LI PENG (1928-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique chinois, Premier ministre de la République populaire de Chine de 1988 à 1998.

Fils de l'écrivain Li Shouxun, exécuté par le Parti national (Guomindang) en 1930, Li Peng, né le 20 octobre 1928 à Chengdu, dans le Sichuan, est élevé à partir de 1939 par Deng Yingchao, l'épouse de Zhou Enlai. En 1948, après de premières études scientifiques à Yan'an, Li Peng est envoyé en URSS, où il étudie à l'Institut énergétique de Moscou. De retour en Chine en 1955, il supervise jusqu'en 1979 de nombreux grands projets de centrales électriques en divers endroits du pays. De 1979 à 1982, il est vice-ministre puis ministre de l'Énergie et vice-ministre des Ressources hydriques et de l'Énergie électrique. Li Peng gravit également les échelons du Parti communiste chinois (PCC) : après avoir rejoint le comité central en 1982, il est élu membre du bureau politique et du secrétariat au XIIe comité central du PCC en 1985. En 1987, Li Peng devient membre du puissant comité permanent du bureau politique. En avril 1988, Deng Xiaoping le choisit pour succéder à Zhao Ziyang comme Premier ministre lorsque ce dernier est nommé secrétaire général du parti.

Li Peng prône une libéralisation économique prudente et est surtout soucieux de garantir la stabilité économique et politique sous l'égide du gouvernement central. Lorsque de vastes manifestations étudiantes demandant la démocratisation du régime éclatent sur la place Tian'anmen, à Pékin, en avril 1989, Li Peng est l'un des premiers partisans de la répression. Il rallie Deng Xiaoping à sa position et, le 20 mai, proclame la loi martiale à Pékin. Au début du mois de juin, il envoie ainsi l'armée au cœur de Pékin pour écraser le mouvement pro-démocratie, manœuvre qui se solde par la mort de centaines de personnes.

Dans le cadre de ses fonctions de Premier ministre, Li Peng supervise le fonctionnement du gouvernement central et met en place les politiques définies par Deng Xiaoping, premier personnage politique de la Chine, et Jiang Zemin, secrétaire général du PCC. Li Peng est reconduit pour un deuxième mandat de cinq ans en 1993. Durant ses deux mandats, l'économie chinoise continue à enregistrer une croissance rapide, le PIB augmentant de près de 10 p. 100 par an tandis que le niveau de vie connaît une amélioration similaire. Les entreprises privées ne cessent de se développer et deviennent progressivement le moteur de l'économie, tandis que les premières mesures sont prises pour supprimer les subventions octroyées aux grandes entreprises d'État peu performantes qui pèsent sur la croissance régulière de la Chine. En dépit de ses succès, Li Peng n'en demeure pas moins impopulaire auprès d'une large proportion de la population chinoise en raison de la répression sanglante des manifestations de Tian'anmen en 1989.

Lorsque son second mandat (le maximum autorisé par la Constitution) arrive à échéance, en 1998, Li Peng est élu à la présidence de l'Assemblée nationale populaire (ANP). Il conserve son siège au comité permanent du bureau politique. En 2002, il quitte ses fonctions au sein du PCC et abandonne en 2003 la présidence de l’ANP. Il est l’objet d’une plainte instruite par la justice espagnole, en 2013, pour « génocide […] contre le peuple tibétain ».

Li Peng meurt à Pékin le 22 juillet 2019.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Autres références

«  LI PENG (1928-2019)  » est également traité dans :

CHINE, histoire, de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 155 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Multiplication des débats politiques dans la société »  : […] Toutefois, Deng cherche à maintenir un certain équilibre entre réformateurs et conservateurs puisqu’il nomme le conservateur Li Peng Premier ministre par intérim en lieu et place du réformateur Zhao Ziyang, qui devient secrétaire général du parti par intérim. Dès le printemps de 1987, Zhao annonce que le mouvement lancé au début de l’année ne doit pas dépasser le cadre du parti et surtout qu’il n […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LI PENG (1928-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/li-peng-1928/