LIÈGE, ville

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La principauté de Liège

Le diocèse (Xe-XIIIe s.)

Constitué durant le bas Empire romain (civitas Tungrorum), le diocèse de Liège engloba, au cours du haut Moyen Âge, le bassin de la moyenne et de la basse Meuse. Jusqu'en 1559, date du premier démembrement, il s'est étendu de la basse Meuse aux lisières méridionales de l'Ardenne, et de Louvain sur la Dyle jusqu'à Aix, où Charlemagne, vieillissant, avait fait bâtir sa chapelle et son palais. Très vaste (onze évêchés se partagent aujourd'hui cet espace), il rassemblait des régions diverses par le paysage, les ressources, le peuplement, les dialectes – romans et thiois. (La partie méridionale du diocèse est le berceau de la Wallonie dialectale.) Au surplus, la fragmentation féodale y fut, comme ailleurs, inévitable.

Mais ces causes de divisions furent longtemps compensées par trois éléments de cohésion : un axe, la Meuse et ses affluents ; un centre, la cité de Liège ; un chef, l'évêque. Entièrement navigable dans son parcours diocésain, la Meuse était jalonnée de petites villes fortifiées. Elles furent autant d'étapes de batellerie et de foyers artisanaux : Givet, Dinant (d'où vient le mot « dinanderie »), Namur (capitale d'un comté qui échappe à l'autorité temporelle de l'évêque), Huy (dont la première charte de franchise est de 1066), Maastricht, partagée entre l'évêque et l'empereur, puis le duc de Brabant (1204). Liège l'emporta sur ces villes rivales. Sanctifiée par le martyre de l'évêque de Tongres, saint Lambert, auquel son successeur saint Hubert avait consacré une église au viiie siècle, pourvue d'un palais épiscopal au ixe siècle, incendiée en 881 par les Normands mais reconstruite au xe siècle, Liège reçut de l'évêque Notger (972-1008) une enceinte durable et un cen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Liège, échevin des travaux publics et des Musées de la Ville de Liège
  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

Classification


Autres références

«  LIÈGE, ville  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les domaines royaux »  : […] Une fois les Vikings hors d'état de nuire, la société se mit à revivre. Dès avant l'an 1000 apparurent les signes de l'expansion démographique qui devait durer jusqu'en 1350. Dans les régions belges, ce phénomène se manifesta par l'augmentation du nombre de hameaux autour des villages et autour des dépendances des monastères, par l'extension des enceintes fortifiées et par la présence d'églises to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_15421

BOUILLON DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc de Lorraine, et par là fut connu à travers les siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/#i_15421

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_15421

FERDINAND DE BAVIÈRE (1577-1650) prince-évêque de Liège (1612-1650)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 241 mots

Fils de Guillaume V, duc de Bavière, Ferdinand devient en 1612 archevêque de Cologne, évêque de Liège et de Munster. Ayant titre d'Électeur d'Empire, il participe aux élections successives des empereurs Matthias (1612) et Ferdinand II (1619). Il prend part à la guerre de Trente Ans (1618-1648), pendant laquelle il chasse les Français en 1637 de la redoutable forteresse d'Ehrenbreitstein, en face d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-de-baviere/#i_15421

HUBERT saint (mort en 727)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 158 mots

De très grande famille, probablement apparenté aux Pépin, Hubert était sans doute marié quand il fut élu évêque de Maastricht vers 705. Il travailla à extirper de son diocèse les restes d'idolâtrie. Le 24 décembre 717 (ou 718), il transféra de Maastricht à Liège les reliques de son prédécesseur immédiat, le martyr Lambert. Liège devint ainsi siège épiscopal. Hubert mourut à Tervueren et il fut ens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert/#i_15421

HUY

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 245 mots
  •  • 1 média

Ville belge située dans la province de Liège, au confluent de la Meuse et du Hoyoux. Étape obligatoire le long du fleuve, la localité de Huy fut, dès le vi e siècle, défendue par un castrum et renfermait un atelier monétaire qui frappait des sous d'or. La présence de cet atelier, qui se maintint à l'époque carolingienne, permet de supposer le caractère commercial de Huy. Vers la moitié du x e si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huy/#i_15421

LIÈGE PROVINCE DE

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

La principauté épiscopale de Liège eut pendant huit siècles une existence et des institutions propres, distinctes de celles des autres principautés constitutives du territoire actuel de la Belgique . Cette principauté élective s'étendait le long de l'axe de la Meuse et de part et d'autre de la frontière linguistique entre parlers romans et germaniques, sur des territoires relevant de sept provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-de-liege/#i_15421

MOSAN ART

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 578 mots

L'art mosan est né sur une Lotharingie réduite, après la dislocation de l'Empire carolingien, au bassin de la Meuse et de la Moselle. La Haute-Lorraine avait pour centres spirituels Verdun et l'abbaye de Gorze, qui joua au xi e  siècle dans la réforme monastique et la résistance à l'émiettement féodal un rôle comparable en influence civilisatrice à celui de Cluny. La Basse-Lorraine, ou Lothier, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-mosan/#i_15421

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean LEJEUNE, Xavier MABILLE, « LIÈGE, ville », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liege-ville/