ans (1618-1648), pendant laquelle il chasse les Français en 1637 de la redoutable forteresse d'Ehrenbreitstein, en face de Coblence. En 1641, il offre, à Cologne, un asile à Marie de Médicis exilée par Richelieu ; elle y mourra l'année suivante.

Mais Ferdinand de Bavière est aussi prince-évêque de Liège. Là, de violents démêlés l'opposent continuellement au peuple et à la bourgeoisie. Pour maîtriser la population, il fait appel aux impériaux, auxquels résiste victorieusement la milice bourgeoise. Chassé de sa ville, Ferdinand trouve, pour y rentrer, un accommodement avec son principal adversaire, le bourgmestre Sébastien La Ruelle. Mais, quand celui-ci est assassiné, en 1637, le peuple de Liège se soulève de nouveau, expulse les jésuites et massacre les partisans du prince-évêque qui s'enfuit. Ferdinand ne retournera dans sa principauté de Liège qu'en 1641. Il y subira une longue occupation militaire des Français, des Suédois et des Hessois, dont il ne libérera la ville qu'à la paix de Westphalie en 1648, moyennant une forte indemnité.

—  Pierre GOBERT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre GOBERT, « FERDINAND DE BAVIÈRE (1577-1650) - prince-évêque de Liège (1612-1650) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-de-baviere/