ESPRIT NOUVEAU L'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

S'il est vrai que Vers une architecture, publié en 1923 par Le Corbusier, aura été le livre le plus influent de toute l'histoire de l'architecture moderne, il ne faut pas oublier qu'il est constitué d'une série d'articles parus dans la revue L'Esprit nouveau, non moins prestigieuse.

Cet organe, rendu célèbre par le pavillon du même nom construit par Le Corbusier à l'Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes, en 1925, dirigé d'abord officieusement, puis officiellement, par ce même architecte (il signe alors Charles-Édouard Jeanneret) et Amédée Ozenfant, paraît en vingt-huit livraisons, d'octobre 1920 à la fin de 1924. À l'exception d'un numéro (26) consacré à Guillaume Apollinaire, chaque livraison comporte des articles de critique artistique, littéraire et musicale, d'esthétique, d'architecture, parfois de politique générale, de science, des comptes rendus, une revue des revues, des listes de livres et de revues, des « échos » artistico-mondains dans les premiers numéros, des coupures de presse politique dans les deux derniers, et de très nombreuses reproductions en noir et blanc (sans compter une en couleurs dans presque chaque numéro) de tableaux ou sculptures dont l'ensemble reconstituerait assez facilement un album du goût « moderne — expressément cubiste — des directeurs » (Françoise Will-Levaillant).

Malgré la diversité des sujets traités dans L'Esprit nouveau, la cohésion de tous les articles est assez stupéfiante, lancinante même, pour qu'il faille insister sur cette configuration idéologique. La trame de ce discours d'ordre encyclopédique (L'Esprit nouveau dit le « vrai » sur tous les sujets, que ce soit le cirque, la politique ou la typographie), fondé sur un ensemble de notions vagues (ordre, économie, organisation, instinct et conscience, structure, système, langage, sensation, etc.) appliquées programmatiquement à tous les objets et champs analysés, date en fait de la constitution par Ozenfant et Jeanneret (en 1918) du purisme, mouvem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ESPRIT NOUVEAU L'  » est également traité dans :

BLOC ANDRÉ (1896-1966)

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne GRISLAIN
  •  • 645 mots

« Un ingénieur de l'École centrale qui lit L'Esprit nouveau . » Cette formule résumerait assez bien la personnalité d'André Bloc en 1921, date à laquelle, ayant obtenu son diplôme d'ingénieur, il entre en relation avec quelques grands noms de l'architecture de ce début du xx e  siècle : Auguste Perret, Henri Sauvage, Frantz J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bloc/#i_80690

LE CORBUSIER (1887-1965)

  • Écrit par 
  • Guillemette MOREL JOURNEL
  •  • 3 466 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorisation et médiatisation de l’architecture moderne »  : […] C’est à Paris qu’il fallait s’installer. Les premiers temps furent difficiles : sans commande, Le Corbusier s’improvisa entrepreneur et ses affaires ne furent guère florissantes. Mais il rencontra rapidement celui qui allait infléchir sa vie et son œuvre : le peintre Amédée Ozenfant (1886-1966). Bien qu’il n’ait qu’un an de plus que le Suisse, il jouera un rôle de mentor décisif pour ce dernier. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbusier/#i_80690

OZENFANT AMÉDÉE (1886-1966)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 268 mots

Après avoir suivi les cours de l'école de dessin de Saint-Quentin, Ozenfant vient à Paris pour y apprendre l'architecture. Il fonde avec Max Jacob et Apollinaire la revue L'Élan pour établir une liaison avec les artistes et le front (1915-1917). En 1917, il rencontre Charles-Édouard Jeanneret, le futur Le Corbusier. Ils publient en commun, en 1918, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-ozenfant/#i_80690

PURISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 262 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence du purisme »  : […] Ozenfant et Jeanneret ont su donner au purisme une tribune dont peu de mouvements artistiques ont bénéficié au cours de leur histoire, en créant une revue, L'Esprit nouveau , qui eut vingt-huit numéros entre octobre 1920 et janvier 1925 – longévité et régularité assez exceptionnelles pour une revue d'avant-garde à cette époque, comme la cohérence et la qualité de ses contenus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purisme-mouvement-artistique/#i_80690

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Exposition des arts décoratifs »  : […] C'est la première fois qu'une manifestation consacrée à l' art décoratif a lieu en France. Le xix e  siècle avait organisé des confrontations internationales des « produits de l'industrie », destinées à stimuler la création et à informer la société nouvelle née du développement industriel. L'art y était associé, ainsi que les « beaux-arts appliqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_80690

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « ESPRIT NOUVEAU L' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-esprit-nouveau/