ÉLISABETH PETROVNA (1709-1762) impératrice de Russie (1741-1762)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Souveraine qui doit son importance historique à sa valeur de symbole : la révolution de palais (25 nov. 1741), qui place sur le trône la fille de Pierre le Grand, marque la revanche de la garde impériale sur les Allemands qui dominaient la Russie depuis 1730. Au cours du règne, une série de hasards heureux confirment cette revanche : pendant la guerre de Sept Ans, l'armée russe met Frédéric II aux abois, tandis que le génie de Lomonossov brise le monopole des savants allemands à l'Académie des sciences et défend, non sans outrance, la thèse nationaliste à propos des origines normandes de l'État russe. Par réaction contre les excès de la répression sous les règnes précédents, Élisabeth promet à son avènement de ne plus appliquer la peine de mort. Libéralisme à l'usage de la noblesse : un oukaze de 1760 autorise les seigneurs à demander la déportation de leurs serfs récalcitrants pour la colonisation en Sibérie. Les favoris mettent l'État en coupe réglée : monopoles commerciaux, hauts fourneaux cédés à vil prix. Mais l'avide Chouvalov est aussi un correspondant de Voltaire : il fait abolir les douanes intérieures et fonde l'université de Moscou. Synonyme de savoir-vivre élémentaire sous Pierre le Grand, la koultoura commence à imprégner le style du despotisme.

—  Jean-Louis VAN REGEMORTER

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉLISABETH PETROVNA (1709-1762) impératrice de Russie (1741-1762)  » est également traité dans :

CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796)

  • Écrit par 
  • François-Xavier COQUIN
  •  • 5 122 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le mariage de la petite princesse allemande »  : […] Rien ne semblait prédestiner la princesse Sophie Augusta Frédérique d'Anhalt-Zerbst, née à Stettin le 2 mai 1729, au trône impérial de Russie. Fille du prince Chrétien-Auguste et de Jeanne de Holstein-Gottorp (autre petite principauté prussienne), dont elle paraît avoir hérité l'intelligence et la vitalité, la future Catherine II n'avait connu à Stettin, dont son père était gouverneur, qu'une enf […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La peinture russe au xviiie siècle »  : […] Parmi les genres de la peinture, celui dont la greffe prit particulièrement bien en Russie et qui connut un développement extraordinaire au xviii e  siècle fut le portrait : succès derrière lequel on devine sept siècles de vénération des icônes. Le portrait faisait en effet écho à cette tradition, à telle enseigne qu'il devint, à son tour, un véritable objet de culte : le portrait du souverain en […] Lire la suite

TSARSKOÏE SELO, Russie

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 915 mots
  •  • 4 médias

Tsarskoïe Selo est situé au sud de Saint-Pétersbourg (24 km) sur les terres d'un ancien domaine suédois qui portait le nom de Saari mojs, « lieu élevé » en finnois. Russifié, ce nom fut transformé d'abord en Sarskaïa myza puis en Sarskoïe Selo. Le domaine fut offert, en 1703, par Pierre le Grand au premier gouverneur de Saint-Pétersbourg, Alexandre Menchikov, et, en 1710, à la femme de Pierre, Cat […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis VAN REGEMORTER, « ÉLISABETH PETROVNA (1709-1762) - impératrice de Russie (1741-1762) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-petrovna/