LI LISAN (1896-1967)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'instituteur rural, Li Lisan naît à Liling (Hunan) et fréquente l'école normale de Changsha, lorsqu'en 1917, étudiant lui aussi dans cette ville, le jeune Mao Zedong invite « les jeunes gens intéressés aux activités patriotiques et résolus » à prendre contact avec lui ; il reçoit « trois réponses et demie » : « La demi-réponse, écrit Mao, venait d'un jeune homme très réservé appelé Li Lisan. Li écouta ce que j'avais à dire, et puis s'en alla sans faire la moindre proposition, et notre amitié ne se noua jamais. » Utilisant les facilités offertes par la France et les avantages du plan « travail et études combinés » mis en place pendant la Première Guerre mondiale, Li étudie quelques mois le français à Pékin, puis s'embarque pour la France. Là, il se lie avec Zhou Enlai et participe à l'organisation des premiers noyaux du Parti communiste chinois (P.C.C.).

Expulsé par les autorités françaises et revenu en Chine, Li travaille activement au sein du P.C.C. Lorsqu'en janvier 1924 se tient à Canton le Ier congrès du Guomindang (GMD), il y figure parmi les communistes chinois et, comme Mao Zedong, y prend la parole. Participant, avec Zhang Guotao et Liu Shaoqi, à l'organisation et au regroupement des syndicats, il préconise l'union des mouvements étudiants et des syndicats ouvriers sous une direction commune ; bientôt, il devient président de l'union syndicale qu'a constituée Zhang Guotao ; en 1926, il assiste à Moscou au congrès international des fédérations syndicales.

La même année, après la scission du GMD en fractions de droite et de gauche, Li remplace Zhang Guotao et devient chef du Comité du mouvement ouvrier. Peu après, lors du Ve congrès national du parti, un bureau politique est officiellement créé ; il est composé de sept membres, dont Li Lisan. Le contrôle du mouvement populaire et, en particulier, celui des paysans du Hunan se révèle nécessaire pour le parti et Li, en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LI LISAN (1896-1967)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Une stratégie nouvelle : Mao et les campagnes »  : […] Le communisme chinois va désormais engager la révolution dans des voies nouvelles, que l'apport personnel de Mao a beaucoup contribué à définir. Le centre de son action va se déplacer des villes vers les campagnes les plus reculées, mieux adaptées à la formation de « bases révolutionnaires ». C'est donc la paysannerie, et non plus le prolétariat industriel, qui portera les responsabilités principa […] Lire la suite

PENG DEHUAI [P'ENG TÖ-HOUAI] (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 033 mots
  •  • 1 média

Né au Hunan, Peng Dehuai a une enfance misérable ; il exerce divers petits métiers avant de s'engager dans les armées provinciales et il est emprisonné pour avoir attenté à la vie d'un gouverneur. En 1918, il reçoit un commandement qui va l'amener à participer à l'« expédition du Nord » des républicains contre les potentats septentrionaux (1926). Introduit par sa femme au mouvement révolutionnaire […] Lire la suite

ZHOU ENLAI [TCHEOU NGEN-LAI] ou CHOU EN-LAI (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Lucien BIANCO, 
  • Universalis
  •  • 2 135 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dans l'ombre de Mao »  : […] Les retournements fréquents et parfois brutaux de la ligne politique du parti ont souvent occasionné ou accompagné des modifications dans le personnel dirigeant, mais Zhou Enlai a survécu à toutes les crises, disponible pour appliquer une politique opposée à celle qu'il préconisait la veille. En juillet 1930, par exemple, il défendait encore à Moscou la stratégie d'attaque des grandes villes (conn […] Lire la suite

Les derniers événements

2-29 février 2020 • Chine • Propagation de l’épidémie de coronavirus.

