LE PRINTEMPS DE LA RENAISSANCE. LA SCULPTURE ET LES ARTS À FLORENCE 1400-1460 (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saint Georges, Donatello

Saint Georges, Donatello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Sacrifice d'Isaac, L. Ghiberti

Le Sacrifice d'Isaac, L. Ghiberti
Crédits : L. Mennonna, courtesy of Italian Ministry for Cultural Heritage and Activities

photographie


En 1436, dans le prologue de son livre De pictura, qui présente de façon théorique les nouveaux principes de ce que nous appelons aujourd’hui la Renaissance, Alberti évoque le décalage entre les créations fécondes de « la valeureuse époque des Anciens » face aux arts et sciences des temps plus récents qu’il définit comme défaillants. En même temps, il se réjouit de constater à quel point, à Florence, des artistes ont pu démontrer « un talent qui en aucun domaine digne d’éloges ne les rend inférieurs aux Anciens qui se sont illustrés dans ces arts ». Or parmi les quatre artistes qu’il situe au premier plan de ce renouveau, et à côté de Brunelleschi à qui il dédie son traité, figurent trois sculpteurs, Donatello, Lorenzo Ghiberti, Luca della Robbia.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HECK, « LE PRINTEMPS DE LA RENAISSANCE. LA SCULPTURE ET LES ARTS À FLORENCE 1400-1460 (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-printemps-de-la-renaissance-la-sculpture-et-les-arts-a-florence-1400-1460/