LE NÉO-IMPRESSIONNISME (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour la première fois en France, une rétrospective d'ensemble était consacrée, du 14 mars au 10 juillet 2005, par le musée d'Orsay à Paris, au néo-impressionnisme. Son titre, Le néo-impressionnisme : de Seurat à Paul Klee, en soulignait l'ambition. Il ne s'agissait pas simplement de retracer l'histoire d'un mouvement dont les membres, à la suite de Georges Seurat (1859-1891), renouvelèrent et dépassèrent les acquis des impressionnistes, en prenant symboliquement leur relève, notamment par la présentation, lors de la dernière exposition du groupe impressionniste en 1886, d'Un dimanche à La Grande Jatte (1884-1886), tableau-manifeste de Seurat.

Les commissaires de l'exposition, Serge Lemoine et Marina Ferretti Boquillon, par ailleurs directeurs du catalogue (Musée d'Orsay-Réunion des musées nationaux, Paris), ont voulu – ce qui n'avait pas été fait complètement jusque-là – donner au mouvement une dimension européenne. Le néo-impressionnisme, notamment par l'intermédiaire du groupe des XX à Bruxelles, s'est en effet rapidement développé en Belgique, avec Théo van Rysselberghe, Alfred William Finch, Henry van de Velde et Georges Lemmen. Il a essaimé ensuite aux Pays-Bas grâce à Jan Toorop, puis en Suisse, en Allemagne et en Italie.

Les organisateurs de la rétrospective ont également souhaité élargir la perspective en reliant au mouvement les avant-gardes du début du xxe siècle. Paul Klee n'était ainsi que l'un des artistes de cette période s'inscrivant dans la continuité du néo-impressionnisme, qui aboutissait presque naturellement à la peinture moderne. Matisse, Malévitch, Kandinsky, Mondrian, Severini, Picasso étaient aussi présents au terme du parcours. Comme il était également indispensable de donner une vision plus complète du mouvement en France, on pouvait découvrir à Orsay des toiles représentatives de Charles Angrand, Albert Dubois-Pillet o [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « LE NÉO-IMPRESSIONNISME (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-neo-impressionnisme/