BLOC ANDRÉ (1896-1966)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Un ingénieur de l'École centrale qui lit L'Esprit nouveau. » Cette formule résumerait assez bien la personnalité d'André Bloc en 1921, date à laquelle, ayant obtenu son diplôme d'ingénieur, il entre en relation avec quelques grands noms de l'architecture de ce début du xxe siècle : Auguste Perret, Henri Sauvage, Frantz Jourdain. André Bloc semble animé d'une passion qui dictera sa conduite tout au long de son existence : concilier « l'art de l'ingénieur, l'art du constructeur, l'art du plasticien, l'art de l'architecte », selon la formule qui inaugure la revue Aujourd'hui, fondée par lui en 1955. Ce programme est identique à celui de L'Esprit nouveau, et la dette attestée par Bloc à la revue de Le Corbusier situe bien les sources de ses idées et de son action. Les « pères » qu'il se donne reflètent également le caractère polymorphe de la notion d'« avant-garde » telle que la comprend André Bloc : il n'y a pas de « ligne » privilégiée, caractérisant la novation, mais différents courants qui, chacun, contribuent à l'établissement de la « modernité ».

Cette vision, qui suppose une vocation de rassembleur et d'animateur, André Bloc en fait le programme de la revue qu'il fonde en 1930 : L'Architecture d'aujourd'hui. Dans le comité de patronage se retrouvent ceux que l'histoire a retenus, et d'autres un peu oubliés, mais non moins importants si l'on se réfère à ce qu'ils ont construit, comme Patout, ou même Michel Roux-Spitz. Il faut insister sur ce souci d'ouverture, qui explique le rapide succès de la revue et sa longue existence, même si, à certains moments, un reproche d'éclectisme a pu lui être fait, en particulier après la Seconde Guerre mondiale. Conçue dans la perspective d'une large information, L'Architecture d'aujourd'hui n'évitera pas pour autant les prises de position critiques, en particulier à l'occasion de l'Exposition internationale de 1937. L'action de la revue dépassera les limites du cadre journalistique et sera à l'origine de manifestations importantes, à travers les expositions de l'Habitation, organisées à son initiative à partir de 1932.

La parution de la revue sera interrompue pendant la guerre, jusqu'en 1946. Pendant ces cinq années, André Bloc va se consacrer à la peinture et à la sculpture ; reprenant à son propre compte et tentant de continuer les expériences de l'entre-deux-guerres sur l'intégration des arts (Bauhaus ou De Stijl), il élargit le champ d'intervention de la revue en créant d'abord des numéros spéciaux consacrés aux arts plastiques, puis en fondant Art d'aujourd'hui en 1949.

En 1946, il avait exposé ses peintures à la galerie Denise René ; Art d'aujourd'hui sera l'organe où s'exprimeront les artistes qui trouvent dans cette galerie un cadre favorable à la défense d'un renouveau de la peinture abstraite géométrique.

Art d'aujourd'hui, qui devient Aujourd'hui, se consacrera à la défense et à l'illustration de la collaboration entre toutes les formes d'« art », l'architecture étant conçue comme le dénominateur commun de ces activités. La création du groupe Espace, en 1951, concrétise cette idée : s'y côtoient des architectes, des constructeurs et des plasticiens : Neutra, Jacobsen, Prouvé, Le Ricolais, Schöffer, Vasarely, pour ne citer que les plus connus.

André Bloc consacre la fin de sa vie à des recherches sur la relation entre l'architecture et la sculpture. Il réalise, entre autres, une maison au cap d'Antibes en collaboration avec Claude Parent, en 1963 ; entre 1964 et 1966, deux sculptures habitacles dans sa propriété de Meudon.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BLOC ANDRÉ (1896-1966)  » est également traité dans :

ORGANIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 080 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cinq courants »  : […] Il ne saurait être rendu compte du mouvement organique à l'aide de données rigoureuses et d'une chronologie systématique, car ses partisans se défient de toutes les formules rappelant les « ismes » dérivés du cubisme. Toutefois, comme nous l'avons indiqué plus haut, il est possible de distinguer cinq courants, qui souvent se mêlent et convergent : – L'école de Sullivan, fondée sur la philosophie […] Lire la suite

PARENT CLAUDE (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 767 mots
  •  • 1 média

Architecte marginal, designer inventif, polémiste, Claude Parent est l'une des figures les plus controversées de l'architecture française de l'après-guerre . Ses projets, ses réalisations, comme ses écrits en font un opposant permanent aux académismes de cette période et, à ce titre, un des architectes les plus stimulants. Né le 26 février 1923 à Neuilly-sur-Seine, Claude Parent s'oppose rapidemen […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Étienne GRISLAIN, « BLOC ANDRÉ - (1896-1966) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bloc/