Chen Qiushi, qui rendait compte de l’épidémie depuis Wuhan, est signalée par ses proches. La police indiquera qu’il a été « mis en quarantaine ». Le 7, la mort des suites du Covid-19 de Li Wenliang, l’un des huit médecins chinois interpellés début janvier pour avoir publié des informations [...] Lire la suite

14 avril 2019 • Finlande • Percée de l’extrême droite aux élections législatives.

avec 11,5 p. 100 des suffrages et 20 élus, tout comme l’Alliance de gauche de Li Andersson – 8,2 p. 100 des voix et 16 députés. Le parti Réforme bleue, créé par les dissidents des Vrais Finlandais qui avaient choisi de demeurer au sein de la coalition gouvernementale à la suite de la rupture entre Juha Sipilä et Jussi Halla-aho, en juin 2017, n’obtient aucun élu. Le taux de participation est de 72,8 p. 100.  [...] Lire la suite

7 mai - 1er juin 2018 • États-Unis - Corée du Nord • Ballet diplomatique en vue du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un.

son homologue chinois Li Keqiang et le président sud-coréen Moon Jae-in pour un sommet trilatéral – le premier depuis 2015 – consacré à la péninsule coréenne. Le 9 également, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo se rend à Pyongyang pour la deuxième fois depuis avril. Il obtient la libération [...] Lire la suite

14-17 mars 2013 • Chine • Désignation de Xi Jinping et de Li Keqiang aux postes de président et de Premier ministre.

-ci nomme le réformateur Li Yuanchao vice-président. Le 15, l'A.N.P. élit au poste de Premier ministre Li Keqiang, ancien vice-Premier ministre et secrétaire général adjoint du P.C.C. depuis novembre 2012. Le 17, dans son discours d'investiture, Xi Jinping développe son concept rassembleur de « rêve [...] Lire la suite

15-16 mars 2003 • Chine • Désignation du président Hu Jintao et du Premier ministre Wen Jiabao.

des commissions militaires centrales du parti et de l'État. Wu Banguo devient président de l'A.N.P. à la place de Li Peng. Le 16, l'A.N.P. investit Wen Jiabao au poste de Premier ministre. Il succède à Zhu Rongji.  [...] Lire la suite

16-19 mars 1998 • Chine • Élection de la nouvelle direction du pays.

qu'il cumule avec ceux de secrétaire général du parti et de chef de l'armée. Le 17, l'ancien maire de Shanghai, Zhu Rongji, un technocrate réputé réformateur, est élu Premier ministre. Il remplace Li Peng qui est élu à la présidence de l'Assemblée nationale populaire. Ces « élections » instaurent [...] Lire la suite

4 juin - 1er juillet 1997 • Royaume-Uni - Chine • Rétrocession de Hong Kong à la Chine.

et le secrétaire d'État américain Madeleine Albright refusent d'assister à la prestation de serment, devant le Premier ministre chinois Li Peng, de Tung Chee-hwa et des membres de l'Assemblée législative provisoire qui doit remplacer le Conseil législatif. Celui-ci était partiellement élu au suffrage universel [...] Lire la suite

9-13 avril 1996 • Chine - France • Visite du Premier ministre chinois Li Peng en France.

Le 9, alors que le Premier ministre chinois Li Peng entame sa visite officielle en France, deux cent neuf parlementaires de tous les partis rendent public un Appel pour le Tibet qui réclame la « décolonisation » de ce « territoire occupé » depuis l'« invasion » chinoise de 1950 [...] Lire la suite

8-26 mars 1996 • Chine - Taïwan • Manœuvres d'intimidation à la veille de l'élection présidentielle taïwanaise.

sur le littoral chinois, qui commencera le 18. Le 17, le Premier ministre chinois Li Peng demande aux États-Unis de ne pas s'« ingérer » dans une affaire « purement interne à la Chine » et déclare que la présence de la flotte américaine dans le détroit ne fera qu'« aggraver » la situation. Celle-ci n'y entrera [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « LI LISAN (1896-1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-lisan/