BAÏKAL LAC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Lacs

Lacs
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Baïkal : contexte écologique et industriel

Baïkal : contexte écologique et industriel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Des décennies de pollution

Dans les années 1950, Nikita Khrouchtchev, dirigeant du Parti communiste de l'U.R.S.S., déclarait : « Le Baïkal doit lui aussi se mettre au travail. » En 1954, des experts soviétiques exploraient le lac pour étudier la possibilité d'implanter une usine de cellulose. Les officiels étaient convaincus qu'en mélangeant la pulpe des pins à l'eau du lac, claire comme le cristal et pratiquement déminéralisée, on obtiendrait une cellulose de haute qualité, destinée à la fabrication des pneus d'avion. Cela ne manquerait pas d'entraîner une pollution chimique, mais c'était le prix à payer pour rivaliser avec les Américains. En 1966, le combinat de pâte à papier de Baïkalsk, construit par le ministère de l'Industrie forestière, de la Cellulose et du Papier, était mis en service au sud-est du lac. Faute d'installations d'épuration de qualité durant les premiers temps de l'exploitation de l'usine, 400 tonnes de déchets toxiques se déversèrent au cours des dix-huit premiers mois de l'activité du combinat. Pendant trois ou quatre ans, des déchets noirs et visqueux débordaient sans arrêt des bassins de réserve et versaient dans le lac, créant des îlots de boues alcalines. Le combinat utilisait une immense quantité d'eau – 14 millions de litres par heure en 1972 – et rejetait autant d'eaux usées. En 1985, le combinat de Baïkalsk avait déversé plus de 1,5 billion de mètres cubes de déchets industriels dans le lac. Au début des années 1990, le combinat consommait 200 000 mètres cubes d'eau par jour et 500 000 mètres cubes de bois par an ; il produisait annuellement 160 000 tonnes de cellulose, non plus de la « supercellulose » destinée aux pneus d'avion et qui nécessitait une eau particulièrement pure, mais de la simple cellulose pour vêtements. Selon les données de l'institut limnologique d'Irkoutsk, les bactéries rejetées par l'usine polluent une zone de plusi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAÏKAL LAC  » est également traité dans :

ANGARA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 381 mots

Émissaire unique du lac Baïkal, l'Angara, après avoir traversé le lac du même nom, change d'appellation et devient la Toungouzka supérieure ; cet organisme fluvial draine un bassin de 1 045 000 kilomètres carrés et se jette, au terme d'un cours de 1 826 kilomètres, dans l'Ienisseï dont il est l'affluent le mieux alimenté avec un débit moyen à la confluence de 4 380 mètres cubes par seconde, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angara/#i_13735

BOURIATES

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 387 mots

On appelle « Bouriates » (ou Burjad selon la transcription scientifique du nom indigène) une population mongole (branche des Mongols septentrionaux) installée principalement dans la région du lac Baïkal (sud-ouest de la Sibérie orientale) et intégrée au monde russe depuis le xvii e  siècle. L'ethnogenèse des Bouriates, l'épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouriates/#i_13735

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Foyer du Baïkal »  : […] Un autre ensemble homogène groupe autour du lac Baïkal les cultures de l' Angara, de la Selenga et de l'Onon. La première a fait l'objet de nombreux travaux et sa chronologie sert de référence à beaucoup de sites sibériens. La plus ancienne culture, celle d'Isakovo (3500-3000 av. J.-C.), est caractérisée par une industrie lithique qui continue celle des chasseurs solutro-magdaléniens. À l'étape su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_13735

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, Laure ARJAKOVSKY, « BAÏKAL LAC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/